10 octobre 2009

Un film d'anticipation puissant et violent

SPOILERS...   Oubliez le remake pourri signé John McTiernan, sorti en 2001 avec Jean Reno dans le role du very bad motherfucker asshole sonofabitch cumfucker guy from Russia. L'original de ce film, réalisé par Norman Jewison, sorti en 1975 avec James Caan et John Houseman (entre autres), est mille fois plus réussi. Rollerball est un des films d'action pure les plus violents de tous les temps, meme si, en tout et pour tout, il n'y à que trois scènes d'action dans le film (une au début, une vers le milieu, et une à la fin). ... [Lire la suite]

07 octobre 2009

Ezechiel : 25, 17

SPOILERS !! Palme d'Or au festival de Cannes, en 1994 (la Palme d'Or la plus dingue jamais obtenue), ce second film de Quentin Tarantino est assurément un des plus grands défouloirs que j'ai vus de ma vie. Interprété par une kyrielle de stars prestigieuses (citons John Travolta - que le film relanca - , Samuel L. Jackson, Bruce Willis, Harvey Keitel, Christopher Walken, Ving Rhames, Amanda Plummer, Rosanna Arquette, Uma Thurman, Eric Stoltz, Quentin Tarantino himself, Maria De Medeiros), porté par une bande-son... [Lire la suite]
06 octobre 2009

Un film 'passionnant'

Attention : certaines images peuvent choquer... Dans la catégorie des films jusqu'auboutistes, La Passion Du Christ de Mel Gibson (2003) se pose là. Entièrement tourné en araméen (la langue parlée à l'époque, depuis oubliée), hébreu et latin, d'une violence physique absolument insoutenable, ce film a provoqué un tollé mondial lors de sa sortie (qui a plus ou moins coincidé avec Paques, pour la France, provocation ultime). Beaucoup ont catalogué Mel Gibson de fanatique, d'antisémite. A bien y regarder, le film est... [Lire la suite]
05 octobre 2009

Duelling Banjos

Attention, spoilers !! Voici un classique du cinéma de suspense. Réalisé en 1972 par John Boorman, adapté d'un roman de James Dickey (qui joue le role du shérif), Délivrance est un choc qu'il faut surtout éviter de voir avant d'aller faire une balade en canoé ou dans une foret. Le film est surtout célèbre pour deux choses : son affiche (et sa scène de fin) et sa musique, le fameux "Duelling Banjos", duel musical entre un banjo et une guitare sèche. C'est à qui ira le plus vite. Le film raconte les mésaventures de quatre amis... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 10:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 octobre 2009

Un film culte à la réputation outrancièrement gore

SPOILERS ! On parle souvent de Massacre A La Tronçonneuse comme d'un film sanglant, gore, dégueulasse, bref, comme d'un film à la hauteur de son titre alléchant et/ou écoeurant (c'est selon). La vérité est nettement différente. Sorti en 1974 (il sera longtemps interdit en France, merci à René Chateau pour avoir osé le sortir en VHS par la suite), ce film de Tobe Hooper (son premier film) marque toujours autant l'inconscient de ceux qui le regardent. C'est l'archétype meme du film d'horreur contemporain, l'histoire le prouve... [Lire la suite]
02 octobre 2009

It's only a movie, only a movie...

Afin de ne pas vous évanouir, souvenez-vous : ce n'est qu'un film ce n'est qu'un film ce n'est qu'un film... 1972. Pour son premier film, Wes Craven a fait fort, très fort, en réalisant une sorte de remake de La Source, chef d'oeuvre de Ingmar Bergman. Son remake officieux s'appelle La Dernière Maison Sur La Gauche, et si vous êtes parents et que vos enfants sont des filles, après la vision de ce film, vous ne laisserez jamais aller seules à un concert ou dans la fôret... 1h30 de terreur pure. Deux ans avant... [Lire la suite]
01 octobre 2009

Pour spectateurs plus qu'avertis

  Attention, cet article raconte le scénario du film !   Voici probablement le film le plus sulfureux, le plus violent et le plus dérangeant de l'histoire du septième art. Pour tout dire, ce film aurait pu être la raison de l'assassinat de son réalisateur, Pier Paolo Pasolini, s'il avait été programmé en salles avant son assassinat. Mais il est sorti mondialement en 1976, et Pasolini a été retrouvé assassiné (poignardé) en novembre 1975... Ce film, c'est Salo Ou Les 120 Journées De Sodome, transposition du roman du... [Lire la suite]