22 septembre 2017

Premier Kubrick

  Spoilers... Enfin en DVD, roooooognnnnntudjuuuu ! Enfin en DVD, même s'il ne vient pas tout juste de sortir du four, hein, il existe en DVD, de manière officielle, depuis 2012, mais tout de même. Et quand je dis DVD, je veux dire DVD Zone 2 avec sous-titres français (le film n'a jamais été doublé en VF), sur un éditeur français ("Films Sans Frontières"), pas une édition DVD anglaise sans sous-titres, ou une Zone 1 américaine illisible hors du continent de Donald. Et si je suis aussi content d'avoir enfin, chez moi, une... [Lire la suite]

08 novembre 2009

Va chercher bonheur au Brasiiil, va !

(Pas vraiment de) SPOILERS… Sorti en 1943, Saludos Amigos, malgré le fait qu’il soit assez court (40 minutes, et tout n’est pas en animation) et méconnu (aucune fiche AlloCiné sur ce film, ben alors, les gars ?), est un des classiques de Walt Disney, le sixième grand film d’animation des studios, et non pas un petit dessin animé mineur. Composé de plusieurs petits ‘sketches animés’ (4 au total) et de séquences filmées introduisant chaque sketch, ce film d’animation est, de ce fait, très particulier. Il... [Lire la suite]
15 octobre 2009

"Lucifer the light"

Voici un article un peu plus court et dépouillé que la coutume, pour parler d'un 'petit' film (petit par sa durée, une demi-heure) qui ne laissera personne indifférent. Ce film date de 1967, meme s'il mettra plusieurs années à se concevoir (de multiples déboires, trop nombreux pour etre narrés ici, ont considérablement ralenti le processus), et meme si, aujourd'hui, il reste à jamais incomplet (une partie manque, pour toujours, elle ne sera jamais faite, hélas). Ce film, c'est Lucifer Rising, réalisé par un homme assez étrange,... [Lire la suite]
15 octobre 2009

"One of us ! One of us !"

SPOILERS... Réalisé en 1932, Freaks, La Monstrueuse Parade est le chef d'oeuvre absolu de Todd Browning. Relativement court (60 minutes à tout péter - le film durait 90 minutes à l'origine, mais fut massacré par la censure), ce film est aussi totalement insoutenable pour un spectateur cartésien. En effet, le film se passe dans un cirque, au beau milieu d'une troupe de phénomènes de foire (des freaks). Là où le bat blesse (c'est surtout ce que les spectateurs de l'époque pensaient, certains s'enfuyaient en hurlant de la... [Lire la suite]