17 décembre 2010

Un des chefs d'oeuvres du cinéma

SPOILERS... Réalisé en 1948 par Vittorio De Sica, Le Voleur De Bicyclette obtiendra, un an plus tard, l'Oscar du meilleur film étranger. Et le film sera classé, en 1958, troisième meilleur film de tous les temps derrière Le Cuirassé Potemkine et La Ruée Vers L'Or, Le Voleur De Bicyclette (Ladri Di Biciclette, titre qui, en français, est à traduire, en fait, au pluriel) est un drame social néoréaliste interprété par Lamberto Maggiorani, Enzo Staiola, Lianella Carell, Gino Saltamerenda, Vittorio Antonucci et, dans un petit rôle... [Lire la suite]

05 novembre 2010

Un des meilleurs exemples de film noir

SPOILERS... Grand Prix du Jury à Cannes en 1949 (bref, la Palme d'Or avant la création de cette distinction), Le Troisième Homme est un film de Carol Reed (malgré son nom, c'est un homme), interprété par Joseph Cotten, Orson Welles, Alida Valli et Trevor Howard. On y trouve aussi Bernard Lee (futur interprète de M dans les premiers James Bond), Wilfrid Hyde-White et Ernst Deutsch. C'est un film qui donnera lieu, par la suite, à un roman de Graham Greene, qui portera le même nom. Greene a par ailleurs collaboré au scénario avec... [Lire la suite]
11 novembre 2009

...and science-fiction was born

SPOILERS... Réalisé en 1927, Metropolis est un film culte et mythique à plus d’un titre. Disons-le carrément, c’est le premier vrai film de science-fiction de l’histoire du cinéma, un film totalement expressionniste, le chef d’œuvre de Fritz Lang (dans sa première période, allemande). Muet, en noir & blanc, le film existe dans une version colorisée et sonorisée par une musique immonde de Giorgio Moroder. Cette version de Metropolis (qui date de 1984) est à bannir à tout prix de votre esprit, une version... [Lire la suite]
11 novembre 2009

Over The Rainbow

SPOILERS… Voici un film qui figure parmi les préférés du public international (Américain, surtout, pour être précis). Réalisé en 1939 par Victor Fleming, adapté d’un roman pour enfants de L. Frank Baum, Le Magicien D’Oz est, encore de nos jours, un enchantement de tous les instants. Interprété de façon magistrale par Judy Garland (qui dût porter un corset pour atténuer la taille de sa poitrine, vu qu’elle interprète une jeune fille largement plus jeune qu’elle), le film mélange fantastique et comédie... [Lire la suite]
10 novembre 2009

"Monte dans ton Alfa, Roméo !"

SPOILERS… Jean-Luc Godard, cinéaste helvète, parangon d’un cinéma intelligent (intello, plutôt), réalisa, en 1963, ce film, sans doute son meilleur absolu, j’ai nommé Le Mépris (à prononcer avec une extrême lassitude dans la voix, comme Godard dans le générique). Je dis ‘le meilleur absolu de Godard’, mais en même temps, à part trois ou quatre films (Pierrot Le Fou, Week-End, Le Mépris, La Chinoise et éventuellement A Bout De Souffle) je ne suis pas du tout du tout fan de Godard. Je trouve, à ces exceptions... [Lire la suite]
09 novembre 2009

"C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases..."

SPOILERS… Réalisé en 1963, ce film fait incontestablement partie des plus grands classiques populaires du cinéma français, un des films préférés des Français. Culte de bout en bout, rempli jusqu’à la moelle de dialogues imparables signés d’un Michel Audiard qui n’arrivera quasiment jamais plus à un tel niveau d’excellence, rempli de gags et de scènes hilarantes, magnifiquement interprété (la réalisation, en revanche, est nettement plus simple et classique), le film de Georges Lautner Les Tontons... [Lire la suite]

09 novembre 2009

Total western

SPOILERS ! Réalisé en 1966, Le Bon, La Brute, Le Truand (le et, souvent indiqué dans le titre, ne fait en fait pas partie du titre français, si on s’en réfère aux affiches de l’époque) est le troisième volet de la ‘trilogie des dollars’ de Sergio Leone, après Pour Une Poignée De Dollars en 1964 (qui n’existe toujours pas en DVD, d’ailleurs) et …Et Pour Quelques Dollars De Plus en 1965. Il est intéressant de signaler que ce troisième volet se passe avant les deux autres (en pleine guerre de Sécession, évênement... [Lire la suite]
08 novembre 2009

Résistance is not futile

Attention, spoilers à prévoir, et surtout à craindre, pour les ceusses qui n'auraient pas encore vu ce film ! Sorti en 1969, L'Armée Des Ombres, adaptation d'un livre de Joseph Kessel, est un film de Jean-Pierre Melville. Interprété par une kyrielle d'acteurs tellement talentueux que ça en devient gênant (Lino Ventura, Simone Signoret, Paul Crauchet, Jean-Pierre Cassel, Paul Meurisse, et même Serge Reggiani dans le rôle court mais sublime du coiffeur), le film aborde un des sujets les plus sérieux et importants qui soient :... [Lire la suite]
07 novembre 2009

Immense Galabru. Immense Noiret. Immense Tavernier. Bref, immense film.

SPOILERS ! Pas moins de trois Césars en 1976 (année de sortie du film) sur les sept nominations : meilleure musique (Philippe Sarde), meilleur scénario, et meilleur acteur (Michel Galabru). Si Tavernier est un grand réalisateur (ça, tout le monde le sait), Le Juge Et L’Assassin est de loin son plus grand film, devant le pourtant mémorable (et qui sera un de ces jours sur mon blog) Que La Fête Commence. La performance d’acteur de Galabru est inimaginablement belle, de même que celle du regretté Philippe Noiret,... [Lire la suite]
06 novembre 2009

Immense Paul Newman

SPOILERS... Paul Newman nous a quittés l'an dernier, à l’âge de 83 ans. Dire de lui qu’il était un grand acteur serait une erreur affligeante, car il n’était pas un grand acteur, il était un immense acteur. Bon nombre de grands films sont à mettre à son actif : La Tour Infernale, L’Arnaqueur, Les Sentiers De La Perdition, Butch Cassidy & Le Kid, The Verdict, La Couleur De L’Argent, et bien entendu L'Arnaque…C’est de Luke La Main Froide que j’ai décidé de parler pour rendre hommage à Newman, en... [Lire la suite]