26 octobre 2009

Trash

SPOILERS ! Je n'irai pas par quatre chemins : meme si vous avez l'habitude de regarder des films de malades, l'expérience Desperate Living sera un énorme choc, un point de non-retour absolument tétanisant. Avec ce film de 1977, John Waters, le 'pape du mauvais gout', signe sa plus grande oeuvre. C'est à dire, son film le plus choquant, déviant, subversif. Une oeuvre trash tour à tour hilarante et virulente, hors du commun. Le film, qui est interdit aux moins de 16 ans (et c'est largement le minimum, croyez-moi), n'est pas... [Lire la suite]

26 octobre 2009

Autodéfense

SPOILERS… En 1971, John Boorman réalise un film qui devait, à l’origine, être réalisé par Sam Peckinpah, Délivrance. Peckinpah n’a pas pu faire ce film suite à des dissensions avec la Warner. Pas démonté pour autant par ce coup du sort, Peckinpah réalise, la même année, un de ses films les plus violents et durs, Les Chiens De Paille (Straw Dogs). C’est son premier film à ne pas être un western, et c’est une coproduction avec l’Angleterre, tournée en Angleterre. Dustin Hoffman... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 octobre 2009

Rouge profond

SPOILERS… Voici un vrai chef d'oeuvre du giallo. Un film italien de 1975, réalisé par Dario Argento. Profondo Rosso. Les Frissons De L’Angoisse. Lorsque j’ai, il y à de cela bien longtemps (parmi les premiers articles du blog), abordé le premier film de Dario Argento, L‘Oiseau Au Plumage De Cristal, j’avais affirmé haut et fort que ce film de 1969 était le meilleur absolu d’Argento. Même si je maintiens cette déclaration, force est de constater que Les Frissons De L’Angoisse, interprété par David Hemmings (Blow-Up)... [Lire la suite]
25 octobre 2009

Noir extra

SPOILERS… Réalisé en 1974 par Roman Polanski, Chinatown est un des plus grands films noirs jamais réalisés (et, de tous les plus grands films noirs, c’est le seul à être en couleurs). Basé sur un scénario de Robert Towne, le film est interprété par Jack Nicholson, Faye Dunaway, John Huston, Perry Lopez et John Hillerman, et est indéniablement le meilleur film de Polanski avec Le Locataire et Le Pianiste. C’est aussi le dernier film américain du réalisateur, à cause d’un fait divers (détournement de... [Lire la suite]
25 octobre 2009

Un Fufu plutôt méconnu

Spoilers… En 1971, Jean Girault réalise une adaptation théâtrale. Celle de la pièce The Gazebo de Alec Coppel, une pièce mêlant humour et polar. Le film, interprété par Louis DeFunès, Bernard Blier, Claude Gensac et Michel Galabru (avec aussi Paul Préboist, Jacques Marin, Guy Tréjean et Christiane Muller) s’appelle Jo. A voir l’affiche, saisissante, montrant un Fufu tenant un flingue, on se dit que ce film n’est pas une comédie habituelle pour l’acteur énervé. De surcroît,... [Lire la suite]
25 octobre 2009

Une bagnole du nom de Roméo

SPOILERS… Troisième volet de la saga de la Coccinelle, La Coccinelle A Monte-Carlo a été réalisé en 1977 par Vincent McEveety, et est interprété, tout comme le premier volet (Un Amour De Coccinelle, 1969, Robert Stevenson) par Dean Jones. On y trouve aussi Don Knotts, Julie Sommars, Eric Braeden, Jacques Marin, Roy Kinnear, Xavier Saint-Macary, Bernard Fox, François Lalande et Gérard Jugnot dans un minuscule (et muet) mais hilarant rôle de garçon de café parisien. Le film est une comédie irrésistible et... [Lire la suite]

25 octobre 2009

Toujours le flic le plus gaffeur de tous les temps

Spoilers !! Réalisé en 1976 par Blake Edwards, Quand La Panthère Rose S’Emmêle est le meilleur (et le quatrième) de la série Edwards/Sellers. 100 minutes (à une minute près) de gags, de délire, d’humour, le tout porté par l’excellence comique de Peter Sellers et la folie furieuse d’Herbert Lom. On retrouve aussi Lesley-Ann Down, Leonard Rossiter, Colin Blakely et même Omar Sharif (dans un rôle si court qu’il n’est pas crédité) au générique de ce film mythique. Et, bien sûr, Burt Kwouk, toujours dans le... [Lire la suite]
25 octobre 2009

Un des plus inhabituels films de Rollin

Spoilers… Jean Rollin est un réalisateur bien particulier. C’est un des très rares (voire même le seul) spécialistes, en France, du cinéma fantastique. Ses films sont quasiment tous centrés sur le thème du vampirisme (même si ce n’est pas le cas pour le film que je vais aborder ici), et sont fortement connotés d’érotisme soft (comprendre : nudité), de poésie. Quelquefois gore (mais le sang ne coule quand même pas à flot, sauf dans Les Raisins De La Mort et La Morte-Vivante, que j’ai déjà abordé ici), ses... [Lire la suite]
25 octobre 2009

"Adriaaaaaaaaaan !"

Spoilers ! Sorti en 1976, réalisé par John G. Avildsen, ce film obtiendra plusieurs Oscars, dont celui du meilleur réalisateur, et celui du meilleur film. Bien sûr, il s’agit de Rocky. C’est Sylvester Stallone lui-même (alors totalement inconnu) qui a écrit le scénario. Stallone refusait absolument de céder le scénario s’il ne jouait pas le premier rôle. Malgré le fait qu’il était inconnu à l’époque, il put obtenir ce qu’il souhaitait, à savoir jouer le personnage qu’il avait crée, Rocky Balboa. Et ainsi naquit un des... [Lire la suite]
24 octobre 2009

Sommet de l'oeuvre brooksienne

Spoilers… Sorti en 1974, Frankenstein Junior (Young Frankenstein) est la meilleure comédie (et, donc, le meilleur film) de Mel Brooks. Interprété par Gene Wilder, Peter Boyle, Marty Feldman (et sa tronche inoubliable), Madeline Khan, Cloris Leachman et Kenneth Mars, le film est un summum de délire filmique, une dévastation atomique du thème du Dr Frankenstein inventé par Mary Shelley au XIXème siècle. Tourné en noir & blanc (en dépit de deux images de cet articles, en couleurs), le film, écrit par Brooks et... [Lire la suite]