02 janvier 2019

Du Guetteur de Lune à l'Enfant des Etoiles

Spoilers... Ca faisait 10 ans (pas jour pour jour, mais année pour année) que je n'avais pas parlé de ce film ici. Le fait de l'avoir récemment revu m'a évidemment donné envie d'en reparler, même si je dois dire que je n'étais pas trop mécontent de mon ancienne chronique sur le blog. Bien que faisant partie des plus anciennes, elle était une des premières, sur le blog, à être d'une taille conséquente, mais elle commençait, surtout au niveau des illustrations (celles de cet article sont fait maison, des captures d'écran de mon DVD),... [Lire la suite]

14 décembre 2018

Martin Scorsese : Italianamerican

Pour ce nouvel épisode de "Un Oeil Sur...", on va parler d'un réalisateur mythique, toujours en activité : Martin Scorsese. Né à New York en 1942, de parents d'origine sicilienne, Scorsese est, donc, italo-américain, et ses origines vont, tout du moins dans ses premiers films, souvent ressortir en fil rouge. Ce grand fan de rock (les bandes originales de ses films sont souvent parsemées de chansons rock) a aussi, tout du long de sa carrière, réalisé quelques films ou documentaires sur la musique. Son goût pour le cinéma lui vient de... [Lire la suite]
10 décembre 2018

Louis De Funès : un pilier du comique français

Un numéro un peu particulier, cette fois-ci, de la série "Un Oeil Sur..." : on ne va pas parler d'un réalisateur et de sa filmographie, mais d'un acteur ! Et pas de sa filmographie en entier, sinon on ne s'en sort plus, mais d'une période en particulier : de 1963 à 1983 (date de son décès), soit les 20 dernières années de sa vie et de sa carrière, et la période au cours de laquelle il est devenu célèbre. Je veux bien entendu parler de Louis De Funès, immense acteur comique français. Né en 1914 (il est donc décédé à l'âge de 68 ans,... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
06 décembre 2018

John Boorman : L'Eclectique

Pour ce nouvel article de la série "Un Oeil Sur...", place à un réalisateur aussi visionnaire et éclectique que, dans l'ensemble, mal connu du grand public (malgré qu'au moins trois de ses films soient très très connus et même franchement reconnus comme étant des classiques absolus), j'ai nommé John Boorman, réalisateur britannique né en 1933 à Londres, toujours de ce monde (et heureusement) et toujours en activité, son dernier film remontant à 2014. Boorman a commencé sa carrière à l'âge de 18 ans comme critique de cinéma dans des... [Lire la suite]
29 novembre 2018

Le Roman de Polanski

Nouvel article de la série des "Un Oeil Sur...", qui résume une filmographie. Pour ce nouvel épisode, après Cronenberg, après Eastwood, après Peckinpah, j'ai décidé d'aborder le cas de Roman Polanski. Il y à des choses à dire, en bien comme en mal, sur ce réalisateur. Sa vie, comme le moyen jeu de mots de mon titre d'article le dit, est un vrai roman. Il a surtout connu des drames, des tragédies même, et il est toujours là. Né à Paris en 1933, Polanski est de nationalité polonaise (franco-polonais, en fait), et s'appelle en réalité... [Lire la suite]
19 novembre 2018

David Cronenberg : l'obsession du corps

Pour ce nouvel article de "Un Oeil Sur...", après avoir parlé de l'illuminé Jodorowsky, place à un autre réalisateur assez extrémiste : David Cronenberg. Né en 1943 à Toronto, Cronenberg a d'abord étudié les sciences avant de se lancer dans le cinéma, par le biais de l'underground : il réalise, en 1966 et 1967, deux courts-métrages, Transfer et From The Drain (que je n'ai pas vus). La science sera toujours un sujet de prédilection pour le réalisateur, qui s'évertuera souvent à montrer des transmutations corporelles suite à des... [Lire la suite]

17 novembre 2018

Alejandro Jodorowsky : l'Illuminé

Pour ce nouveau volet de "Un Oeil Sur...", encore un réalisateur qui compte énormément pour moi. Né au Chili (et originaire, par ses parents, de Russie) en 1929, toujours de ce monde et heureusement, Alejandro Jodorowsky, aussi orthographié Alexandre Jodorowsky, est un touche-à-tout, c 'est le seul terme qui convient. Cet homme, dont les enfants sont aussi acteurs et/ou musiciens (Brontis, Axel, Adan, qui se produit sous le nom Adanowsky), aura été, tout du long de sa carrière, acteur, réalisateur, écrivain, poète, artiste mime,... [Lire la suite]
15 novembre 2018

Sam Peckinpah : le cinéaste de la violence

Pour ce nouvel épisode de "Un Oeil Sur...", place à un de mes réalisateurs de putain-de-chevet, mort en 1984 à l'âge de 59 ans, alors que son ultime film venait de sortir, j'ai nommé : Sam Peckinpah. On parle parfois de réalisateurs confrontés à des ennuis, sur un de leurs films, avec leurs producteurs ou distributeurs. Par exemple, John McTiernan avec son (épouvantablement mauvais) remake de Rollerball, ou bien Kubrick avec Orange Mécanique (rapport à la violence du film). Sam Peckinpah, lui, a été victime de ce genre de coups du... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
10 novembre 2018

Sergio Leone : Il padrino del cinema europeo

Nouvel article dans la série "Un oeil sur...", qui aborde les filmographies de grands réalisateurs. Cet article sera plus court, largement plus court que les précédents, car le réalisateur en question, décédé en 1989 à l'âge de 60 ans (l'année prochaine, ça fera 30 ans déjà), bien que comptant parmi les plus importants qui soient (ce qui ne fut pas forcément clamé de son vivant, soit dit en passant), n'a au final pas réalisé beaucoup de films. Je veux bien sûr parler de Sergio Leone, immense (dans tous les sens du terme) réalisateur... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 novembre 2017

La Beatlemania dans toute sa splendeur

Spoilers ! Peut-être est-ce difficile à imaginer aujourd'hui (encore que), mais à l'époque de la sortie de ce film, soit en 1964, c'était infernal. Je parle des Beatles et de leur succès. Groupe dont je suis fan au point le plus absolu, les Beatles ont connu, en 1964, un pic incroyable en ce qui concerne leur popularité. Elle n'a jamais cessé de grimper, OK, mais elle a vraiment commencé à atteindre des proportions incroyablement dingues à l'époque de la sortie de ce film, leur premier, intitulé, chez nous, Quatre Garçons Dans Le... [Lire la suite]