04 novembre 2009

La folie de la grandeur

SPOILERS… En 1982 sort un des plus beaux films de Werner Herzog (et, à mes yeux, sont ultime chef d’œuvre), Fitzcarraldo, une épopée de 2h30 interprétée par l’acteur fétiche/ennemi intime de Herzog, Klaus Kinski. On y trouve aussi Claudia Cardinale, Peter Berling, Josey Lewgoy, Miguel Angel Fuentes, Jean-Claude Dreyfus… De même qu’Aguirre, La Colère De Dieu qu’Herzog réalisa 10 ans auparavant, Fitzcarraldo se passe en pleine forêt amazonienne, et aborde les thèmes de la folie et de l’ambition démesurée.... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 14:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 octobre 2009

La poésie du macabre

SPOILERS... Remake en couleurs du chef d'oeuvre de Murnau Nosferatu (un des plus grands films muets de l'histoire, datant de 1922), Nosferatu, Fantome De La Nuit est aussi un des plus beaux films de Werner Herzog. Ce film, interprété avec grand talent par un trio épatant d'acteurs (Klaus Kinski/Bruno Ganz/Isabelle Adjani) date de 1978. On le tient souvent comme une des plus belles représentations du vampirisme au cinéma, et une des plus poétiques et romantiques, aussi. Bien sur, le film est basé sur le roman... [Lire la suite]
16 octobre 2009

Bouleversant chef d'oeuvre

SPOILERS... Réalisé par Werner Herzog en 1974, L'Enigme De Kaspar Hauser (dont le titre original est Jeder Fur Sich Und Gott Gegen Alle, ce qui signifie 'Chacun pour soi et Dieu contre tous') est un film remarquable, second meilleur film de Herzog après Aguirre, La Colère De Dieu. Le film, qui raconte une histoire vraie, est interprété par Bruno S., un acteur débutant (qui jouera ensuite dans le film La Ballade De Bruno du meme Herzog en 1975), ancien interné d'hopital psychiatrique, orphelin ayant vécu une grande partie de... [Lire la suite]
09 octobre 2009

Remontée du fleuve Folie

SPOILERS ! SPOILERS ! Sept ans avant Apocalypse Now, voici déjà un film qui remonte un fleuve perdu dans la jungle, avec tout ce que ça peut engendrer comme folie. Quand Werner Herzog débute le tournage de ce qui restera comme son plus grand film, Aguirre, La Colère De Dieu, courant 1971 (le film est sorti en 1972), il ne sait pas encore ce qui l'attend : tournage chaotique, extrèmement, entre les conditions climatiques instables, les lieux qui ne se prètent guère à un tournage... Et surtout, Klaus Kinski, à la fois... [Lire la suite]