09 juin 2014

"Viddy well, brother, viddy well"

 OK. OK, maintenant, ça va chier. Parce que je vais reparler de Kubrick, et d'un de ses meilleurs films (en même temps, en a-t-il fait de mauvais ?), et d'un de mes films préférés au monde. Orange Mécanique. Un des films les plus polémiques au monde. Sorti en 1971, le film sera, dans son pays d'origine (l'Angleterre, pays dans lequel Kubrick s'était définitivement installé, en bon new-yorkais qu'il était, depuis le milieu des années 60), pendant longtemps interdit de diffusion et de commercialisation, et ce, suite à des... [Lire la suite]

08 novembre 2010

Le fabuleux destin de Michael Travis

Pour mon premier article sur ce blog, j'ai choisi d'aborder... une trilogie ! Puisque ce qui va nous intéresser maintenant, c'est la trilogie dite de Michael Travis. Un personnage interprété par Malcolm McDowell (le héros d'Orange Mécanique) qui revient dans trois films de Lindsay Anderson: If... (1968), Le Meilleur Des Mondes Possibles ! (1973) et Britannia Hospital (1982). Trois objets de culte auprès des cinéphiles... Prêts ? C'est parti ! 1) IF... If... est donc le premier volet de la trilogie. C'est sans doute, aussi,... [Lire la suite]
12 novembre 2009

H.G. Wells et Jack l'Eventreur

Réalisé en 1979, C'Etait Demain... est un film de Nicolas Meyer interprété par Malcolm McDowell et David Warner. On y trouve aussi Mary Steenburgen, Charles Cioffi, Patti d'Arbanville, Joseph Maher et Kent Williams. Mélange efficace entre science-fiction, fantastique et épouvante servi par une interprétation de haute classe, le film est on ne peut plus original, car il met en scène des personnages ayant réellement existé, mélangés à des faits imaginaires venant soit de romans, soit de l''imagination du scénariste et réalisateur... [Lire la suite]
09 novembre 2009

Chef d'oeuvre sauvage...ment massacré

SPOILERS… Attentions, film interdit aux mineurs... Réalisé en 1980 par Tinto Brass (spécialiste italien du film érotique soft – bref, pas un grand réalisateur…), produit par Bob Guccione (fondateur du magazine Penthouse, bref, un pornographe), Caligula divise considérablement les cinéphiles. Entre ceux qui considèrent le film comme prodigieux, monumental et le considèrent comme le meilleur péplum jamais fait et ceux qui le trouvent ridicule, vulgaire et tape à l’œil, la marge est grosse. ... [Lire la suite]