07 novembre 2009

Immense Galabru. Immense Noiret. Immense Tavernier. Bref, immense film.

SPOILERS ! Pas moins de trois Césars en 1976 (année de sortie du film) sur les sept nominations : meilleure musique (Philippe Sarde), meilleur scénario, et meilleur acteur (Michel Galabru). Si Tavernier est un grand réalisateur (ça, tout le monde le sait), Le Juge Et L’Assassin est de loin son plus grand film, devant le pourtant mémorable (et qui sera un de ces jours sur mon blog) Que La Fête Commence. La performance d’acteur de Galabru est inimaginablement belle, de même que celle du regretté Philippe Noiret,... [Lire la suite]