30 septembre 2017

Un bon p'tit coup d'Cid d'Espagne !

Spoilers ! Sans doute parmi vous y aura-t-il du monde pour se souvenir de plus ou moins lointains cours de français où on vous a fait lire Le Cid de Corneille (tout le monde ne l'a pas étudié ; moi, par exemple, j'y ai échappé). A ceux-là, à celles-là, qui n'ont peut-être pas de très bons souvenirs de cette période, sans doute que le visionnage de ce film, adapté de la fameuse pièce épique, ne les intéressera pas. Ca serait quand même sacrément dommage, car ce film, sorti en 1961 et réalisé par Anthony Mann (La Chute De L'Empire... [Lire la suite]

25 août 2017

Fin de la Trilogie Animalière

  SPOILERS…   Et voici enfin le moment de (re)parler de Dario Argento, via le troisième et dernier volet de sa fameuse trilogie animalière, ses trois premiers films, tous des gialli (pluriel de giallo) : Quatre Mouches De Velours Gris (Quattro Mosche Di Velluto Grigio). C'est bien simple : pour moi, le meilleur de la trilogie reste le premier opus (ceci dit, tout en utilisant le terme 'opus', je précise que les trois films sont indépendants, et peuvent être vus dans  n'importe quel ordre), L'Oiseau Au Plumage De... [Lire la suite]
24 août 2017

Second giallo pour Argento

    SPOILERS !... Hier, j'ai réabordé (depuis le temps que je comptais le faire, il a fallu que je me revisionne la trilogie pour ça) L'Oiseau Au Plumage De Cristal, de Dario Argento. Ce film sorti en 1970 était non seulement le premier du réalisateur (et témoignait malgré cela d'une inventivité et d'un brio technique à toute épreuve), mais aussi le premier d'une trilogie appelée, par les fans (et le réalisateur), la trilogie animalière. Non pas parce que les héros sont des bébêtes, mais à cause des titres de ces trois... [Lire la suite]
23 août 2017

La quintessence du giallo

Spoilers... Et c'est reparti pour un petit cycle sur la trilogie animalière ! Je m'explique : trois films réalisés par Dario Argento entre 1969 et 1971, ses trois premiers films en fait, et dont les titres ont tous un lien avec les animaux. J'avais abordé ces trois films il y à longtemps, dans le Moyen-Âge du blog, il était temps de les ressortir, d'en retirer la protection de plastique, et de les gonfler un peu avec de l'air, comme de bons vieux costards. Il était surtout temps de les refaire. Ces trois films (et après ce... [Lire la suite]
22 août 2017

Trois façons d'avoir peur

Spoilers... Mario Bava, vous connaissez ? Non ? Un des maîtres du cinéma d'horreur made in Italy. Un grand nom, qui n'a certes pas réalisé que de grands films (par exemple, Baron Vampire, L'Île De L'Epouvante, Une Hache Pour La Lune De Miel ne sont pas terribles) mais à qui on doit quand même un des premiers gialli (pluriel de giallo) de l'histoire : Six Femmes Pour L'Assassin. Le giallo (genre qui n'est pas concerné par le film que je vais aborder ici, pour la seconde fois, sur le blog), c'est ce polar horrifique au climat... [Lire la suite]
01 août 2017

Drogo s'ennuie

Spoilers... En 1940, Dino Buzzati, un des plus grands écrivains italiens (avec Italo Calvino et Umberto Eco), publie son chef d'oeuvre : Le Désert Des Tartares. Un roman puissant et au climat envoûtant, et qui parvient, le long de ses presque 300 pages, à passionner le lecteur avec pour ainsi dire rien, car il ne s'y passe pas grand chose au final. Il semblait inévitable qu'on en tire un film un jour ou l'autre, et c'est ainsi qu'en 1976 est sorti le film. Produit (du moins en partie) par Jacques Perrin (toujours dans les bons... [Lire la suite]

27 juillet 2017

Voir Roma et mourir...

Ma première rencontre avec le cinéma de Federico Fellini fut environ à l'âge de 11 ans, par le visionnage d'une scène de La Dolce Vita, à la TV (une scène sans intérêt majeur dans le film, pas une de ses scènes les plus iconiques comme celle de la fontaine de Trevi), alors que mes parents zappaient, un soir, pour voir ce qu'il y avait de regardable (n'étant pas des fans de ce genre de films, on n'a pas regardé La Dolce Vita, ce soir-là ! En même temps, à 11 ans, inutile de dire que ça m'aurait royalement emmerdé, ce film...).... [Lire la suite]
24 juillet 2017

"Le sang de ces chiennes est en train de me tuer !"

  SPOILERS... Hier j'ai (enfin) abordé Chair Pour Frankenstein, film produit par Andy Warhol (et notamment Jean Yanne !), réalisé et écrit par Paul Morrissey, et interprété par Udo Kier et Joe Dallessandro, film sorti en 1973 (un an plus tard chez nous). Je ne reviens pas dessus, lisez l'article pour en savoir plus, mais pour résumer, c'est un film de dingues. Il y à eu un autre film inspiré des classiques de l'horreur qui fut fait à peu près en même temps (sorti en 1974, et en 1975 chez nous), par la même fine équipe : Andy... [Lire la suite]
23 juillet 2017

Quand Warhol démythifie

Spoilers... Ca peut sembler étonnant, vu le nombre de films que j'ai abordés ici, et vu que plusieurs d'entre eux sont des raretés ou films cultes, que le film que je vais aborder aujourd'hui ne l'ai pas déjà été. Je rattrape donc cette erreur, ce retard, et je le ferai aussi très prochainement pour un autre film du même genre (même réalisateur, même producteur, mêmes acteurs principaux, même année ou presque), qui est tout aussi culte, et même plus encore probablement que lui. Le film que j'aborde aujourd'hui est incontestablement... [Lire la suite]
17 décembre 2010

Un des chefs d'oeuvres du cinéma

SPOILERS... Réalisé en 1948 par Vittorio De Sica, Le Voleur De Bicyclette obtiendra, un an plus tard, l'Oscar du meilleur film étranger. Et le film sera classé, en 1958, troisième meilleur film de tous les temps derrière Le Cuirassé Potemkine et La Ruée Vers L'Or, Le Voleur De Bicyclette (Ladri Di Biciclette, titre qui, en français, est à traduire, en fait, au pluriel) est un drame social néoréaliste interprété par Lamberto Maggiorani, Enzo Staiola, Lianella Carell, Gino Saltamerenda, Vittorio Antonucci et, dans un petit rôle... [Lire la suite]