27 janvier 2019

"Mes couleurs...elles coulent dans mes veines..."

Spoilers... Voici un de mes films préférés. Un film que j'ai découvert sur Canal + il y à longtemps (en 2001), via l'émission, géniale et défunte (elle a duré de 1998 à 2002) de Jean-Pierre Dionnet, "Quartier Interdit", qui diffusait, chaque semaine, un film d'horreur, gore ou trash, bizarre, un film rarement diffusé et en tout cas, pas le genre de film à être diffusé à 20h50 sur France 2 ou M6. Le même Dionnet avait une autre émission, bien plus ancienne (de 1989 à 2007), "Cinéma de Quartier", qui diffusait de vieux films (de tous... [Lire la suite]

06 janvier 2019

Documentaire de fiction autobiographique

Ce film n'est, hélas, pas des plus connus, j'espère donc que vous le découvrirez en lisant cet article, que vous aurez envie de le voir, et qu'il vous enchantera comme il l'a fait pour moi. Si vous aimez l'oeuvre de Federico Fellini, d'un autre côté, il se peut que vous connaissiez ce film, que vous l'ayez vu, ou du moins que vous en ayez entendu parler. Ce film date de 1970 et est assez à part dans la filmographie imposante (et riche en classiques) de l'Italien. Ce n'est pas un film, mais un documentaire. Mais ce n'est pas qu'un... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 décembre 2018

La forme compte plus que le fond

  Spoilers...   Pour ce nouvel article, j'ai eu envie de réaborder un film qui l'avait été il y à longtemps, peut-être pas 10 ans (c'est, grosso merdo, l'âge du blog sur Canalblog), mais au moins il y à 7 ou 8 ans. Un film d'horreur, comme vous pouvez le constater en matant son affiche. Et un du genre gore, est-il besoin de le préciser. Je précise d'ailleurs qu'une ou deux images sur l'article risqueront de choquer les plus sensibles, mais qu'est-ce qui m'arrive aujourd'hui, c'esst sans doute l'arrivée de Noël, je... [Lire la suite]
10 novembre 2018

Sergio Leone : Il padrino del cinema europeo

Nouvel article dans la série "Un oeil sur...", qui aborde les filmographies de grands réalisateurs. Cet article sera plus court, largement plus court que les précédents, car le réalisateur en question, décédé en 1989 à l'âge de 60 ans (l'année prochaine, ça fera 30 ans déjà), bien que comptant parmi les plus importants qui soient (ce qui ne fut pas forcément clamé de son vivant, soit dit en passant), n'a au final pas réalisé beaucoup de films. Je veux bien sûr parler de Sergio Leone, immense (dans tous les sens du terme) réalisateur... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
30 septembre 2017

Un bon p'tit coup d'Cid d'Espagne !

Spoilers ! Sans doute parmi vous y aura-t-il du monde pour se souvenir de plus ou moins lointains cours de français où on vous a fait lire Le Cid de Corneille (tout le monde ne l'a pas étudié ; moi, par exemple, j'y ai échappé). A ceux-là, à celles-là, qui n'ont peut-être pas de très bons souvenirs de cette période, sans doute que le visionnage de ce film, adapté de la fameuse pièce épique, ne les intéressera pas. Ca serait quand même sacrément dommage, car ce film, sorti en 1961 et réalisé par Anthony Mann (La Chute De L'Empire... [Lire la suite]
25 août 2017

Fin de la Trilogie Animalière

  SPOILERS…   Et voici enfin le moment de (re)parler de Dario Argento, via le troisième et dernier volet de sa fameuse trilogie animalière, ses trois premiers films, tous des gialli (pluriel de giallo) : Quatre Mouches De Velours Gris (Quattro Mosche Di Velluto Grigio). C'est bien simple : pour moi, le meilleur de la trilogie reste le premier opus (ceci dit, tout en utilisant le terme 'opus', je précise que les trois films sont indépendants, et peuvent être vus dans  n'importe quel ordre), L'Oiseau Au Plumage De... [Lire la suite]

24 août 2017

Second giallo pour Argento

    SPOILERS !... Hier, j'ai réabordé (depuis le temps que je comptais le faire, il a fallu que je me revisionne la trilogie pour ça) L'Oiseau Au Plumage De Cristal, de Dario Argento. Ce film sorti en 1970 était non seulement le premier du réalisateur (et témoignait malgré cela d'une inventivité et d'un brio technique à toute épreuve), mais aussi le premier d'une trilogie appelée, par les fans (et le réalisateur), la trilogie animalière. Non pas parce que les héros sont des bébêtes, mais à cause des titres de ces trois... [Lire la suite]
23 août 2017

La quintessence du giallo

Spoilers... Et c'est reparti pour un petit cycle sur la trilogie animalière ! Je m'explique : trois films réalisés par Dario Argento entre 1969 et 1971, ses trois premiers films en fait, et dont les titres ont tous un lien avec les animaux. J'avais abordé ces trois films il y à longtemps, dans le Moyen-Âge du blog, il était temps de les ressortir, d'en retirer la protection de plastique, et de les gonfler un peu avec de l'air, comme de bons vieux costards. Il était surtout temps de les refaire. Ces trois films (et après ce... [Lire la suite]
22 août 2017

Trois façons d'avoir peur

Spoilers... Mario Bava, vous connaissez ? Non ? Un des maîtres du cinéma d'horreur made in Italy. Un grand nom, qui n'a certes pas réalisé que de grands films (par exemple, Baron Vampire, L'Île De L'Epouvante, Une Hache Pour La Lune De Miel ne sont pas terribles) mais à qui on doit quand même un des premiers gialli (pluriel de giallo) de l'histoire : Six Femmes Pour L'Assassin. Le giallo (genre qui n'est pas concerné par le film que je vais aborder ici, pour la seconde fois, sur le blog), c'est ce polar horrifique au climat... [Lire la suite]
01 août 2017

Drogo s'ennuie

Spoilers... En 1940, Dino Buzzati, un des plus grands écrivains italiens (avec Italo Calvino et Umberto Eco), publie son chef d'oeuvre : Le Désert Des Tartares. Un roman puissant et au climat envoûtant, et qui parvient, le long de ses presque 300 pages, à passionner le lecteur avec pour ainsi dire rien, car il ne s'y passe pas grand chose au final. Il semblait inévitable qu'on en tire un film un jour ou l'autre, et c'est ainsi qu'en 1976 est sorti le film. Produit (du moins en partie) par Jacques Perrin (toujours dans les bons... [Lire la suite]