21 janvier 2019

La suite que personne n'attendait...nanar, ou pas nanar ?

  Spoilers ! Encore une fois, un film venant tout juste (le 20 janvier dernier) d'être rediffusé est à l'honneur sur le blog. Si vous m'aviez demandé, il y à 10 ans, si j'avais l'intention d'aborder ce film ici, j'aurais répondu un non si tonnant et vibrant qu'on l'aurait sans doute entendu de la face cachée de la Lune. Mais que voulez-vous, à force de voir et revoir certains films qui, pourtant, ne mériteraient vraiment pas tant d'honneurs (je revois ce film à chaque diffusion TV, ne l'ayant pas en DVD, et il passe... [Lire la suite]

06 décembre 2018

John Boorman : L'Eclectique

Pour ce nouvel article de la série "Un Oeil Sur...", place à un réalisateur aussi visionnaire et éclectique que, dans l'ensemble, mal connu du grand public (malgré qu'au moins trois de ses films soient très très connus et même franchement reconnus comme étant des classiques absolus), j'ai nommé John Boorman, réalisateur britannique né en 1933 à Londres, toujours de ce monde (et heureusement) et toujours en activité, son dernier film remontant à 2014. Boorman a commencé sa carrière à l'âge de 18 ans comme critique de cinéma dans des... [Lire la suite]
17 novembre 2017

La Beatlemania dans toute sa splendeur

Spoilers ! Peut-être est-ce difficile à imaginer aujourd'hui (encore que), mais à l'époque de la sortie de ce film, soit en 1964, c'était infernal. Je parle des Beatles et de leur succès. Groupe dont je suis fan au point le plus absolu, les Beatles ont connu, en 1964, un pic incroyable en ce qui concerne leur popularité. Elle n'a jamais cessé de grimper, OK, mais elle a vraiment commencé à atteindre des proportions incroyablement dingues à l'époque de la sortie de ce film, leur premier, intitulé, chez nous, Quatre Garçons Dans Le... [Lire la suite]
11 octobre 2017

Un fou furieux

Spoilers ! Ayant régné sur l'Ouganda de 1971 à 1979, Idi Amin Dada, mort en 2003, était un dictateur. En fait, il était tellement dictateur que les seules comparaisons possibles, dans l'histoire des dictatures sanguinaires, sont Aldolf Hitler et Pol Pot. Dans le genre malfaiteurs de l'humanité, ces trois mecs se posaient là. Amin Dada, qui s'était auroproclamé maréchal, puis président à vie (en 1975), qui s'attribuait plein de décorations et de titres fumeux (dont celui de roi d'Ecosse, ce qui mène au film que je vais aborder... [Lire la suite]
08 octobre 2017

Deuxième aventure filmique des Scarabées

Spoilers... En 1964, un film en noir & blanc, réalisé par Richard Lester, et tourné à la manière d'un reportage pris sur le vif, sort sur les écrans, et va littéralement casser la baraque, amplifiant un succès pourtant déjà considérable : celui des Beatles. Le film, c'est bien entendu Quatre Garçons Dans Le Vent (A Hard Day's Night), dont l'album de la bande-son (le troisième album du groupe et leur premier entièrement constitué de chansons originales, sans aucune reprise dessus) sera lui aussi, évidemment, un retentissant... [Lire la suite]
03 octobre 2017

Stanley Kubrick : le Maître

Pour ce troisième volet des "Un oeil sur..." (nom de la catégorie), place à un réalisateur des plus mythiques, et incontestablement mon préféré : Stanley Kubrick. Je ne saurai dire à quel point sa mort, en 1999, peu avant la sortie de son ultime film Eyes Wide Shut (qu'il n'aura eu le temps de voir qu'en version non-synchronisée, encore un work in progress, mais presque finalisé), m'a traumatisé, comme l'a fait celle de David Bowie en 2016. Se dire qu'il n'y aura plus jamais de nouveau Kubrick (et de nouveau Bowie, pour la... [Lire la suite]

01 octobre 2017

White Russian, bowling et cool attitude

Spoilers...des détails du film seront révélés ! Parlez d'un film culte. Un vrai film culte : du genre qui n'a pas foncièrement marché à sa sortie (les critiques furent assez partagées) mais est devenu de plus en plus apprécié et réputé au fil du temps. Ca, c'est un vrai film culte : The Big Lebowski, septième film des frères Coen, Joel et Ethan. Sorti en 1998, ce film a fait suite au carton plein de Fargo (1996), chef d'oeuvre de comédie policière noire et absurde comme seuls les deux frangins pouvaient en faire. Et le film sera... [Lire la suite]
29 septembre 2017

La conquête du Paradis

 Spoilers ! Co-production franco-britannico-espagnole, ce film, à sa sortie, a cassé la baraque. Personne ne pouvait alors savoir que ça serait le dernier bon film de Ridley Scott pour une période dramatiquement longue de 8 ans. En effet, après ce film sorti en 1992 (année évidente pour la sortie du film : 500 ans après les faits relatés), Ridley sortira Lame De Fond en 1996 et A Armes Egales en 1997, deux films franchement ratés (surtout le second : personne n'a oublié ce gigantesque moment nanardesque où une Demi Moore crâne... [Lire la suite]
27 septembre 2017

Christopher Nolan : le nouveau Kubrick ?

Cet article est le premier d'une toute nouvelle catégorie, d'un tout nouveau style d'articles sur le blog : un survol plus ou moins rapide, plus ou moins étendu, de la filmographie d'un réalisateur. Autrefois, Once upon a long ago comme le chantait McCartney il y à 30 ans année pour année, il existait, sur Canalblog, un super blog (dont j'ai un temps fait partie) qui s'appelait Le Cinéma D'Olivier (ne le cherchez pas : il n'existe hélas plus). Le même Olivier, Alice In Oliver (et qui, quand j'ai transféré ce blog d'Allociné, où i... [Lire la suite]
26 septembre 2017

Scorsese meets the Stones

Spoilers...enfin, si on veut, vu le sujet... Il suffit de regarder Casino, Les Affanchis ou A Tombeau Ouvert pour comprendre, en écoutant leurs (remarquables) bandes originales, à quel point Martin Scorsese, réalisateur de tous ces films, aime le rock et le blues. Pêle-mêle, dans ces films, on trouve des chansons de Donovan, des Rolling Stones, de Harry Nilsson, des Who, Shangri-Las, George Harrison, Johnny Thunders, Muddy Waters, les Clash, UB40, REM, Roxy Music, Van Morrison, Jane's Addiction, les Moody Blues, Fleetwood Mac,... [Lire la suite]