16 octobre 2017

"Il balayait, espèces de salopards !"

Spoilers... Chose amusante, ce film, je l'ai découvert...en lisant Stephen King. Les fans de l'auteur ont très certainement compris de quoi je veux parler, mais je vais quand même l'expliquer. En 2006, dans son roman Histoire De Lisey (un de ses meilleurs romans, au passage, bien que pas le plus facile d'accès), King fait souvent référence à ce film de Peter Bogdanovich, sorti en 1971. Non pas qu'entre le film et le roman, il y ait des similitudes d'histoire, mais parce qu'un des personnages principaux, l'écrivain Scott Landon... [Lire la suite]

07 octobre 2017

Premier western pour Robert Altman

Spoilers ! Le titre de mon article est "Premier western pour Robert Altman". Ca signifie forcément qu'Altman en fera d'autres, non ? Oui, en l'occurrence, un, en 1976, soit 5 ans après celui-ci (qui date donc de 1971), et qui s'appellera Buffalo Bill Et Les Indiens, une comédie western avec un Paul Newman génial, film que j'avais abordé ici il y à quelques années. Autant ce film était léger, voire même drôle, voire même hilarant par moments, autant cet autre western, son premier donc, est dans l'ensemble assez rude, un western... [Lire la suite]
16 septembre 2017

Le dernier homme n'est pas seul

  Spoilers... Le fameux roman de Richard Matheson, Je Suis Une Légende (écrit dans le début des années 50, en 1954 précisément), est ce que l'on pourrait appeler un classique de la science-fiction et du fantastique/horreur. Il raconte l'histoire du dernier homme sur la Terre, après qu'une catastrophe apocalyptique et endémiologique ait transformé les autres survivants en sortes de vampires. Ce roman majeur a été adapté à trois reprises au cinéma : tout d'abord en 1964 sous le titre de The Last Man On Earth, avec Vincent... [Lire la suite]
27 août 2017

Au pays du soleil lev...heu, couchant

Spoilers... J'adore les westerns. Ce genre et la SF, ce sont mes deux préférés. Mais le "ouestairne" passe en premier. Avec une nette préférence pour les westerns spaghetti et les westerns crépusculaires et révisionnistes des années 70 (les Peckinpah, Eastwood, Penn). Mais j'aime tous les westerns en général, je prends beaucoup voire énormément de plaisir à en regarder un, et quand il en passe un à la TV, généralement, je ne le loupe pas, sauf si je l'ai vu récemment. Par exemple, dimanche dernier, sur une chaîne de la TNT (HD1, je... [Lire la suite]
25 août 2017

Fin de la Trilogie Animalière

  SPOILERS…   Et voici enfin le moment de (re)parler de Dario Argento, via le troisième et dernier volet de sa fameuse trilogie animalière, ses trois premiers films, tous des gialli (pluriel de giallo) : Quatre Mouches De Velours Gris (Quattro Mosche Di Velluto Grigio). C'est bien simple : pour moi, le meilleur de la trilogie reste le premier opus (ceci dit, tout en utilisant le terme 'opus', je précise que les trois films sont indépendants, et peuvent être vus dans  n'importe quel ordre), L'Oiseau Au Plumage De... [Lire la suite]
22 août 2017

La Valse de Méphisto

Spoilers... Dans la lignée de Rosemary's Baby (1968), le cinéma hollywoodien a produit moult films qui surfaient sur le thème du démoniaque, du satanisme, du Diable, de la possession : L'Exorciste de Friedkin, La Malédiction de Donner, La Sentinelle Des Maudits de Winner... Avant ces trois films-là (qui datent respectivement de 1973, 1976 et 1977), il y à eu un film nettement moins connu (déjà, celui de Winner est moins connu que les autres que j'ai cités), sorti en 1971 sous un titre français des plus idiots et racoleurs : Satan... [Lire la suite]

20 août 2017

Métaphysique, géomancie et Wilhelm Reich

Attentions, SPOILERS !! Voici un film des plus atypiques. C'est même probablement le film français le plus étrange, le plus étonnant que je connaisse, en tout cas un des plus étranges. C'est un film qui, déjà, est difficilement classable : j'aurais envie de dire que c'est de la science-fiction, ou du fantastique, et il est généralement rangé dans le genre ésseffe, mais c'est en fait un film initiatique qui, maintenant que j'y repense (j'ai revu le film récemment, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu, et je l'ai tout... [Lire la suite]
29 juillet 2017

24 Heures

(Pas de) spoilers ! Oui, il n'y aura pas de spoilers dans cet article, je ne révèlerai rien d'important du scénario du film, pour la simple et bonne raison que le film n'en possède pas, de scénario ! Enfin, j'exagère, il y en à un... mais l'histoire du film est tellement mince qu'elle tiendrait sur un coin de timbre-poste. Il n'y à pour ainsi dire pas de dialogues (et quand il y en à, ils sont bouffés par la bande-son de Michel Legrand), on entend plus une voix de speaker qu'autre chose, et concernant les personnages, on ne sait... [Lire la suite]
09 juin 2014

"Viddy well, brother, viddy well"

 OK. OK, maintenant, ça va chier. Parce que je vais reparler de Kubrick, et d'un de ses meilleurs films (en même temps, en a-t-il fait de mauvais ?), et d'un de mes films préférés au monde. Orange Mécanique. Un des films les plus polémiques au monde. Sorti en 1971, le film sera, dans son pays d'origine (l'Angleterre, pays dans lequel Kubrick s'était définitivement installé, en bon new-yorkais qu'il était, depuis le milieu des années 60), pendant longtemps interdit de diffusion et de commercialisation, et ce, suite à des... [Lire la suite]
17 novembre 2009

Première réalisation d'Eastwood

Sorti en 1971, Un Frisson Dans La Nuit est le premier film réalisé par Clint Eastwood (et produit par sa société cinématographique, Malpaso Company). Ce thriller dramatique est interprété par Clint Eastwood lui-même (qui, en 1971, a eu droit à trois films mettant à mal son image publique : celui-ci, L'Inspecteur Harry et Les Proies, les deux autres étant de Don Siegel) ; Jessica Walter, Donna Mills et John Larch, entre autres, interprètent aussi le film, dont on peut voir une affiche dans le film L'Inspecteur Harry (sur une facade... [Lire la suite]