15 novembre 2009

Le film que tout le monde verra jusqu'à la fin du monde

Le titre de mon article n'est pas une prédiction de ma part, mais tout simplement l'accroche présente sur l'affiche officielle du film. L'Evangile Selon Saint-Matthieu, réalisé par Pier Paolo Pasolini en 1964, est un film qui se veut universel. Très fidèle à l'Evangile selon Saint-Matthieu (un des textes de la Bible), le film est interprété par des acteurs non-professionnels : Enrique Irazoqui, Margherita Caruso, Susanna Pasolini, Marcello Morante, Otello Sestili... Enrique Irazoqui, jeune étudiant espagnol, aura le rôle principal... [Lire la suite]

10 novembre 2009

Un des meilleurs Pasolini

SPOILERS... Les films de Pasolini peuvent être catalogués en plusieurs catégories. Il y à les films de la ‘Trilogie de la Vie’, il y à les films typiquement gauchistes, anti-bourgeois (Théorème, Porcherie), les films néo-réalistes (Mamma Roma, Accatone), et les films antiques. Incontestablement, Œdipe Roi fait partie de cette catégorie, de même que Médée. Œdipe Roi n’est pas le film le plus connu et réputé de Pasolini, et c’est dommage, car il s’agit d’un de ses tout meilleurs films. Le film, qui date de... [Lire la suite]
03 novembre 2009

Un film qui porte bien son nom

Voici un article bien particulier, vu qu'il aborde non pas un film de fiction, mais un documentaire. Et meme un documentaire en deux parties bien différentes, datant toutes deux de 1963. Ce documentaire s'appelle La Rage (La Rabbia), est italien, et a été réalisé par Pier Paolo Pasolini pour ce qui est de la première partie (la plus connue) et Giovannino Guareschi (auteur des livres de la série Don Camillo) pour la seconde partie. Ce documentaire, constitué d'images d'archives internationales, porte très bien son nom.... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 13:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 octobre 2009

Pasolini, le pourfendeur de vertu

SPOILERS… En 1968, Pier Paolo Pasolini réalise un film qui fera un immense scandale à Cannes : Théorème, avec Terence Stamp, Silvana Mangano, Laura Betti et Massimo Girotti. Sur un scénario écrit par Pasolini lui-même, le film recevra, malgré son scandale assez compréhensible (attendez de vois de quoi il parle !), le Prix de l’Office Catholique International du Cinéma. Ce qui est assez amusant, quand on y pense. Le film, magistral (un de ses plus grands), est porté par... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 12:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 octobre 2009

Contes immoraux

SPOILERS ! Voici une série de films réalisés entre 1971 et 1974 par le réalisateur italien Pier Paolo Pasolini. Ils forment ce que l’on appelle maintenant la Trilogie de la Vie, et sont tous interdits aux moins de 16 ans. Cependant, il s’agit de comédies, et de films à sketches. Certes, ces comédies sont paillardes, libertaires. Ce sont des comédies érotiques, et les seuls films érotiques (mais non pornographiques, aucune scène porno ne se trouve dans ces films) qui seront abordés sur mon blog. Parce que... [Lire la suite]
19 octobre 2009

De l'art cochon (lard-cochon...dernier jeu de mots à la con, promis, j'arrête)

SPOILERS ! En raison du fait que ce film n’existe pas en DVD français, et que je n’ai pu trouver aucune photo sur le Net, aucune illustration ne sera, hélas, sur cet article… Réalisé en 1969 par Pier Polo Pasolini, Porcherie (Porcile en italiano) est un des tous meilleurs films de son auteur. Un des moins connus de nos jours, aussi, en raison du fait qu’il n’existe en DVD qu’en Italie (une VHS française a existé, si vous cherchez bien sur le Ouèbe, vous devriez pouvoir la trouver, mais à quel prix... [Lire la suite]
12 octobre 2009

Unique rôle de la Callas

SPOILERS... En 1969, Pier Paolo Pasolini offre à la cantatrice Maria Callas son unique rôle au cinéma. La cantatrice acceptera le rôle avec d'autant plus de joie que son rôle n'est absolument pas prétexte à des airs d'opéra. Le film, aussi interprété par Laurent Terzieff, Massimo Girotti, Giuseppe Gentile et Margaret Clementi, est Médée, et c'est un drame inspiré par l'Antiquité. Pasolini devait être passionné par l'Antiquité, car il avait déjà réalisé, en 1967, Oedipe Roi (un de ses plus grands films), dont une... [Lire la suite]
01 octobre 2009

Pour spectateurs plus qu'avertis

Attention, cet article raconte le scénario du film ! Voici probablement le film le plus sulfureux, le plus violent et le plus dérangeant de l'histoire du septième art. Pour tout dire, ce film aurait pu être la raison de l'assassinat de son réalisateur, Pier Paolo Pasolini, s'il avait été programmé en salles avant son assassinat. Mais il est sorti mondialement en 1976, et Pasolini a été retrouvé assassiné (poignardé) en novembre 1975... Ce film, c'est Salo Ou Les 120 Journées De Sodome, transposition du roman du... [Lire la suite]