30 octobre 2018

Epilogue du prologue

Spoilers... En 1979, un film réalisé avec relativement peu de budget (par rapport à d'autres productions du même genre, et surtout aux suivants de la future saga) va cartonner et, justement, même s'il faudra attendre 7 ans avant d'en voir le second volet, lancer une des plus fameuses sagas de l'histoire du cinéma : Alien, Le Huitième Passager, deuxième film de Ridley Scott et celui qui va littéralement le révéler. Suivront Aliens, Le Retour (1986) de James Cameron ; Alien 3 (1993) de David Fincher ; Alien, La Résurrection (1997) de... [Lire la suite]

29 octobre 2018

Aller plus haut

Spoilers... Mort en mai dernier, Tom Wolfe, qui avait l'habitude de toujours porter de sublimes costumes blancs (avec chapeau) et vouait un culte aux auteurs naturalistes (Zola, Flaubert) ainsi qu'à Balzac notamment, était un journaliste et romancier de génie. Peu de romans, mais que des réussites. Il n'a pas écrit que des romans : en 1979, il a publié un livre remarquable, sorte de documentaire romancé (à la manière du De Sang-Froid de Truman Capote, ou de son propre Acid Test), qui sera un gros succès et sera adapté quatre ans... [Lire la suite]
26 octobre 2018

Toutes les vérités (ne) sont (pas) bonnes à dire

  Spoilers à prévoir... Oh, ça faisait longtemps, tiens. Longtemps que ce blog était en stand-by. Oui, je suis comme ça, je fonctionne par cycles. Ca fera bientôt un an (c'était, vérifiez si vous ne me croyez pas, le 17 novembre dernier) depuis le dernier article sur Mes Films De Chevet. J'avais parlé des Beatles. En revoyant, récemment, en Blu-ray, le film que je vais aborder aujourd'hui pour relancer (pour combien de temps, je ne sais pas encore) le blog, je me suis rendu compte que, le film étant sorti après la clôture... [Lire la suite]
17 novembre 2017

La Beatlemania dans toute sa splendeur

Spoilers ! Peut-être est-ce difficile à imaginer aujourd'hui (encore que), mais à l'époque de la sortie de ce film, soit en 1964, c'était infernal. Je parle des Beatles et de leur succès. Groupe dont je suis fan au point le plus absolu, les Beatles ont connu, en 1964, un pic incroyable en ce qui concerne leur popularité. Elle n'a jamais cessé de grimper, OK, mais elle a vraiment commencé à atteindre des proportions incroyablement dingues à l'époque de la sortie de ce film, leur premier, intitulé, chez nous, Quatre Garçons Dans Le... [Lire la suite]
16 novembre 2017

Baudelairien

Spoilers ! Pour ceux qui s'y connaissent, Jean Rollin n'est pas considéré comme un grand réalisateur. Le bonhomme, mort en 2010, était réalisateur mais aussi écrivain. Ses films étaient souvent, très souvent même, du registre soit du fantastique (avec une certaine fascination pour le vampirisme), soit érotiques voire même carrément classés X (il en a réalisé plusieurs sous divers pseudonymes, par ailleurs). Après plusieurs courts-métrages entre 1958 et 1965, il a tourné son premier long-métrage en 1968 : Le Viol Du Vampire. Un... [Lire la suite]
15 novembre 2017

Anarchie filmique absolue

Spoilers... Ce film, Robert Altman ne l'aurait très certainement pas fait s'il n'avait pas, juste avant, réalisé M.A.S.H., pour lequel il a obtenu, en 1970, la sacro-sainte Palme d'Or (pour l'anecdote inutile, on aperçoit, à un moment donné, l'affiche du film dans une scène). Un tel projet, aussi fou, aussi anarchique, aussi gueudin que Brewster McCloud n'aurait très certainement jamais pu voir le jour sans cette auréole de gloire qui rôdait autour du brillant réalisateur à l'époque. Je vais avor du mal à parler de ce film, je le... [Lire la suite]

14 novembre 2017

John Carpenter : un maître du genre

Pour ce nouveau numéro de "Un Oeil Sur...", place à un grand réalisateur de 'petits' films qui, bien souvent, sont désormais devenus de grands classiques : John Carpenter. Né en 1948 dans l'Etat de New York, ce mec s'est fait une spécialité d'à peu près tout faire dans la conception de ses films : réalisation évidemment, mais aussi scénario, production, composition de la bande originale, parfois même petite figuration en acteur, sans oublier le montage. Il a aussi assuré la production ou coproduction pour des films d'autres... [Lire la suite]
13 novembre 2017

"Tous les chemins sont mon chemin"

  Spoilers...et c'est le 1000ème article du blog ! Récemment  (il y à quelques semaines) j'ai abordé ici La Danza De La Realidad d'Alejandro Jodorowsky, qui était, à sa sortie en 2013, le premier film du réalisateur franco-chilien depuis 22 ans. Je précisais dans l'article que le film, autobiographique, avait été suivi, trois ans plus tard, d'un autre volet, intitulé Poesia Sin Fin (qui vient tout juste de sortir en DVD). Si j'avais su, à la base, que le deuxième film (le dernier de Jodorowsky à ce jour, et vu son grand... [Lire la suite]
12 novembre 2017

"On le tue maintenant, ou on boit petit café d'abord ?"

 Spoilers ! Il existe une sorte de trilogie divine, dans le registre de la comédie française populaire des années 60. Trois films intouchables, avec à peu près le même casting (l'acteur principal est le même, en tout cas), le même réalisateur, probablement la même équipe technique ou en tout cas grosso modo la même, et le même scénariste/dialoguiste. Bien entendu, je veux parler des Tontons Flingueurs, des Barbouzes et de Ne Nous Fâchons Pas, sortis respectivement en 1963, 1964 et 1965. J'avais déjà abordé ici, il y à... [Lire la suite]
11 novembre 2017

Les aventures de Barnabas

Spoilers... Dans les années 60/70, il a existé, aux USA (pas sûr qu'elle ait été diffusée en France à l'époque, ni même maintenant), une série TV, créée par Dan Curtis, du nom de Dark Shadows. Dans cette série, on suivait les aventures d'un vampire et de sa famille un peu fin de race et étrange. Une série culte aux USA, qui devait bien, tôt ou tard, être adaptée au cinéma. Ce fut plus 'tard' que 'tôt', car si la série a été diffusée, à la base, de 1966 à 1971 (ou 1972 ?), le film, lui, ne sera fait que quelques 40 ans après... [Lire la suite]