29 juillet 2017

24 Heures

(Pas de) spoilers ! Oui, il n'y aura pas de spoilers dans cet article, je ne révèlerai rien d'important du scénario du film, pour la simple et bonne raison que le film n'en possède pas, de scénario ! Enfin, j'exagère, il y en à un... mais l'histoire du film est tellement mince qu'elle tiendrait sur un coin de timbre-poste. Il n'y à pour ainsi dire pas de dialogues (et quand il y en à, ils sont bouffés par la bande-son de Michel Legrand), on entend plus une voix de speaker qu'autre chose, et concernant les personnages, on ne sait... [Lire la suite]

28 juillet 2017

L'opéra de la terreur

  SPOILERS… Je me retape pas mal de films d'horreur, en ce moment. De tous genres (gore, simplement horrifiques, psychologiques...), de toutes époques... Quand on se fait un petit cycle "films d'horreur", on en vient obligatoirement, tôt ou tard, à passer par la case Evil Dead. Une trilogie absolument grandiose dans son domaine. Une des plus particulières aussi, en celà que le deuxième opus est à la fois une suite et un remake déguisé du premier, et que le troisième opus est totalement différent des deux autres car il se... [Lire la suite]
27 juillet 2017

Voir Roma et mourir...

Ma première rencontre avec le cinéma de Federico Fellini fut environ à l'âge de 11 ans, par le visionnage d'une scène de La Dolce Vita, à la TV (une scène sans intérêt majeur dans le film, pas une de ses scènes les plus iconiques comme celle de la fontaine de Trevi), alors que mes parents zappaient, un soir, pour voir ce qu'il y avait de regardable (n'étant pas des fans de ce genre de films, on n'a pas regardé La Dolce Vita, ce soir-là ! En même temps, à 11 ans, inutile de dire que ça m'aurait royalement emmerdé, ce film...).... [Lire la suite]
26 juillet 2017

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8...le compte est bon !

Spoilers !... Décidément, Quentin Tarantino arrivera toujours - tou-JOURS - à me surprendre et à me ravir. Ce fut le cas dès le premier film que j'ai vu de lui, Pulp Fiction, qui a littéralement traumatisé le cinéphile en moi dès le premier visionnage. Puis ce fut Jackie Brown (qui reste à ce jour le film que j'aime le moins de lui, mais c'est vraiment relatif), Reservoir Dogs...et mon premier Tarantino au cinéma (suivi de tous les autres par la suite), Kill Bill Vol.1. En sortant de la salle en ce jour de 2003, j'avais une hâte,... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Retour...aux sources ?

Spoilers... Sincèrement, quand l'annonce de l'arrivée de Daniel Craig dans la saga 007, en tant que rôle-titre, a fuité en 2005, j'ai eu un instant de surprise avant de me dire, assez rapidement, qu'il était probablement l'acteur qu'il fallait pour dépoussiérer le mythe, qui commençait franchement à sentir la cave moisie depuis plusieurs années (hormis GoldenEye, je n'aime aucun film de la période Brosnan, même si Demain Ne Meurt Jamais a ses moments sympas). En plus, Craig est blond, comme James Bond dans les romans de Ian... [Lire la suite]
24 juillet 2017

"Le sang de ces chiennes est en train de me tuer !"

  SPOILERS... Hier j'ai (enfin) abordé Chair Pour Frankenstein, film produit par Andy Warhol (et notamment Jean Yanne !), réalisé et écrit par Paul Morrissey, et interprété par Udo Kier et Joe Dallessandro, film sorti en 1973 (un an plus tard chez nous). Je ne reviens pas dessus, lisez l'article pour en savoir plus, mais pour résumer, c'est un film de dingues. Il y à eu un autre film inspiré des classiques de l'horreur qui fut fait à peu près en même temps (sorti en 1974, et en 1975 chez nous), par la même fine équipe : Andy... [Lire la suite]

23 juillet 2017

Quand Warhol démythifie

Spoilers... Ca peut sembler étonnant, vu le nombre de films que j'ai abordés ici, et vu que plusieurs d'entre eux sont des raretés ou films cultes, que le film que je vais aborder aujourd'hui ne l'ai pas déjà été. Je rattrape donc cette erreur, ce retard, et je le ferai aussi très prochainement pour un autre film du même genre (même réalisateur, même producteur, mêmes acteurs principaux, même année ou presque), qui est tout aussi culte, et même plus encore probablement que lui. Le film que j'aborde aujourd'hui est incontestablement... [Lire la suite]
22 juillet 2017

La vie à New York...

Oulala, que ça faisait longtemps que je n'avais pas écrit sur ce blog ! J'ai donc l'honneur de vous annoncer sa réouverture, même si ça sera probablement plus du genre un article de temps en temps que le bombardage que je pratiquais ici autrefois (il suffit de regarder le nombre d'articles et de diviser par le nombre d'années d'existence - depuis 2009 environ - pour en juger).  Pour ce premier article en, putain, trois ans, un mois et 13 jours, j'ai décidé de vous parler d'un petit film. Petit aussi bien dans sa durée (il ne... [Lire la suite]
09 juin 2014

"Viddy well, brother, viddy well"

 OK. OK, maintenant, ça va chier. Parce que je vais reparler de Kubrick, et d'un de ses meilleurs films (en même temps, en a-t-il fait de mauvais ?), et d'un de mes films préférés au monde. Orange Mécanique. Un des films les plus polémiques au monde. Sorti en 1971, le film sera, dans son pays d'origine (l'Angleterre, pays dans lequel Kubrick s'était définitivement installé, en bon new-yorkais qu'il était, depuis le milieu des années 60), pendant longtemps interdit de diffusion et de commercialisation, et ce, suite à des... [Lire la suite]
07 juin 2014

Appelez-le Monsieur Tibbs

Norman Jewison a réalisé quelques grands films : L'Affaire Thomas Crown avec Steve McQueen et Faye Dunaway, Rollerball avec James Caan, Le Kid De Cincinnati avec, encore une fois, Steve McQueen, Justice Pour Tous avec Al Pacino...et ce film, sorti en 1967, et ayant fait obtenir l'Oscar du meilleur acteur à Rod Steiger : Dans La Chaleur De La Nuit. A l'origine d'une série TV du même nom dans la fin des années 80 (et avant ça, deux suites seront faites au film, en 1970 et 1971), ce film scénarisé par Stirling Silliphant est... [Lire la suite]