10 janvier 2019

Par amour pour son fils

Spoilers... C'est reparti pour un petit peu de Roland Emmerich, je pense que vous devez en avoir marre, mais il m'en reste deux à aborder et ensuite, c'est fini. Après avoir abordé un film que j'estime personnellement être son meilleur (Le Jour D'Après, de 2004), voici un film très différent de ce qu'Emmerich avait l'habitude de proposer comme productions, et qui s'avère être son film précédent. Lui qui avait alors l'habitude des blockbusters de SF/catastrophe (et il en fera d'autres), pas toujours très fins et réussis... [Lire la suite]