affiche

Spoilers !

Ce film n'a très certainement pas du attirer les foules en masse à sa sortie en 1974. Il faudra attendre longtemps pour qu'il sorte enfin en DVD, édité chez Wild Side, dans la fameuse collection des 'Introuvables' (collection ayant notamment réédité pas mal de films de Dario Argento, mais aussi deux-trois Jodorowsky et des raretés telles que Les Révoltés De L'An 2000 et Satan Mon Amour), et quant aux diffusions TV, elles ne doivent vraiment pas être nombreuses. Ce film est pourtant loin d'être raté et à négliger, oh que non. C'est un film de Richard Fleisher, le réalisateur, tout de même, des Vikings, de 20 000 Lieues Sous Les Mers, de Tora ! Tora ! Tora !, de Soleil Vert et de Kalidor (bon, OK, on peut oublier celui-là). C'est, de plus, un western (genre cinématographique qui est très certainement mon préféré, juste devant la SF et les films de guerre). En plus, l'acteur principal est un cador absolu, un mec bien viril (même sa voix, qui semble sortie d'un fût d'alcool et laissée macérée au soleil ; écoutez-le chanter "Wan'drin' Star", dans la BO de La Kermesse De L'Ouest, si vous ne me croyez pas) qui a toujours été parfait, j'ai nommé Lee Marvin. Et en plus d'en plus, deux acteurs, ici, tous deux très jeunes, font quasiment leurs premières armes : Charles Martin Smith (révélé par American Graffiti l'année précédente, soit 1973, ce qui signifie que le film que j'aborde date, bravo, de 1974, mais c'est pas dur, je n'avais déjà dit plus haut) et le futur réalisateur Ron Howard. Oui, Richie Cunningham le rouquin ! Ainsi que Gary Grimes, Arthur Hunnicutt et Noah Beery Jr pour les autres acteurs, plus âgés (Grimes excepté).

du_sang_dans_la_poussiere_1974_1-2f0b0

Du Sang Dans La Poussière (The Spikes Gang), tel est le titre de ce western du milieu des années 70, donc. A cette époque, le western connaissait une sorte de stase après la renaissance de la toute fin des années 60 (La Horde Sauvage, Little Big Man, etc). On a continué de faire des westerns durant les années 70, mais de temps en temps, et si certains sont  toujours très réputés (Josey Wales, Hors-La-Loi de Eastwood, Missouri Breaks de Penn), d'autres, comme ce film de Fleisher ou La Chevauchée Sauvage de Brooks, que j'ai abordé ici il y à quelques semaines, sont un peu tombés dans l'oubli pendant des années. En 1980, l'échec commercial et critique cinglant de La Porte Du Paradis de Cimino entraînera une sorte de fin du western pendant des années, avant le retour avec  Silverado en 1985. Mais retour à Du Sang Dans La Poussière, film de 1974 donc, et qui est une adaptation d'un roman de Giles Tippette intitulé The Bank Robbers. Je ne sais pas si c'est une bonne adaptation ou une mauvaise, je n'ai pas lu le roman, je ne sais même pas s'il a été traduit en francaouis. Le film est relativement court (95 minutes), ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas.

du-sang-dans-la-poussiere-the-spikes-gang-01-05-1974-3-g

Harry Spikes (Lee Marvin) est un braqueur de banques d'une autre époque. L'Ouest se modernise, les hors-la-loi n'ont plus trop la cote. Il est retrouvé, blessé, dans un état lamentable, presque mort, par trois jeunes gens, trois jeunes hommes amis d'enfance et du genre impressionnables, Wil (Gary Grimes), Les (Ron Howard) et Tod (Charles Martin Smith), qui le recueillent et le soignent. Spikes, revenu en forme à peu près correcte, veut les payer pour leur gentillesse, mais ils refusent catégoriquement. Spikes, durant sa convalescence, leur raconte des souvenirs de sa vie de hors-la-loi, sa 'bonne vie' où il pouvait tout se payer, ce qui  va considérablement marquer les trois jeunes hommes. Après le départ du vieux truand guéri, ils décident de prendre la route pour vivre cette 'belle vie', après que Wil se soit fait tabasser (encore une fois) par son père violent. Ils arrivent dans une petite ville du Texas et, sur un cou de tête, décident de braquer la banque, ce qui ne pas se passer sans heurts : un homme est accidentellement tué par Tod, et Les, paniqué, laisse tomber l'argent. Ils filent vers le Mexique, continuent leurs affaires, mais se font rapidement arrêter par le shériff. Ils passent une semaine en prison avant d'en être tirés par Spikes, qui les retrouve et leur offre de quoi boire et manger avant de les laisser. Mais rapidement, il va incorporer leur gang, qui va, en fait, devenir son gang...

4a9254e17b6d5

N'ayant pas affolé les masses et les critiques à sa sortie, Du Sang Dans La Poussière (le titre français, racoleur, est très éloigné du titre original, ce n'est pas du tout un cas isolé) fut considéré à sa sortie, par un journaliste, comme étant un film sans point central, sans cohérence. Tourné en Espagne, le film se passe dans l'Ouest américain (de même que Soleil Rouge, western français d'à peu près la même époque), et tout comme pour Soleil Rouge, on peut dire que les décors désertiques  et montagneux espagnols ne font pas très 'Ouest américain'. Il n'empêche que les acteurs sont excellents et que le rythme du film est très bon, on ne s'ennuie pas. A la fois drôle et violent, The Spikes Gang n'est pas un chef d'oeuvre du genre, mais c'est un très honnête petit western à (re)découvrir, ne serait-ce que pour ses acteurs. Un film avec Lee Marvin, notamment, n'est jamais raté. Bref, je ne peux que vous le conseiller, si vous aimez les westerns !