American_Gangster-362440268-large

Spoilers...

Encore un petit coup de Ridley Scott ? C'est pour moi, ça fait plaisir. Dans quelques jours, j'aurai probablement l'honneur d'aborder ici Alien : Covenant, mais en attendant, place à un film que je n'avais pas encore eu l'occasion d'aborder, alors qu'il date pourtant de 2007, année où ce blog était encore en activité. Ce film est la troisième (sur, pour le moment, cinq) des collaborations entre Ridley Scott et Russell Crowe, après Gladiator et Une Grande Année (et avant Mensonges D'Etat et Robin Des Bois) et il est également interprété par un autre grand acteur qui, pour le coup, marque son entrée dans le cinéma ridleyscottien : Denzel Washington. Egalement interprété par notamment Cuba Gooding Jr, Ted Levine, Chiwetel Ejiofor, Armand Assante, RZA et Josh Brolin (et aussi Idris Elba, Carla Gugino, la vétérane (!?!, ça se dit ?) Ruby Dee et John Hawkes), ce film se base sur une histoire vraie (probablement bien romancée tout de même : quand on voit, sur une affiche, la mention 'inspiré par/basé sur des faits réels', on peut se demander où s'arrête la réalité et où commence la fiction, dans l'histoire) et s'appelle American Gangster. Déjà assez long à la base (2h35), il existe, en DVD et Blu-ray, dans une version étendue, director's cut, qui rajoute 20 minutes au bouzin, faisant passer le tout à 2h55 minutes. 

American-Gangster

J'ai vu les deux versions, et si la version longue est vraiment bien (20 minutes de plus, c'est pas la mort, c'est pas comme les 50 minutes rajoutées pour les versions longues d'Apocalypse Now et de La Porte Du Paradis, films qui, dans leurs versions 'courtes', durent aussi longtemps que la version courte d'American Gangster), j'ai quand même préféré la version cinéma, vue en salles et lors d'une diffusion TV. J'ai en revanche le BR du film, et c'est la version longue, et seulement celle-là, qui est proposée, ce qui est dommage, mais bon, il y à des choses plus graves dans la vie. Le film est un polar se passant dans les années 70 (en fait, ça démarre en 1968) et cette période a très bien été reconstituée par Ridley Scott. Le film se base sur un...article de journal signé Mark Jacobson, et sur ce matériau quelque peu limité, le scénariste Steven Zaillian a quand même écrit quelque chose de vraiment bien foutu. L'histoire, vaguement résumée, la voici : New York, 1968, le parrain de la pègre noire de Harlem, Ellsworth 'Bumpy' Johnson (Clarence Williams III), craint et respecté, sachant être aussi violent que généreux (pour Thanksgiving, il offre des dindes aux pauvres), meurt, et c'est son chauffeur et bras droit, Frank Lucas (Denzel Washington), qui reprend son business. Lucas décide de changer la donne en revendant de la drogue (héroïne, issue du Vietnam, pays alors en guerre contre les USA) n'ayant été coupée qu'une seule fois (et donc, assez pure), pour moitié le prix de la came, quatre fois coupée, alors vendue par les dealers de la ville. 

americang2

Avec cette came de grande qualité et à petit prix, les affaires de Lucas explosent, la concurrence est balayée, mais il s'attire évidemment encore plus l'attention de la police. Un inspecteur, particulièrement, Richie Roberts (Russell Crowe), va très vite s'intéresser à Lucas et à son business, suite à la mort, par overdose, après injection de la came de Lucas, d'un de ses anciens coéquipiers. Roberts, acharné, obstiné, avide de venger son ancien collègue et voulant tout faire pour faire cesser le trafic, est bien décidé à détrôner Frank Lucas, homme puissant, riche et intouchable comme tout parrain de la pègre se respectant. Un jeu du chat et de la souris, du gendarme et du voleur, débute alors...

american-gangster-6

Les deux personnages, Frank Lucas (aujourd'hui âgé de 87 ans, sorti de prison en 1991 après y avoir passé 15-20 ans) et Richie Roberts (79 ans, devenu avocat, il a même été engagé par Lucas comme son avocat, on le voit vers la fin du film), sont toujours en vie, Roberts aurait même critiqué le film de Ridley Scott pour la manière dont on le montre dans le film (contrairement au personnage joué par Crowe, Roberts n'a jamais rien eu à voir avec une histoire de garde d'enfant suite à son divorce), ainsi que la manière dont est montré Lucas, décrit quasiment de manière noble alors que le personnage était bien plus violent et vulgaire que ça dans la réalité. C'est un peu le problème du film (mais son titre, quelque part, est sans équivoque) : American Gangster fait la part belle, le beau rôle, au personnage joué par Denzel Washington (un de ses meilleurs rôles, un de ses 5 meilleurs selon moi), plus 'beau', si on peut dire, que celui du flic joué par Russell Crowe. Le film ne fait pas l'apologie du gangstérisme, et il ne décrit pas Lucas comme le héros, et Roberts comme le méchant salopard de flic qui veut l'arrêter, mais disons qu'il enjolive sans doute un peu l'affaire. La réalité était très certainement moins glorieuse.

truecrime-13

Malgré cela, le film est remarquable, un peu longuet certes, mais super bien réalisé, écrit et interprété, tous les acteurs, y compris les seconds et troisièmes rôles, sont excellents, et la dépiction des USA des années 70 est franchement super bien réussie, un peu comme pour le Zodiac de David Fincher. American Gangster (qui se trouve sandwiché, dans la filmographie de Ridley Scott, entre un ratage oublié - Une Bonne Année, avec Russell Crowe et... Didier Bourdon ! - et un film assez mineur mais regardable - Mensonges D'Etat, avec Russell Crowe et Leonardo Di Caprio), est un excellent cru, donc, un film que les fans de Ridley Scott et de films de gangsters se doivent à tout prix de voir. Presque un jalon du genre, en tout cas, parmi les films de gangsters les plus récents, c'est probablement le meilleur du lot !