peur-bleue-1985-film-3393

Spoilers...

Tout est parti d'une idée à priori intéressante et originale, mais que Stephen King (car c'est de lui qu'on parle) ne tardera pas à trouver assez conne : faire une histoire sur un calendrier complet. L'idée lui sera offerte par un éditeur, en 1979, et  King planchera sur une histoire mettant en scène un loup-garou attaquant une petite ville, le temps de 12 pleines lunes. Idée sympa mais limitée par le nombre de caractères, chaque petite histoire, une par mois, devant être écrite sur une page incluant aussi une illustration, et bien entendu, le calendrier. King choisir plutôt d'écrire 12 petites nouvelles, certaines vraiment courtes, une par mois, se passant toutes dans la même ville fictive de Tarker's Mill (Maine), et sortira le tout en 1983 sous le titre de L'Année Du Loup-Garou, avec illustrations du grand et regretté (mort en mars dernier) Bernie Wrightson, qui avait déjà dessiné le comic-book Creepshow adapté du film du même nom, l'année précédente (et qui fera des illustrations pour le tome 5 de la saga de La Tour Sombre : Les Loups De La Calla). King avouera s'être positivement éclaté à faire ça, même s'il a du bouleverser le cycle lunaire, faisant apparaître la pleine lune à des dates importantes (Saint-Valentin, 4-juillet, Halloween...), alors que si on a une pleine lune par mois, jamais la pleine lune, au cours d'une seule et même année, ne sera la nuit de dates spéciales. Bien sûr, ça peut arriver qu'il y ait une pleine lune à Noël ou à la Saint-Valentin la même année, mais que toutes les dates majeures soient aussi des pleines lunes ? Non.

peurbleue5

Mais comme King le dit dans sa préface (la version illustrée sera pendant des années introuvable en France avant d'être rééditée il y à quelques années, en grand format puis en poche), c'était trop tentant. Ce livre est paru en 1983 aux USA, et en 1986 en France. Entre ces deux années, en 1985, un film sortira, adapté de cette nouvelle en 12 segments. Le film, le voici, s'appelle Silver Bullet en VO, et Peur Bleue en VF (en 1999, un nanar avec un requin sortira, appelé aussi Peur Bleue en VF, les titres sont identiques, ce qui pourrait entraîner une confusion, mais il s'agit évidemment de deux films n'ayant rien à voir entre eux !), et est réalisé par Daniel Attias (?), dont c'est le seul film cinéma en tant que réalisateur, il a sinon bossé pour la TV (Melrose Place, Alias, Dr House...). A la sortie du film en France, la nouvelle initiale sera publiée, ainsi qu'un livre du nom de Peur Bleue (en poche), réunissant la nouvelle initiale (sans les illustrations) et l'intégralité du scénario du film, accompagné de photos noir & blanc du film. Toujours disponible, cette édition française du livre est incontestablement le plus anodin des livres estampillés King, quel est l'intérêt de lire le scénario du film ? Pour en revenir au film, les acteurs sont Gary Busey Corey Haim (par la suite du fameux duo comique américain des Two Coreys, il partageait la vedette avec Corey Feldman, alias Mouth dans Les Goonies) qui décèdera en 2010, Everett McGill, Megan Follows, Terry O'Quinn, Lawrence Tierney et Leon Russom. C'est King lui-même qui a adapté sa nouvelle en scénario.

804366_backdrop_scale_1280xauto

Que dire ? L'action se passe dans le Maine, dans la petite ville fictive de Tarker's Mill, une petite ville paisible où vit la famille Coslaw, dont le plus jeune enfant, Marty (Corey Haim), est paraplégique, coincé dans un fauteuil. Sa grande soeur Jane (Megan Follows) a des relations compliquées avec lui, elle l'aime bien, mais est en même temps jalouse car avec son handicap, il attire toute la sympathie de la famille, il n'y en à que pour lui, etc (bref, une adolescente en pleine crise de connerie, comme les autres). Leur oncle, Red (Gary Busey), assez original, a conçu, pour Marty, un fauteuil à moteur, qu'il a baptisé Silver Bullet (et lui offrira le 4 juillet). Il est très lié avec lui. Tous deux vont se retrouver à traquer un loup-garou qui, depuis plusieurs mois, attaque et tue dans la ville : un cheminot, une vieille fille désespérée, un adolescent sont retrouvée sauvagement assassinés, et on commence à croire qu'un loup erre dans les environs. Une nuit, celle du 4 juillet (vu les évênements, le feu d'artifices a été annulé), Marty est attaqué, alors qu'il lance des pétards dans son jardin, par le loup-garou, et parvient à le blesser en faisant partir un pétard vers lui, qui lui crève un oeil. Quelques jours plus tard, le révérend Lowe (Everett McGill), de la paroisse baptiste de la ville, est vu en ville avec un bandeau sur l'oeil. Pour Marty, il ne fait aucun doute que le révérend (qui, de son côté, a des rêves terrifiants où il se retrouve entouré de loups, et qui se réveille parfois avec du sang sur les mains ou le visage) est le loup-garou qui terrorise Tarker's Mill...

Silver-Bullet

On le voit l'histoire est basique, mince comme une feuille de papier à Q préalablement mouillée. En même temps, Peur Bleue se base sur une nouvelle qui, dans sa version de poche non illustrée (avec le texte seul, donc), fait environ 80 pages ! Le film dure 90 minutes, et il y à des modifications (le personnage de Marty, et d'une manière générale les Coslaw, ont plus d'importance dans le film que dans la nouvelle ; dans la nouvelle, Marty et son oncle, qui s'appelle Al et pas Red à la base, n'apparaissent qu'à partir du chapitre concernant juillet, et dans le film, on les voit dès le départ), des rajouts, tout ça pour faire en sorte de tenir sur la distance. Le résultat, niveau scénario, n'est pas honteux (c'est King lui-même, bien que férocement cocaïnomane et alcoolique à l'époque, qui est à la barre après tout), mais ce n'est quand même pas du grand art. La réalisation et les effets spéciaux ont pris un coup dans l'aile, mais le loup-garou est acceptable (n'espérez pas de scènes aussi grandioses que dans Le Loup-Garou De Londres de John Landis, ou que dans Hurlements de Joe Dante). 

peur-bleue-1985-L-O_bKSI

Niveau acteurs, ça peut aller aussi, même si ce n'est pas non plus du grand art. Peur Bleue est un film d'horreur 80's sympathique mais pas transcendantal,, clairement pas une des meilleures adaptations de King (ce n'est pas non plus la pire), et fait partie des quelques productions De Laurentiis adaptées de l'oeuvre kingienne avec le film à sketches Cat's Eye (1985), Dead Zone (1983) et le seul et unique film réalisé par King lui-même, Maximum Overdrive (1986). Aucun de ces films ne connaîtra de succès et n'est réussi, Dead Zone excepté (une des meilleures adaptations de l'univers de l'auteur), mais j'avoue bien aimer Maximum Overdrive et Cat's Eye (qui n'existe toujours pas en DVD chez nous), malgré qu'il s'agisse de nanars. Plaisirs coupables. Pour Peur Bleue, je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un nanar (ni un navet), c'est une série B horrifique datée, pas honteuse pour un sou (en argent ! le titre original du film est bien évidemment une allusion à la manière de tuer un loup-garou, en même temps qu'une allusion au fauteuil à moteur de Marty), mais ps grandiose non plus. A voir comme ça, surtout si on aime Stephen King et les films d'horreur.