Money-Monster

Spoilers...

Jodie Foster est une très grande actrice américaine, même si elle n'a pas toujours eu de bol avec ses films. Mais pour un film aussi raté que Siesta (1987) ou que Contact, sans oublier Anna Et Le Roi ou Carnage, combien de grands rôles, comme Les Accusés, Taxi Driver, Le Silence Des Agneaux, Inside Man, Panic Room (pas le meilleur Fincher, OK, mais vraiment un bon film) ? La plus francophone des Américaines a également réalisé plusieurs films, depuis 1991, ainsi que des épisodes de séries TV. En 2016, elle présente, hors-compétition à Cannes, son quatrième film en tant que réalisatrice (elle ne joue pas dedans, au passage), un film au casting porté par deux immenses stars hollywoodiennes : George Clooney et Julia Roberts : Money Monster. Il ne me semble pas que ce film, plutôt court (100 minutes générique de fin inclus), ait été un gros succès à sa sortie, ni qu'il ait beaucoup fait parler de lui. J'ai hésité à le classer dans les films sous-estimés, mais je le mets dans les films méconnus, car après tout, c'est bien ce qu'il est.

Money-Monster-Cannes-George-Clonney

On trouve aussi Jack O'Connell, Dominic West, Giancarlo Esposito et Caitriona Balfe dans ce film tenant aussi bien du suspense que de la critique acerbe de notre société et du monde de la finance. Lee Gates (Clooney) est une personnalité influente de la télévision américaine, et principalement new-yorkaise. Il présente régulièrement "Money Monster", une émission de télévision très regardée dans laquelle il décortique les cours de la Bourse et donne des indications, des conseils de placement, afin de se gagner le plus d'argent possible. Son style décalé et humoristique aide les spectateurs à s'y retrouver et avec sa vulgarisation du monde implacable de la finance (on sent bien que lui-même n'a pas trop de soucis financiers à se faire, et qu'il s'y connaît vraiment), il attire un audimat très important à chaque émission. 

money-monster-visuel9

Alors que l'émission, en direct, a commencé, un homme, Kyle Budwell (Jack O'Connell), surgit sur le plateau, armé d'un flingue, et le braque sur Gates, un Gates totalement déboussolé, sous le regard atterré et paniqué de sa réalisatrice Patti Fenn (Julia Roberts). Budwell, on l'apprend, est un homme au bout, il a misé de l'argent, beaucoup d'argent, sur les conseils de Gates, en achetant des actions de la société IBIS, alors en vogue, mais une mystérieuse chute des cotes boursières est survenue récemment, entraînant une perte globale de 800 millions de dollars. Budwell, qui ne roulait pas sur l'or, n'a plus rien du tout. Il exige que le grand patron d'IBIS, Walt Camby (Dominic West) parle pendant l'émission pour expliquer ce bordel et trouver une solution, sinon il tue Gates. 

money-monster-jodie-foster-1

Pour Gates, qui avait prévu d'interviewer en direct Camby durant l'émission (ce qui ne pourra se faire, Camby ayant mystérieusement pris un avion pour la Suisse, inexplicablement et sans prévenir), la situation est calamiteuse. Un homme menace de le tuer car ses conseils l'ont ruiné. Mais il ne s'agissait que de conseils, et Gates, pour spécialiste en finance qu'il est, ne pouvait prévoir l'imprévisible au sujet d'IBIS, société qui, avant ce krach boursier la concernant, était une des plus fiables, solides et sérieuses du milieu. Comment expliquer à ce jeune homme désespéré et armé (de vraies balles, en plus) qu'il n'y est pour rien, qu'apparemment personne n'y est pour rien, et le tout, en direct, devant des milliers (ou millions ?) de téléspectateurs ? Entre sauver sa vie et sa réputation, Gates va devoir choisir...

money-monster-visuel3

Très bon petit film, se passant en grande partie sur le plateau de l'émission de TV, et dans lequel Jodie Foster alterne entre film de prise d'otage et critique du monde de la finance. George Clooney et Jack O'Connell sont excellents, l'un dans le rôle du présentateur-vedette otage et l'autre dans celui du désespéré le prenant en otage et menaçant sa vie (et sa réputation). Julia Roberts est assez en retrait, ce qui n'est pas un mal. La réalisation est correcte, efficace, sans grands effets, Jodie Foster n'est pas réalisatrice à la base et n'a pas beaucoup tourné ; ce n'est pas une mauvaise réalisatrice, loin de là, mais on ne lui confiera probablement jamais la réalisation d'un Star Wars. On imagine d'ailleurs qu'elle n'accepterait pas un tel projet. Money Monster est un bon film, donc, pas ennuyeux car pas très long (s'il avait dépassé les deux heures, je pense qu'un trou d'air serait survenu en plein milieu), bien interprété, et plongeant avec efficacité d'un film à suspense sur une prise d'otage à un film sur la finance et ses scandales et magouilles. A voir au moins une fois, ne serait-ce que pour ses deux acteurs principaux.