165611

Spoilers...

Depuis le temps que Leonardo Di Caprio en rêvait, Alejandro Gonzalez Inarritu l'a fait : lui faire obtenir l'Oscar du meilleur acteur. Avec ce film qui a par ailleurs remporté deux autres statuettes (meilleur réalisateur et meilleure photographie), l'ancienne idole des jeunes à l'époque de Titanic et Roméo + Juliette a enfin réussi à se faire consacrer meilleur acteur, récompense que, simple avis personnel, il aurait du obtenir pour d'autres de ses précédents films (Aviator, Les Noces Rebelles, Gangs Of New York, Gatsby Le Magnifique ou J. Edgar sont d'autres preuves qu'il est vraiment devenu - depuis que Scorsese et Spielberg se sont intéressés à lui en fait - un des meilleurs acteurs de sa génération). Mais c'est pour ce film de 2015 que Di Caprio a été récompensé : The Revenant. Réalisé donc par Alejandro Gonzalez Inarritu (un réalisateur mexicain), le film se base sur un roman de Michael Punke qui s'inspire lui-même d'un fait réel, le nom du personnage de Di Caprio est celui de ce personnage réel, le trappeur américain Hugh Glass (1783 - 1833) qui, gravement blessé par un grizzly et laissé pour mort par ses collègues, parviendra tant bien que mal à regagner les siens après un long et éprouvant périple de quelques 300 kilomètres et 6 semaines. Son histoire a aussi inspiré le film Le Convoi Sauvage (Man In The Wilderness) de Richard C. Sarafian, avec Richard Harris, en 1971. 

film-The-Revenant

Dans ce film, on comprend aisément pourquoi Di Caprio a obtenu la précieuse statuette. Il est juste incroyable du début à la fin, et n'a pas besoin de longues répliques (suite à une blessure à la gorge, il ne peut plus parler, et compte tenu qu'il est seul dans la nature, le personnage ne parlerait de toute façon pas) pour ça. Tom Hardy, qui joue le deuxième rôle du film, fut nominé à l'Oscar du meilleur second rôle, mais c'est Mark Rylance qui l'a obtenu pour son rôle dans Le Pont Des Espions de Spielberg (mérité, ceci dit, mais Hardy l'aurait mérité aussi). Le film aurait mérité aussi l'Oscar du meilleur film (c'est Spotlight qui l'obtint). Pour toutes ces raisons (trois Oscars dont deux majeurs, d'autres nominations, plusieurs autres récompenses - 3 Golden Globes) j'ai retardé, assez connement, le visionnage de The Revenant. Jusu'à ce que je me paie (enfin, dirons-nous) un lecteur Blu-ray en fin d'année 2016 et que l'un des premiers films que je me sois payé en Blu-ray soit The Revenant, justement.

the-revenant-06-gif-wtf-watch-the-film-saint-pauly

J'avais loupé le film en salles, j'allais de toute façon nettement moins au cinéma en 2015 qu'autrefois (c'est que ça coûte cher, une place, et je n'ai jamais pris de carte d'abonnement car ça m'obligerait à y aller plus souvent que voulu, pour la rentabiliser ; et je ne vais voir un film que si j'ai vraiment envie de le voir, pas pour rentabiliser un abonnement annuel). Je me suis donc rattrapé chez moi. Et quel rattrapage ! C'est un fait, on tient ici un des 5 meilleurs films de 2015 avec Seul Sur Mars de Ridley Scott et Mad Max : Fury Road de George Miller. Un film, autant le prévenir tout de suite (il est de toute façon interdit aux moins de 12 ans), très brutal, très violent, parfois assez sanglant (la séquence où Hugh Glass, c'est à dire Di Caprio, éventre un cadavre de cheval - un cheval fraîchement mort - afin de s'enfouir, nu, dans sa carcasse encore chaude pour se protéger du froid est d'une violence...et tellement réaliste qu'on a l'impression que l'acteur a réellement fait ça, de même qu'on a l'impression, dans la fameuse scène du grizzly au début du film, que Di Caprio s'est vraiment fait foutre la misère par un ours pas content). Cette séquence a d'ailleurs occasionné de belles blessures à Di Caprio, ce qui me laisse penser que l'ours n'a peut-être pas totalement été fait par ordinateur. 

revenant-gallery-20-gallery-image

Croisement réussi et inoubliable entre western, film d'aventures et survival, The Revenant se situe en 1823, vers le Missouri ou le Dakota. Hugh Glass (Leonardo Di Caprio) est un trappeur expérimenté qui, avec son fils croisé (la femme de Glass, morte au début du film, était une Indienne Pawnee), mène une expédition de trappeurs bossant pour Andrew Henry (Domhall Gleeson) vers le Fort Kiowa. Ils sont, dès le début du film, violemment attaqués, quasiment massacrés, par des Indiens Arikara. Les survivants, dont Glass, reprennent la route, mais alors qu'il est en reconnaissance, Glass est violemment attaqué par un grizzly. Retrouvé par les autres, il agonise lentement, et celui qui prend dès lors la tête des trappeurs, John Fitzgerald (Tom Hardy), décide de le laisser mourir, de ne pas s'embarrasser de lui. Son ascendant fait que les autres, exténués, font ce qu'il dit. Le fils de Glass tente d'empêcher Fitzgerald mais celui-ci le tue, sous les yeux d'un Glass muet par une blessure de l'ours à la gorge, et totalement impossible de bouger. La troupe s'en va. Glass, par la force de la volonté, parvient à se ressaisir, à se déplacer, et après avoir enterré son fils, reprend la route vers le Fort Kiowa, avec une seule chose en tête : retrouver Fitzgerald et lui faire payer la mort de son fils et son propre abandon...

revenant-tom-hardy

Cruel, violent, brutal, cru et sans concessions, The Revenant est un monument à la gloire de la volonté humaine. Très gravement blessé, seul dans un environnement hostile (peuplé de loups, d'ours, d'Indiens belliqueux, et qui plus est, en hiver, sous la neige et le froid), quasiment désarmé et en lutte constante pour se réchauffer et manger, Glass va cependant survivre, regagner la civilisation, et il aura sa vengeance (j'avais de toute façon prévenu en haut d'article qu'il y aurait des spoilers, les mecs). Le final du film est assez ambigu : après avoir laissé un Fitzgerald très gravement blessé par ses soins (l'affrontement final est gore) à une tribu d'Indiens passant par là, afin qu'ils l'achèvent, Glass se réfugie, lui aussi gravement blessé (mais les Indiens le laissent en paix) dans une grotte, et aperçoit l'esprit de sa femme morte le visiter. Le film se finit ainsi. Que se passe-t-il pour Glass ? Va-t-il mourir dans sa grotte, ou survivre encore  ? Le vrai Glass est mort une dizaine d'années après sa terrible aventure (il est mort au cours d'une attaque d'Indiens en 1833, le même genre d'attaque que celle du début du film), on peut supposer que Di Caprio ne meurt pas à la fin du film, mais The Revenant, qui se base certes sur l'expérience de Glass, en propose une version assez fictionnelle, inspirée elle-même d'un roman basé sur l'histoire vraie, donc on peut tout imaginer.

leo-di-caprio-revenant-tra

Toujours est-il qu'on a affaire à un film violent et magistral, sublimement mis en images et incroyablement interprété par deux acteurs au sommet : un Di Caprio sensationnel et un Tom Hardy inoubliable en méchant anthologique, une vraie ordure. Cet acteur est vraiment devenu un de ceux dont il faut suivre la trace. Réalisation efficace, scénario très bien écrit, belle musique (de Ryuichi Sakamoto), ce film est à voir à tout prix, mais pas en famille (si vous avez des enfants), car je le répète, c'est vraiment brutal et violent. L'histoire de Hugh Glass en elle-même est brutale et violente, on se demande vraiment comment il a fait pour survivre à tout ça. Incroyable !