coquin_de_printemps

SPOILERS...

Sorti en 1947, Coquin De Printemps (Fun And Fancy Free, titre original) est une des productions que les Studios Disney ont faites dans les années 40 et qui regroupaient plusieurs segments animés, plusieurs moyens ou courts-métrages d'animation. Ces films d'animation, rarement considérés comme des classiques au même titre que Pinocchio ou La Belle Au Bois Dormant, ont été fait en partie pour renflouer les caisses de Disney, un peu en déficit dans les années 40 à cause de la guerre et du bide de Fantasia. Coquin De Printemps contient deux segments, et le deuxième est tellement connu qu'il sortira par la suite séparément en VHS : Mickey Et Le Haricot Magique, une petite demi-heure de bonheur. Le film, dans son intégralité, dure un peu moins de 70 minutes.

free

Coquin De Printemps démarre par l'apparition de Jiminy Cricket, la fameuse conscience personnalisée de Pinocchio dans le dessin animé du même nom. Jiminy Cricket est dans un sous-bois (que l'on croit), et navigue sur une feuille, sur une mare, en utilisant son parapluie comme rame. En fait, il se trouve dans un vase rempli d'eau, qui se trouve dans une bibliothèque. Il sort du vase, et, par la force des choses (un chat l'agresse), il se retrouve dans une pièce attenante, une chambre d'enfant, avec un ours en peluche et une poupée, qui ne semblent pas avoir le moral. Alors, il leur raconte une histoire, celle de Bongo, Roi Du Cirque.

1947_coquin_7

C'est donc le premier segment. L'histoire de Bongo, un ours de cirque, qui rêve de vivre dans la forêt, en pleine liberté, avec d'autres ours sauvages. Il se trouve dans un train qui l'emmène vers un cirque, et il saute du train pour gagner la forêt. Mais la vie à la dure, à la sauvage, ne sera pas facile... Ce premier segment est une réussite, superbement bien dessinée, à la fois drôle et touchante. Mais le vrai coeur de Coquin De Printemps, je l'ai dit, réside dans son deuxième segment, Mickey Et Le Haricot Magique, qui survient après un intermède entre les deux histoires (Jiminy découvre, après avoir raconté l'histoire de Bongo, une lettre d'invitation à une fête dans la maison d'en face, qui est la demeure d'Edgar Bergen (un marionnettiste et acteur connu aux USA à l'époque).

1947_coquin_8

Le deuxième segment est raconté par Bergen à une jeune fille, Luana, et aux deux marionnettes animées par Bergen, Mortimer Snerd et Charlie McCarthy. C'est Mickey Et Le Haricot Magique, donc, qui se passe dans un pays merveilleux, une vallée chatoyante où une harpe magique chantante (le plus grand trésor de la vallée) fait que la vallée est prospère. Mais un géant vivant dans les nuages vole la harpe chantante, et la vallée sombre dans la misère, la sécheresse. Mickey, Donald et Dingo, trois fermiers, ne s'en sortent plus, n'ont plus rien à manger. Un jour, Mickey parvient à ramener un haricot qu'il dit être magique. Le haricot, par mégarde, tombe d'un trou du plancher, et, dans la nuit, va pousser, pousser, pousser, et emmener les trois héros et leur maison jusqu'en haut des nuages...où ils découvriront le château du géant Willie, et tenteront de sauver la harpe !

57_coquin_de_printemps

DVD

Si le premier segment est magnifique, ce deuxième, lui, est cultissime et grandiose. On le voit de temps en temps à la TV, lors des émissions de fêtes (dernièrement sur M6, le 24 décembre), et il sortit en VHS séparément de Coquin De Printemps, autrefois (je possède cette VHS). Dans l'ensemble, c'est drôle, touchant, rempli de chansons qui ne sont pas toutes niaises et insupportables (une tare des productions Disney : les chansons sont souvent trop nombreuses, et parfois vraiment niaises), et l'animation est, surtout pour l'époque, franchement belle. Dans l'ensemble, ce Fun And Fancy Free est aussi méconnu, de nos jours (et encore, il y à plus méconnu encore : Mélodie Cocktail, par exemple) que réussi. Il existe en DVD. C'est à voir absolument !