rocky_iv_0

SPOILERS...

Aaah, Rocky IV...Film culte s'il en est ! Mais pas pour les bonnes raisons... Car il faut dire qu'après un grandiose premier film réalisé par John G. Avildsen et un excellent deuxième film réalisé par Stallone lui-même (comme les suivants sauf le cinquième film, fait à nouveau par Avildsen), la saga s'est effritée, considérablement, en 1982, avec un Rocky III : L'Oeil Du Tigre assez médiocre et aujour'hui plus connu pour sa chanson-titre chantée par Survivor et la participation, dans le rôle du méchant, de Mister T (L'Agence Tous Risques, la série TV évidemment). Ce troisième volet n'est pas vraiment un nanar ; en revanche, Rocky IV, sorti en 1985, lui, en est un beau, un gros, un fort, un dur, un qui en a des grosses bien velues, montées sur ressorts et suspensions !

600full_rocky_iv_photo

Staliiiiiiiiiine ! J'arrive te botter l'cuuuuuuuul ! Euuurgh !

Rocky IV est réalisé par Sylvester Stallone himself, et interprété, outre par Sly, par Carl Weathers (qui marque sa dernière apparition dans la série), Talia Shire, Burt Young, Dolph Lundgren, Brigitte Nielsen, Tony Burton, Sylvia Meals et Michael Pataki. Et Jaaaaaaaaaaaaaaames Brown fait un caméo musical, il interprète la fameuse chanson Living In America dans une scène anthologique où il apparaît accompagné d'un Carl Weathers en Oncle Sam black, dans un décor bien pompeux patriotique, au cours du match entre Apollo Creed et Ivan Drago. Autre chanson connue issue du film, Burning Heart, signée Survivor (le groupe ayant chanté Eye Of The Tiger pour le précédent opus, mais pas avec le même chanteur ; autant le dire direct, j'adore Burning Heart).

rockyiv_jamesbrown

Ivan Drago (Dolph Lundgren, aussi monolithique qu'un caillou), boxeur soviétique, fait son apparition aux USA. L'Est à la rencontre de son ennemi l'Ouest. Le communisme contre le capitalisme. Drago en fait trop dans l'arrogance, ce qui énerve Apollo Creed (Carl Weathers), ancien adversaire et désormais ami de Rocky Balboa (Stallone). Creed décide de défier Drago pour un match, aux USA. Le match a lieu, et tourne à la tragédie, car Apollo, sous les coups de Drago (qui, vraiment, est une montagne surentraînée), meurt. Pour Rocky, c'est une tragédie atroce, et aussi un coup qui lui est directement porté : afin de venger son ami, il décide d'affronter Drago et de tout faire pour le vaincre...sur son propre terrain, en URSS ! Un match que Rocky veut sans argent à la clé, juste l'envie de venger son ami en gagnant contre celui qui l'a tué...

ivandrago

Rocky IV, qui sera un assez beau succès à sa sortie, est un authentique nanar, plus ocnnu aujourd'hui pour ses dialogues foireux et son manichéisme total (les gentils Américains contre les méchants Rouges soviétiques). Le film, sorti sous la présidence de Ronald Reagan (qui n'était clairement pas un URSS-friendly !), va loin dans la caricature. Les dialogues sont irrésistibles, comme ce speech final de Rocky face au public russe qui le conspue tout du long : Sur le ring, y'avait 2 gars qui s'entre-tuaient. Mais quand même, c'est mieux que...que 20 millions. Alors vous voyez, ce que je voulais vous dire, c'est que si moi j'ai changé, et que vous, vous avez changé...alors, tout le monde peut arriver à changer ! Ah, cette marrade... A noter, la dernière photo du film est l'affiche de Rocky V (le fond).

rocky_4_1985_15_g

Les acteurs cabotinent grave (Lundgren, pas encore connu, en fait trop dans le registre machine à boxer surentraînée nourrie au grain), la réalisation est assez efficace il faut le dire (pour les scènes de boxe), et le film, le plus souvent, fait vraiment marrer (Rocky et son ami Paulie (Burt Young) s'entraînant dans une grange en Sibérie pendant que Drago s'entraîne au chaud avec un équipement de haute classe made in URSS). Dans l'ensemble, avec son histoire qui accumule les clichés Est/Ouest et fait revivre les grands moments de la Guerre Froide...

Rocky_IV_1985

...avec son James Brown, son Oncle Sam black bien grandiloquent et ses matches de boxe surviolents et tendus, avec ses personnages manichéens et ses dialogues tuants de débilité (En arrivant ce soir, je savais pas trop ce qui m'attendait... je sentais... que des tas de gens me haïssaient...mais... je savais pas comment il fallait prendre ça, alors... je crois que dans le doute, je vous ai haïs aussi...dit avec la voix de Monsieur World Entreprise, évidemment !), Rocky IV est, donc, un big old fuckin' nanar. Et on l'aime pour ça ! Le plus fendard (le seul film fendard) de la saga, et rien que pour ça, un de mes préférés avec le premier.

Et comme c'est nowel, un bonus : la chanson Burning Heart de Survivor !