18468944

SPOILERS...

En 2006, Claude Chabrol (dont ce sera l'avant-avant-dernier film) sort L'Ivresse Du Pouvoir, une comédie dramatique cynique qui fera beaucoup parler d'elle avant même sa sortie. Et pour cause : bien que ne le revendiquant pas officiellement, le film aborde la fameuse affaire ELF, scandale politico-juridico-commercialo-industriel dont les principaux 'acteurs' sont Loïc Le Floch-Prigent, Alfred Sirven, Roland Dumas, Christine Deviers-Joncourt, et la juge d'instruction Eva Joly pour orchestrer le tout. Les acteurs du film de Chabrol sont Isabelle Huppert, François Berléand, Jean-François Balmer, Robin Renucci, Thomas Chabrol (fils du réalisateur), Marilyne Canto, Pierre Vernier, Roger Dumas (son rôle est grosso merdo celui de son presque homonyme, Roland Dumas !), Patrick Bruel et Philippe Duclos.

18468950_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20060106_030252

Le film va loin dans les tentatives (atténuées par Chabrol et sa coscénariste Odile Barski, à cause des emmerdements qu'ils auraient eu si jamais ils avaient cité les vrais noms de sociétés et de personnes) de ressemblance entre l'affaire ELF et celle, fictive, abordée dans le film. La société mise en cause est un groupe pétrolier du nom de FMG (or, F, M et G sont les trois lettres qui suivent E, L et F dans l'alphabet !), la juge d'instruction, jouée par Isabelle Huppert, s'appelle Jeanne Charmant-Killman (Charmant pour faire penser à Joly ?), le personnage joué par Berléand, Humeau, dirigeant de FMG, non seulement ressemble physiquement à Loïc Le Floch-Prigent, mais possède, comme lui, un problème de santé similaire (démangeaisons cutanées et allergiques)...Le reste est à l'avenant, c'est du lourd, jusqu'à ce politicien faisant forcément penser à un certain Charles Pasqua (la voix, l'accent, l'attidude) !

_resize_picture

Inutile d'entrer dans les détails de l'histoire : une juge d'instruction tenace, réputée très têtue et vicieuse quand elle le veut, est chargée d'instruire un important dossier de magouilles concernant un groupe industriel extrêmement connu, FMG. Le dossier touche un peu à la politique. Elle fait d'emblée incarcérer le PDG du groupe, Humeau, et continue sur sa lancée, malgré des tentatives d'intimidations, des menaces, dont elle va faire rapidement l'objet. Malgré, aussi, les conseils de ses collègues, amis, supérieurs, qui lui demandent d'y aller mollo, voir de laisser tomber...Mais elle tient bon !

G106102097972425

Nominé à l'Ours d'Or à Berlin en 2006 (il n'aura pas la distinction), L'Ivresse Du Pouvoir est sans aucun doute un des meilleurs films du regretté Claude Chabrol (bien que tardif, cet article sert en quelque sorte d'hommage envers ce réalisateur mort en septembre dernier). Jubilatoire le plus souvent, surtout si on s'amuse à relever les innombrables points de comparaison entre la réalité et la fiction, ce film est brillamment interprété. Surtout par Huppert, Bruel (peu présent, mais très bon), Balmer (impayable !), Renucci, et Berléand, bluffant et même émouvant dans une scène où il chiale devant une juge d'instruction (Huppert, évidemment) littéralement insensible. Un film franchement remarquable !