RIEN_20QUE_20POUR_20VOS_20YEUX

SPOILERS...

Réalisé en 1981 par John Glen (qui signera aussi les quatre films suivants, record dans la série pour un réalisateur), Rien Que Pour Vos Yeux est le douzième film officiel de la série. C'est le premier des films réalisés par Glen, le premier de la troisième décennie de la saga (années 80, donc), le cinquième interprété par Roger Moore (qui jouera encore Bond deux fois, là aussi c'est le record dans la saga), et c'est aussi la deuxième fois, après Opération Tonnerre (et Claudine Auger), qu'une Française joue la James-Bond-Girl. Ici, c'est Carole Bouquet, qui avouera par la suite s'être emmerdée surant le tournage, qu'elle attendait plus mouvementé et 'hollywoodien' que la réalité (tournage en piscine pour les scènes de mer, etc).

foryoureyesonly1_lg

For Your Eyes Only, dont le générique est unique dans la série car on y voit la chanteuse Sheena Easton (qui interprète la chanson-titre) chanter la chanson, est interprété, outre par Moore et Bouquet, par Julian Glover, Haïm Topol, Lynn-Holly Johnson, Michael Gothard, Walter Gotell, Desmond Llewelyn, Lois Maxwell, Charles Dance, Cassandra Harris et Jill Bennett. Deux des acteurs du film se suicideront par la suite, bien des années plus tard (sans lien avec le film, évidemment), Jill Bennett et Michael Gothard. Bernard Lee, qui jouait M dans les précédents opus, est mort en 1981, avant de pouvoir jouer son rôle habituel, et c'est ainsi qu'il n'y à pas de M dans ce film (par la suite, ça sera Robert Brown).

G2955_2121688922

Les services secrets britanniques sont sur le qui-vive : un bateau espion britannique a coulé en mer de Grèce après avoir heurté une mine. A bord du bateau, un système top-secret de lancement de missiles, l'ATAC. Le MI6 organise une opération sous-marine pour récupérer l'ATAC, opération dirigée par un couple, Timothy et Iona Havelock, citoyens britanniques et archéologues marins. Mais ils sont tués par un certain Hector Gonzales, sous les yeux de Mélina (Carole Bouquet), leur fille venue en Grèce leur rendre visite. Mélina, ivre de vengeance, traque Gonzales. Elle le retrouve, mais se retrouve aussi face à James Bond (Roger Moore), chargé de retrouver les assassins des Havelock et de récupérer, surtout, l'ATAC.

chaim_topol

Milos Colombo (Haïm Topol)

Les deux vont faire alliance, Bond pour récupérer l'ATAC et Mélina pour venger ses parents. De Cortina d'Ampezzo (Italie) à la Grèce, leur traque pour récupérer l'ATAC va rapidement les mener à un certain Milos Colombo (Haïm Topol), un trafiquant grec, ancien résistant durant la Seconde Guerre Mondiale, un homme rustre, puissant et réputé méchant. Mais après coup, Colombo ne semble pas le cerveau de l'affaire, mais plutôt un certain Aris Kristatos (Julian Glover), ennemi de Colombo, qui, après avoir tout fait pour que Bond pense que Colombo soit l'ennemi, se retrouve, au final, face à l'agent secret, pour la possession de l'ATAC, qu'il envisage bien de vendre à l'URSS...

3700259829519

Dans l'ensemble, ce douzième opus de la saga 007 ne figure vraiment pas parmi les meilleurs (ce n'est pas non plus le pire, Meurs Un Autre Jour étant largement inférieur), malgré son immense succès à sa sortie (comme l'ensemble des films, à une ou deux exceptions près). Si Moore est convaincant en agent secret, si Haïm Topol l'est aussi dans le rôle de ce trafiquant grec qu'on croit méchant mais qui, au final, est allié à Bond, le reste de la distribution est à l'avenant. Lynn-Holly Johnson, patineuse professionnelle dans la vie, est même horripilante dans le rôle de Bibi Dahl, patineuse follement éprise de Bond (et c'est pas réciproque) !

13341__09_johnson_l

Carole Bouquet a dit s'être ennuyée durant le tournage, et ça se ressent. Julian Glover n'est pas mauvais, comme à son habitude, mais son personnage (le méchant du film) est insipide. Concernant le film, je l'ai vu pour la première fois il y à 15 ans, et par la suite, je l'ai revu il y à 5 ans (puis, plus récemment encore) ; entre le premier et le deuxième visionnage, 10 ans d'écart, et je ne me souvenais quasiment de rien, contrairement à d'autres films pour lesquels le délai entre deux visionnages est parfois plus grand. C'est dire si le film ne m'avait pas marqué !

rien_que_pour_vos_yeux_001_g

On dit souvent d'un James Bond qu'il se mesure à la qualité de son méchant. Un bon méchant = un bon film dans la série. Clairement, Aris Kristatos, méchant de Rien Que Pour Vos Yeux, ne fait pas partie des méchants inoubliables, comme Brad Whitaker dans Tuer N'Est Pas Jouer ou Gustav Graves dans Meurs Un Autre Jour (ou Renard dans Le Monde Ne Suffit Pas). En plus, il ne se passe pas grand chose de palpitant ici, malgré de bonnes scènes d'action enneigées à Cortina d'Ampezzo (mais le nombre de 007 avec des scènes d'action enneigées est imposant : 8 en tout !) et un final très réussi dans un monastère troglodyte dans les montagnes de Grèce. Bref, dans l'ensemble, ce film est anodin, longuet, peu intéressant, vide. Il ne fait pas partie des films de la saga qui passent le plus souvent, et quand on le voit, on le comprend !