03C003C000791788_photo_affiche_la_fille_de_d_artagnan

SPOILERS...

En 1994, Bertrand Tavernier réalise un film qui, au départ, devait être réalisé par Riccardo Freda (un vétéran du cinéma B italien, du style péplum, aventures, fantastique...), mais qu'il réalisera finalement après quelques jours de tournage, Freda étant trop âgé pour poursuivre. Le film, dont il a signé le scénario avec Michel Leviant et Jean Cosmos, est La Fille De D'Artagnan, qu'il a produit, et dont il voulait qu'il ressemble à une de ces séries B à l'ancienne (d'où le choix de Riccardo Freda au départ). On ne saura jamais si le film aurait été bon si Freda l'avait fait en totalité (il en a tourné quelques petites scènes, j'ignore lesquelles), mais tel qu'il est, par Tavernier, c'est un excellent film d'aventures, divertissant au possible.

fille_de_d_artagnan_1994_11_g

Le film est interprété par Sophie Marceau, Philippe Noiret, Nils Tavernier, Sami Frey, Claude Rich, Jean-Luc Bideau, Raoul Billerey, Charlotte Kady, Jean-Paul Roussillon, Gigi Proletti et Stéphane Legros, avec aussi Pascale Roberts et Jean Martinez, entre autres. Doté d'une superbe musique de Philippe Sarde, le film a été tourné au Portugal, mais aussi et surtout dans plusieurs châteaux de France : Biron, Vaux-le-Vicomte, Beynac, Maisons-Laffitte. C'est un film drôle et mouvementé, rempli de rebondissements et de rythme, et librement inspiré des deux premiers romans d'Alexandre Dumas sur les mousquetaires, à savoir Les Trois Mousquetaires et Vingt Ans Après.

25189

Automne 1654. Héloïse (Sophie Marceau), est la fille de D'Artagnan (Philippe Noiret), capitaine gascon des mousquetaires du Roi, héros de son temps, désormais à la retraite (de même que ses compères Athos - Jean-Luc Bideau - , Porthos - Raoul Billerey - et Aramis - Sami Frey). Héloïse, elle, qui sait très bien manier l'épée (elle tient de son papa !), est pensionnaire dans un couvent. Et justement, une nuit, elle est témoin de l'attaque du couvent par des hommes armés, au service du Duc de Crassac (Claude Rich), accompagné d'une femme en rouge, Eglantine de Rochefort (Charlotte Kady), qui font tuer les religieuses du couvent, dont la Mère Supérieure (Pascale Roberts). Héloïse, tout en retenant bien les noms et visages des meurtriers en chef, s'enfuit, et gagne Paris, pour retrouver son père.

fille_de_d_artagnan_1994_05_g

D'Artagnan, à la fois heureux et en colère de la voir (heureux, car c'est sa fille ; en colère, car elle s'est enfuie du couvent), apprend rapidement l'histoire. Héloïse lui apprend qu'elle soupçonne Crassac et Eglantine de Rochefort de se livrer à la traite d'esclaves pour le Nouveau Monde. Elle est, de plus, persuadée qu'ils complotent contre le jeune roi, Louis XIV (Stéphane Legros), encore adolescent, et elle supplie son père d'avertir le Roi et son cardinal et ministre, Mazarin (Gigi Proletti). D'Artagnan et ses fidèles complices, bien que vieillissants, vont reprendre du service, tandis que sa fille, qui n'a pas froid aux yeux, mène son combat, de son côté, avec l'aide d'un jeune homme qu'elle a rencontré sur la route de Paris, Quentin (Nils Tavernier)...

la_fille_de_d_artagnan_1994_4846_44757412

La Fille De D'Artagnan est un film très réussi, à la fois drôle (des dialogues, des scènes vraiment amusant(e)s) et mouvementé, remarquablement interprété. Sophie Marceau trouve ici un de ses meilleurs rôles, et quant à Noiret, Rich, Bideau et Frey, ils sont franchement excellents soit en mousquetaires, soit, pour Rich, en bad guy jubilatoire. Certaines séquences, comme le duel final entre Héloïse et Crassac (l'affiche est tirée de cette scène), sont des réussites. Très bonne reconstitution de la France du XVIIème siècle, scénario efficace, réalisation parfaite, acteurs excellents...en bref, ce film est un très très grand divertissement à l'ancienne, le genre de film qu'on prend toujours plaisir à voir, et qui se fait de plus en plus rare sur nos écrans, de plus ! Pas le sommet de Tavernier, mais il n'a rien raté de sa carrière, excepté, peut-être, Holy Lola...