18465539_w434_h_q80

SPOILERS...

Réalisé en 1973 par Jerry Schatzberg, L'Epouvantail (Scarecrow), Palme d'Or à Cannes, est un monument. Le film est interprété par deux acteurs déjà un peu connus, mais que le succès du film et sa récompense ultime mettront directement au top : Gene Hackman et Al Pacino (ce dernier avait déjà fait le premier Parrain, notamment). Drame en forme de road-movie, le film est fort, doté d'une superbe photographie du grand Vilmos Zsigmond, et également interprété par Eileen Brennan, Dorothy Tristan, Richard Lynch, Ann Wedgeworth et Penelope Allen.

18855335_w434_h_q80

Max (Gene Hackman) et Lion (Al Pacino) sont deux paumés. Ils font connaissance l'un de l'autre alors qu'ils arpentent la même route, à la recherche d'une voiture acceptant bien de les prendre en auto-stop. Max est un grand gaillard bagarreur, un peu égotiste, qui sort de prison et qui a pour but de créer sa propre société de lavage de voitures.

al_pacino

Lion, lui, est plus petit de taille, et ne cesse de se mettre dans des situations embarrassantes, ou périlleuses, dont il se tire en faisant rire les gens. Tous deux ont un but. Pour Max, amasser suffisamment d'argent pour faire sa société, et pour Lion, revoir son ex-petite amie, qui a un enfant de lui, qu'il n'a jamais vu. La route sera longue pour les deux losers, qui deviennent amis au fur et à mesure de leur périple...

l_epouvantail_scarecrow_1973_reference

Drôle, tragique et tendu, Scarecrow est indéniablement un des sommets du cinéma américain des années 70, un film qui n'a pas démérité sa Palme d'Or. Gene Hackman et Al Pacino, totalement opposés (un grand, un petit), forment un duo remarquable, tous deux trouvent ici un de leurs meilleurs rôles. La réalisation de Jerry Schatzberg (qui révèlera Pacino en 1971 avec Panique A Needle Park, un film sordide et fort sur la drogue) est aussi élégante que sobre, et on suit avec passion, bonheur et, souvent, tension et émotion ce road-movie interprété à la perfection.

L_epouvantail_medium

Dans l'ensemble, L'Epouvantail (pardon, au fait, pour la brièveté de cet article, mais je ne sais quoi dire devant tel sommet : les mots me manquent) est un authentique chef d'oeuvre de l'histoire du cinéma, américain, de la décennie 70, et du cinéma tout court. Fort, puissant, avec des scènes déchirantes et d'autres plus légères, avec des acteurs au sommet (les seconds rôles, moins connus, sont bons aussi) et une réalisation magnifique, une photographie tout aussi magnifique...Monumental !