402

SPOILERS...

Réalisé par Patrick Schulmann en 1985, P.R.O.F.S. est ce qu'on peut appeler une comédie culte. Le film est interprété par Patrick Bruel (à l'époque, pas encore Patriiiiiiiiiick, il ne décollera que quatre ans plus tard), Fabrice Luchini, Laurent Gamelon, Christophe Bourseiller (remember l'étudiant binoclard amoureux de Danièle Delorme dans Un Elephant Ca Trompe Enormément ? Merci, France Mutuelle !), Guy Montagné, Isabelle Mergault, Etienne Draber, Charlotte Julian, Martine Sarcey, Chantal Neuwirth, Jean-René Gossart, Camille De Casabianca, Yolande Gilot et Anne Fontaine. Le titre du film est une allusion au film M.A.S.H. d'Altman (dont on voit d'ailleurs l'affiche dans le film), à cause de son sujet (des enseignants foutent le bordel dans un lycée ==> des médecins foutent le bordel dans un hôpital militaire en Corée).

18944342

Culte, ce film n'est, certes, pas le perdreau de l'année, en terme de comédie. Ceux qui le considèrent comme un nanar, dans un sens, n'ont pas tout à fait tort. P.R.O.F.S. est un film d'humour potache, assez corrosif par moments (on reconnaît bien là la touche Schulmann, réalisateur mort en 2002, et ayant signé Et La Tendresse ? Bordel !, film assez trash pour son époque et son sujet, le sexe). L'histoire tient en quelques lignes : Frédéric Game (Bruel), jeune professeur de lettres, arrive dans son nouvel établissement, un lycée de la région parisienne (où exactement, on ne sait pas). Déjà, il arrive en retard. Il découvre que le bahut est très bien tenu, mais le censeur (Etienne Draber) en fait parfois un peu trop. Avec l'aide de deux enseignants (le prof de sport, Gérard - Laurent Gamelon - et le prof d'arts plastiques, Michel - Fabrice Luchini) et du bibliothécaire, Francis (Christophe Bourseiller) avec qui il devient ami, il décide de révolutionner tout ce petit monde...

docbourseillerdq8

P.R.O.F.S., où quand ce sont les professeurs qui font les cons ! Cours de sport surréalistes (leçon de planche à voile sur le bîtume de la cour), cours d'arts plastiques tout aussi dingues (Excellent, très bien de changer de support ! brame Luchini quand il voit qu'un élève file une baffe pleine de peinture à une de ses camarades, car, en plus, il les fait peindre avec les doigts...) et, bien entendu, cours de lettres assez spéciaux (ayant la flemme d'aller bosser, Bruel s'enregistre sur une barque et fait diffuser la VHS en classe, les élèves en vomissent, mal de mer assuré).

profs_05_continents

Sans parler de l'insubordination effrénée (pauvre censeur, pauvre Josyane - Charlotte Julian -, la bibliothécaire en chef...), et des vengeances que le quatuor organise contre certains professeurs qui ne partagent pas leur point de vue : Charles Max, le professeur d'histoire-géo communiste (Jean-René Gossart), Flora, la prof de chimie limite nazillonne (Chantal Neuwirth), René Nogret, le prof de mathes ultra conservateur (Guy Montagné) finissent bien mal, entre leurs mains ! Jubilatoire ! Et ne parlons pas de la surréaliste scène d'amour entre Bruel et Anne Fontaine (comptez les mains et les pieds !)...

profs_06_ongles

Ce film, scénaristiquement parlant, ne vole pas très haut, mais qu'est-ce qu'on rigole ! Les acteurs sont excellents, les gags abondent, parfois pas très légers c'est vrai, et certains reviennent detemps en temps, comme ce vieux professeur qui s'envole presque à chaque coup de vent, le pauvre...Ou Isabelle Mergault, dans le rôle de la prof de biologie amoureuse en permanence, qui alterne entre périodes guillerettes et crises de déprime terrifiantes...

profs_03_petrus_morel

Dialogues cultes (Crois-moi, parvenir à intéresser même les cons, c'est ce qui demande le plus d'intelligence ; Elle m'a emmené voir deux pièces d'Arrabal et m'a fait lire 600 pages de Sollers...600 pages ! De Sollers ! PUTAIN !). Bref, dans le genre, une très bonne comédie, plus réussie que pas mal d'autres comédies sur le même sujet, ou approchant (potaches au bahut). Mieux, P.R.O.F.S. est nettement plus original, car, pour une fois, ce sont les professeurs qui sont les potaches (les élèves, dans le film, sont assez sérieux, normaux, pas comme dans Les Sous-Doués, par exemple) !