cite_de_la_peur_1994_aff_01_g

SPOILERS !

En 1994, Alain Berbérian réalise La Cité De La Peur (sous-titre, Une Comédie Familiale), à ce jour unique film mettant en scène la bande de comiques des Nuls au complet (sauf Bruno Carette, décédé en 1989), à savoir Chantal Lauby, Alain Chabat et Dominique Farrugia. Le film est aussi interprété par Gérard Darmon, Sam Karmann, Jean-Christophe Bouvet, et on y trouve aussi, dans de petits rôles, Eddy Mitchell, Jean-Pierre Bacri, Tchéky Karyo, Hélène De Fougerolles, Samuel Le Bihan, Marc De Jonge, Dominique Besnehard, Daniel Gélin et Valérie Lemercier. A noter aussi l'hommage des Nuls à leur pote Carette, dont on voit une apparition TV dans le rôle de Misou-Mizou le pétomane. A noter aussi, dans leurs propres rôles, Rosanna Arquette, Pierre Lescure, James Cameron, Thomas Hugues, Dave, Patrice Laffont et Olivier Doran. Sans parler de Jennifer Ayache, fille de Chantal Lauby; qui apparait furtivement...

9127

Culte comme ce n'est humainement pas toléré en temps normal, La Cité De La Peur est une des rarissimes comédies loufoques à tenir le poids des années (avec les deux Y A-T-Il Un Pilote Dans L'Avion ? des ZAZ et de Ken Finkleman et le Astérix Et Obélix : Mission Cléopâtre de Chabat). Un gag par seconde ou presque, c'est ce qui vous attend en regardant ce film qui se passe à Cannes, pendant le Festival International du Film (et la fameuse scène de la danse de La Carioca, entre Chabat et Darmon, a d'ailleurs été réellement tournée pendant le Festival, dans le Palais des Festivals, quasiment en live et en impro). Les acteurs sont en roue libre, le délire humoristique des Nuls éclate à tout instant (répliques, gags - celui de Farrugia qui gerbe à chaque fois qu'il est content, et il l'est souvent, est irrésistible -, sketches dans le film - la vie du commissaire -, parodies de films cultes, vannes à deux balles comme Un pull-over, ça moule, et une moule, ça pue l'ovaire) !

cite_de_la_peur_1994_12_g

Cannes. Le film Red Is Dead, avec en vedette un acteur raté (et un peu con-con du nom de Simon Jérémi (Dominique Farrugia), film d'horreur dans le plus pur style slasher, est programmé au Festival. A la fin de la projection, Odile Deray (Chantal Lauby), attachée de presse pour le film, constate que tout le monde ou presque a quitté la salle pendant la projection, et que ceux qui ne l'ont pas fait sont endormis. Odile tente de sauver la mise en demandant à un critique (Dominique Besnehard) resté jusqu'au bout d'écrire un bon papier sur le film, mais selon lui, ce film est une merde !...Peu après la projection, le projectionniste (Tchéky Karyo) est tué par un homme vêtu d'un casque de soudeur et armé d'une faucille et d'un marteau. Tenue et armes du tueur communiste (!?!) du film Red Is Dead.

la_cite_de_la_peur_une_comedie_familiale_1993_reference

Odile accueille, à l'aéroport de Nice, Simon Jérémi, qui a vraiment l'air très con-con, et elle en profite pour engager un garde du corps pour Jérémi, après l'annonce du meurtre. Le garde du corps s'appelle Serge Karamazov (Alain Chabat), et il n'a aucun lien avec les fameux Frères (si ça ne vous dit rien, lisez Dostoïevski...). Odile, persuadée que le meurtre du projectionniste sera une bonne presse, un bon coup de pub pour le film, jubile intérieurement. D'autant qu'un nouveau projectionniste (Daniel Gélin) est assassiné tout pareil-pareil. Le commissaire Bialès (Gérard Darmon) va mener l'enquête...et s'intéresser aussi à Odile ! Le reste est un vrai bordel.

1092_cbc6fb6aff655c9c424231cf1643fea8

Dialogues cultes à foison : Prenez un chewing-gum, Emile !, Karamazov ; aucun lien, J'suis super content ! Bweeuuuaaarrrrh, Ca va couper, chérie, ou Vous voulez un whisky ? - Oh, juste un doigt.  - Vous ne voulez pas un whiskey avant ?... Ce film offre une succession de grands moments, que ce soit la poursuite entre Chabat et le tueur (avec la godasse qui éclate comme un pneu et les flatulences qui lancent Chabat), la chanson et danse de La Carioca (C'est bieeeeen, faisez tous comme moiiiiiii), le film Red Is Dead dont on voit les dernières minutes en ouverture du film (Merde ! L'aspirateur ! J'ai oublié de l'étein-dreuuuu !), les apparition en caméo de Dave à l'aéroport de Nice (Aéroport de Nice, deux minutes d'arrêt... tuant !) ou d'autres stars...

la_cite_de_la_peur_alain_berberian_080805030721

Films parodiés : Terminator (Sarah Connor ? - La porte d'à-côté...), les slashers du style Vendredi 13, Basic Instinct (Le mangeage de choucroute est interdit ici), Pretty Woman, Les Incorruptibles (le journal lancé devant un hôtel et Odile Deray descendant les escaliers avec plein d'assistants), Le Cuirassé Potemkine, Bad Taste... Hilarant de la première à la dernière minute malgré un scénario plus prétexte au délire qu'autre chose (le dénouement est bâclé, expédié, et à vrai dire, savoir qui est le tueur, qu'est-ce qu'on s'en fout !), La Cité De La Peur est donc un film culte qui ne vieillit pas, ou alors en bien. A voir et à revoir ! Je dois quand même dire que pendant quelques années, je n'en pouvais plus, de ce film, tellement je l'ai vu !