affiche_disney_pixar_la_haut

SPOILERS !

En 2009, les studios Pixar, filiale de Disney, sortent Là-Haut, réalisé par Pete Docter et Bob Peterson. De son titre original Up, ce film d'animation entièrement fait en images de synthèse, et en 3D, est assurément un des sommets des studios, les meilleurs en terme de film d'animation, déjà auteurs de plusieurs grands classiques du genre, comme Ratatouille, Wall-E, Le Monde De Némo, Les Indestructibles ou les Toy Story (le troisième n'était pas encore sorti). Là-Haut est doublé, en VO, par Christopher Plummer, Edward Asner, Delroy Lindo, Bob Peterson, Pete Docter (petit rôle vocal). En VF, c'est Charles Aznavour qui fait la voix principale, celle de Carl Fredricksen, vieillard aimant la solitude et les grands espaces.

untitled

Carl Fredricksen, enfant, rêve d'être un explorateur, depuis qu'il a vu, aux actualités, les exploits de Charles Muntz, aventurier à bord d'un dirigeable, accompagné de ses chiens, et qui a découvert les Chutes du Paradis, au fin fond de l'Amérique du Sud. En jouant dans la rue, il fait la connaissance d'Ellie, petite fille partageant le même rêve. Ils se marient desannées plus tard, et leur rêve est d'aller aux Chutes du Paradis. Mais les mauvaises nouvelles vont s'accumuler, des moins graves (manque d'argent pour partir) aux pires (une fois l'argent enfin déniché, Ellie meurt, de maladie). Carl, désabusé, anéanti par la mort de sa femme, reste seul dans sa petite maison, située dans un quartier progressivement rasé par des engins de chantier qui construisent des immeubles modernes.

upfinal33_550x307

Bientôt, Carl, désormais âgé de 78 ans, est le seul habitant du quartier dont la maison est encore là, mais pour combien de temps ? Il refuse de vendre sa maison et de partir en maison de retraite. Un jour, Russell, un jeune garçon aux allures de scout, vient sonner chez lui pour lui proposer de l'aider dans sa vie de tous les jours, comme lui faire ses courses. Russell veut obtenir son badge d'aide aux personnages âgées. Carl, voyant le gosse, lui claque la porte au nez, reusant net toute aide, et lui demandant poliment (mais l'intention y est) d'aller voir ailleurs. Peu de temps après, un engin de chantier abime la boîte aux lettres de Carl, qui frappe l'ingénieu avec sa canne, sur la tête, en représailles.

la_haut_4

La société et l'ingénieur lui intentent un procès, Carl doit vendre sa maison et partir en hospice. Le jour où on vient le chercher, Carl actionne une manette étrange, et sa maison, soulevée par des milliers de ballons qui sortent de la cheminée, s'envole. Carl est libre, et peut même accomplir son rêve, qui était aussi celui de sa regrettée femme Ellie. Mais, manque de bol pour lui, Russell était sur le patio au moment du décollage, et il est avec lui, donc, pour son voyage dans les cieux...

G16535_1845489500

Drôle, inventif, magnifique visuellement parlant, Up est un triomphe de plus pour les studios Pixar, une oeuvre poétique et hilarante, qui met la part belle aux relations entre vieillards et enfants. Les deux personnages, antinomiques, s'entendent mal au départ, surtout Carl qui n'a rien demandé à personne et est emmerdé par Russell. Mais entre vieux con et petit con, le temps, assez orageux, permettra de belles touches d'humour. Conçu à la perfection, Là-Haut est vraiment une réussite ; les studios Pixar s'améliorent de film en film, il faut bien l'avouer !

5_photos_festival_de_cannes_photo_fiche_film_La_Haut_La_Haut

Entré directement dans l'histoire en étant le premier dessin animé à ouvrir un Festival de Cannes (l'accueil fut chaleureux, malgré la réputation de glaçons perfectionnistes et bobos des spectateurs du Festival), Là-Haut, très bien doublé, hilarant et touchant, est un chef d'oeuvre de plus. Avec, en plus, des thèmes assez sombres (la vieillesse, un homme seul contre tous, veuf de plus, ce qui propose aussi, comme thèmes, la mort, la maladie, le veuvage), chose inhabituelle pour un Disney. Monumental !