affiche_Forrest_Gump_1994_1

SPOILERS...

Réalisé en 1994 par Robert Zemeckis, Forrest Gump est l'adaptation d'un roman de Winston Groom. Interprété par Tom Hanks, Robin Wright Penn, Gary Sinise, Mykelti Williamson, Sally Field, Haley Joel Osment et Michael Conner Humphreys (dans le rôle de Forrest enfant), le film est une comédie dramatique touchante, souvent drôle, souvent émouvante, qui retrace, via un personnage principal de simple d'esprit attachant, tout un pan de l'histoire contemporaine (années 50 à 80) des USA. Mis en musique par Alan Silvestri (superbe bande-son), le film récoltera de nombreuses récompenses (Oscars du meilleur film, réalisateur, scénario, acteur, montage, effets spéciaux ; Golden Globes  du film dramatique, acteur dans un film dramatique, réalisateur...).

forrest_gump_1

L'action démarre en 1981 (même si cette date n'est pas donnée dans le film), à Savannah, en Georgie. Forrest Gump (Tom Hanks), un simple d'esprit, est assis, seul, sur un banc, près d'un arrêt de bus. Une femme s'asseoit à côté de lui, et il commence à lui raconter sa vie. Patiente, polie, elle l'écoute. Au fur et à mesure, d'autres personnes viendront s'asseoir sur ce banc, et tous écouteront, chacun leur tour ou en même temps (en se relayant sans le vouloir), l'histoire absolument extraordinaire d'un homme d'apparence banale.

forrest_gump_p111

Forrest est né à la fin des années 40. Il vit avec sa mère (Sally Field) dans une grande maison de style colonial, en Georgie. Un de ses ancêtres était Nathan Bedford Forrest, créateur du Ku Klux Klan, et la famille semble traditionnaliste, mais en rien raciste (en tout cas, pas Forrest et sa mère, grande spécialiste des petites phrases philosophiques comme celle que j'ai choisie comme titre d'article, phrase la plus fameuse du film). Forrest, plutôt en-dessous du niveau d'intelligence requis pour aller à l'école publique (il est simple d'esprit, pas demeuré, mais clairement pas une lumière), y va pourtant, sur injonction de sa mère qui veut qu'il ait une enfance normale. Il porte des attelles de métal aux jambes, ayant un problème dorsal, et est ami avec Jenny, une fille qui ne le traite pas comme les autres le font.

forrest_gump_1994_4372_854419907

L'enfance de Forrest sera marquée par sa rencontre, alors qu'il est hébergé temporairement chez sa mère, avec un certain Elvis Presley, pas encore célèbre (mais il le sera très peu de temps après), qui s'inspirera de la démarche chaloupée de Forrest pour faire son pas de danse. Un jour, Forrest, poursuivi par des petits cons à vélo, se met à courir (faisant voler en éclat ses attelles, qu'il ne portera dès lors plus du tout) pour leur échapper, et il se révèle un coureur hors pair, infatigable et rapide. Au point qu'à l'adolescence, il deviendra un grand joueur de base-ball. Puis, la guerre du Vietnam arrive, et il est mobilisé, à l'armée, puis au front. Il fait la connaissance avec Benjamin 'Bubba' Bufford-Blue (Mykelti Williamson), un Noir grand amateur de pêche à la crevette, avec qui il devient ami. Au Vietnam, ils sont sous les ordres du lieutenant Dan Taylor (Gary Sinise), et Forrest vit la guerre comme une expérience dont il reviendra avec une balle dans le cul et une médaille d'honneur pour avoir sauvé la vie de son unité, dont son chef, qui en sortira blessé gravement aux jambes (hélas, Bubba décède).

forrest_gump_1993_reference

Pendant ce temps, Jenny (Robin Wright Penn) vit diverses expériences : drogue, hippisme, danseuse nue dans un bar et dans Playboy, diverses relations chaotiques. Forrest la reverra à plusieurs reprises, amoureux platonique mais trop timide pour se déclarer. Après la guerre, il se lance dans la pêche à la crevette, et nomme son bateau le Jenny. Son coéquipier est un handicapé physique, amputé des jambes, un certain Dan Taylor, son ancien supérieur à la guerre, devenu son ami. L'entreprise de pêche de crevettes, qui deviendra importante, sera nommée "Bubba Gump", en hommage à son ami.

gump_lennon

Au cours de sa vie (il finira par retrouver Jenny et vivra avec elle, et aura un enfant avec elle, un enfant intelligent, à son grand soulagement, à sa grande fierté), Forrest rencontrera Lennon sur un plateau TV, Kennedy, Johnson, il participera sans le vouloir au scandale du Watergate, il se mettra à courir sans interruption pendant des mois, sans raison, et deviendra un symbole...tout en restant, au fond de lui-même, un homme ordinaire ne comprenant pas tout ce buzz autour de sa modeste personne !

lge_Forrest_070816041507039_wideweb__300x300_1

Remarquable scénario, qui mélange humour et gravité, et interprétation tout bonnement exceptionnelle (son meilleur rôle ?) de Hanks, magnifique dans le rôle de ce simple d'esprit attachant au possible, vivant une aventure extraordinaire, croisant des personnages importants de l'histoire contemporaine, vivant plusieurs vies en une, et sans que ça l'étonne ou le marque plus que ça. Effets spéciaux, pour l'époque, révolutionnaires : incrustation des acteurs dans des images d'archives, ce qui donne un résultat tellement crédible qu'on jurerait vraiment que Hank a rencontré Lennon, Lyndon Johnson ou Kennedy ! Forrest Gump est un film culte pour beaucoup de gens.

forrest_gump_jenny_curran

Seul petit reproche que je fait au film, c'est son côté, parfois, trop lacrymal et sentimental (la fin, qui n'est pas racontée sur le banc, mais se passe juste après), un peu trop tire-larmes et gnan-gnan. Mais mis à part ça, Forrest Gump est un film magnifique, qui évite les écueils du film patriotique, et est interprété, réalisé, monté et écrit à la perfection. On voyage dans le temps avec le héros, extrêmement attachant, on rit souvent, on pleure parfois...et le coup de la plume qui voyage est une belle trouvaille ! Un grand film !