LE_20FAUCON_20MALTAIS

SPOILERS...

En 1929, un ancien flic de l'agence Pinkerton, Dashiell Hammett, publie un roman policier qui allait tout faire exploser : Le Faucon De Malte (titre français). Dès 1931, le roman sera adapté : par Roy Del Ruth, William Dieterle (en 1936 : Satan Met A Lady), et, en 1941, par John Huston, qui signera d'ailleurs son premier film. C'est cette version, Le Faucon Maltais, que je vous propose aujourd'hui. Interprété par Humphrey Bogart, Mary Astor, Peter Lorre et Sydney Greenstreet, avec aussi Barton MacLane et Lee Patrick, le film est un des archétypes absolus du film noir, et une adaptation remarquable du roman (les dialogues du roman de Hammett ont été respectés quasiment à la lettre).

Le_Faucon_maltais_9_8374

Comment définir Le Faucon Maltais ? De même que Le Grand Sommeil d'Howard Hawks, ce film pose vraiment les bases du film noir (comme les romans de Hammett et Raymond Chandler qui en sont les bases) : intrigue complexe, personnages retors, pas de héros véritable, détective privé, femme fatale, ambiance poisseuse, perversions en tous genres (atténuées par l'attitude prude d'Hollywood dans les années 40, elles sont plus présentes dans les romans)... En parlant de détective privé, celui du Faucon Maltais est un des plus connus de l'histoire : Sam Spade, immortalisé par Bogart (qui jouera aussi Philip Marlowe, privé de l'univers de Chandler, dans Le Grand Sommeil). Bogart, jusque là cantonné aux rôles de méchants ou aux seconds couteaux, se voit offrir le rôle principal par un John Huston débutant, à qui on a confié le film en dernier lieu (la Warner Bros ne croyait pas spécialement au potentiel du film, pourtant devenu un classique incontournable).

le_faucon_maltais_1941_2898_1102509365

Sam Spade et Miles Archer (Jerome Cowan) sont privés, et tiennent une agence en associés. Tous deux ne se vouent pas particulièrement une amitié vraie, mais c'est accessoire. Un jour, une jeune femme, Brigid O'Shaughnessy (Mary Astor), qui se présente alors sous un pseudonyme, vient les voir, afin de leur demander de suivre, discrètement, un certain Floyd Thursby, qu'elle soupçonne de vouloir fuir avec sa jeune soeur. Les deux privés acceptent, c'est Archer qui fait la filature. Le lendemain, Thursby est retrouvé mort, abattu par balles devant son hôtel, et Archer aussi est retrouvé mort, à un autre endroit, aussi abattu par balles.

h_3_ill_800531_faucon

Suspecté par la police d'avoir tué les deux hommes, Spade, malgré son manque d'amitié pour Archer, veut plusque tout savoir qui l'a tué, question de principe, et reprend l'affaire. Un certain Joel Cairo (Peter Lorre) vient le voir, afin de lui demander de mettre la main sur une statuette représentant un faucon noir, statuette n'ayant, selon lui, que peu de valeur, mais à laquelle il tient comme à la prunelle de ses yeux. Acceptant, Spade se rend compte qu'entre l'affaire de la statuette à retrouver et l'affaire Archer/Thursby, se trouvent beaucoup de points de recoupement...

untitled

Grand classique absolu à la fois du film noir et du cinéma tout court, The Maltese Falcon est une oeuvre sombre, crépusculaire, avec des personnages violents et jusqu'auboutistes. Sam Spade lui-même n'est pas un héros au grand coeur, mais plus un personnage cynique, amer, désabusé (encore plus à la fin du film), un homme cachant une violence absolue et une haine féroce, une sorte d'anti-héros tout en étant le héros du film. Pas un privé à la coule comme le sera Elliott Gould dans Le Privé d'Altman (où il tiendra le rôle culte de Marlowe, que Bogart et Mitchum joueront avant lui)... Le film, brillamment interprété et réalisé, respecte quasiment à la lettre le roman, les dialogues sont ceux du livre, et certaines répliques ("Qu'est-ce que c'est ? - C'est de la matière dont on fait les rêves !") sont devenues cultes. Comme le film en général. Bref, voici un chef d'oeuvre !