blackbook

Sorti en 2006, Black Book (Zwartboek en VO) est à ce jour le dernier film de Paul Verhoeven, et son premier film néerlandais depuis Le Quatrième Homme (1983). Même si La Chair Et Le Sang (1985) était à moitié produit par les Pays-Bas. On imagine l'émotion que ça a du être, pour Verhoeven, après deux décennies passées aux USA, de refaire un film dans son pays, et en néerlandais. Black Book, film de guerre et drame, est interprété par Carice Van Houten, Sebastian Koch, Thom Hoffman, Derek De Lint, Halina Reijn, Dolf De Vries et Waldemar Kobus, entre autres, et propose, en 145 minutes, une histoire proche de celle que Popaul avait faite en 1977 avec son chef d'oeuvre Soldier Of Orange.

00757064_photo_carice_van_houten_et_halina_reijn_dans_black_book

En effet, Black Book aborde, comme c'était le cas avec Soldier Of Orange, la résistance hollandaise pendant l'Occupation, durant la Seconde Guerre Mondiale. Car la Hollande, on le sait, fut elle aussi envahie et occupée par les nazis. Dolf De Vries, d'ailleurs, jouait déjà dans Soldier Of Orange, tout comme Derek De Lint. L'action se passe, au départ, en Israël, dans les années 50, et le film, ensuite, plonge pendant l'Occupation, au fur et à mesure que l'héroïne, Rachel Stein (Carice Van Houten), institutrice de religion juive, se remémore sa vie. Elle vit à La Haye, pendant l'Occupation, et se cache dans une ferme qui est détruite par un bombardement.

h_4_ill_839006_black_book_bis

Rachel rejoint ensuite une filière chargée de faire évacuer les juifs afin de gagner la Hollande-Méridionale, laquelle a déjà été libérée du joug nazi. Mais son groupe est intercepté par les nazis, et, seule survivante, elle s'enfuit et prend le nom de Ellis de Vries, et rejoint la Résistance. On la charge alors d'infiltrer la Gestapo et de coucher avec l'officier allemand Müntze...

3613811iguma

Carice Van Houten est remarquable dans le rôle de cette jeune femme juive entrant dans la Résistance et qui deviendra, bien malgré elle, collaboratrice de la Gestapo, piégée dans les deux camps. Le reste de la distribution est également excellent, et la réalisation de Paul Verhoeven n'a rien à envier à Soldier Of Orange ou à ses autres films. Dur, parfois violent, parfois cru (on retrouve bien la patte du Hollandais Violent), Black Book est une reconstitution remarquable, magnifique, magistrale de la Hollande occupée, et s'impose comme un des meilleurs films de Verhoeven, réalisateur qui, avec son dernier film (Hollow Man), avait fortement déçu (et qui, à l'exception de Robocop et Starship Troopers, n'avait pas totalement convaincu à Hollywood, selon moi).

carice_van_houten_dans_black_book_reference

Décors parfaits, musique remarquable, scénario superbement bien écrit, acteurs et réalisation parfait(e)s, rien à dire de plus, Black Book est tout simplement un triomphe, un drame de guerre poignant et fort parfois dur et souvent émouvant. Du grand art. Si Popaul nous refait des films de cet acabit, ça promet !