DelicatessenCover

Réalisé en 1991 par Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro, alors associés (il tourneront encore La Cité Des Enfants Perdus ensemble, avant que Jeunet ne se lance en solo), Delicatessen est une comédie totalement barge. Interprété par Dominique Pinon, Jean-Claude Dreyfus, Ticky Holgado, Rufus, Marie-Laure Dougnac, Karin Viard, Chick Ortega, Marc Caro (petit rôle), Dominique Zardi, Howard Vernon, Anne-Marie Pisani et Edith Ker, le film se passe intégralement dans un petit hôtel à l'apparence un peu glauque, situé dans une banlieue mal définie.

Delicatessen_20Marc_20Caro_20Jean_Pierre_20Jeunet_20Delicatessen_20DVD_20DELICATESSEN_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_20_3_1_

Louison (Dominique Pinon), un ancien clown joueur de scie musicale, est engagé comme concierge dans un hôtel. Le quartier, assez étrange et paumé, est peuplé de "troglodystes" (dont Marc Caro, vers la fin du film), personnages étranges vivant sous terre. Le seul vrai commerce se trouve au rez-de-chaussée de l'immeuble, c'est une boucherie-épicerie, tenue par un homme d'apparence affable, mais cependant inquiétant (Jean-Claude Dreyfus). Cet homme, Louison va l'apprendre bien assez tôt, fournit les locataires de l'hôtel (dont Ticky Holgado, Rufus, Karin Viard...) en chair humaine. Louison va tomber amoureux de sa fille, Julie (Marie-Laure Dougnac), ce qui ne sera pas sans difficultés compte tenu du boucher qu'est son paternel...

Delicatessen85

Drôle et rempli de suspense, parfois même totalement angoissant, absolument inclassable, baignant dans une ambiance irréelle magnifiée par la photographie jaunâtre, chaude, de Darius Khondji et la musique de Carlos d'Alessio, Delicatessen est un des lus grands films français de ces 20 dernières années, et la meilleure collaboration entre Jeunet (dont la patte est bien présente) et Caro (l'aspect le plus sombre du film, c'est sans doute lui). Les acteurs sont extraordinaires, certains deviendront de vrais habitués de l'univers de Jeunet (Pinon l'était déjà, comme Marie-Laure Dougnac) : Dreyfus, Holgado, Rufus... On retrouve de vraies trognes, comme Dominique Zardi ou les acteurs déjà cités.

Delicatessen_movie_11

Scènes cultes, comme l'hôtel fonctionnant en rythme, chambre après chambre (et un simple cri du boucher fait foutre en l'air la cohésion de l'ensemble), Delicatessen est aussi bien une histoire d'amour quasiment impossible et une description hilarante d'un univers glauque, irréel, drôle et angoissant. Film atypique, véritable OFNI dans le cinéma français, le film sera récompensé par 4 Césars en 1992 : meilleur montage, meilleure première oeuvre, meilleur décor et meilleur scénario original. Un triomphe pour Jeunet & Caro, et un film vraiment bluffant et attachant ! Même si on risquera fort de se méfier des boucheries, par la suite...