misery

Réalisé par Rob Reiner en 1990, Misery est l'adaptation du roman du même nom que Stephen King a écrit en 1987. Le film est interprété par James Caan, Kathy Bates, Lauren Bacall, Richard Farnsworth et Frances Sternhagen. C'est la seconde fois que Rob Reiner adapte Stephen King, la première fois était Stand By Me en 1986. Violent et oppressant, le film est probablement une des meilleures adaptations de l'univers de King, adaptation d'un roman angoissant, mais sans aucun élément fantastique. Ce qui est d'autant plus flippant dans cette histoire, c'est que ça pourrait vraiment arriver...

misery2

Paul Sheldon (James Caan) est un écrivain de best-sellers, devenu riche et célèbre grâce à une série de romans d'amour à l'ancienne mettant en scène une jeune femme, Misery Chastain. Mais Sheldon n'en peut plus, de se cantonner dans l'écriture de ce genre de romans, et il décide tout simplement de tuer Misery dans le dernier de ses romans, qu'il vient de remettre à son éditeur. Alors qu'il est en séjour à la montagne, dans le Colorado, il prend la route et est victime d'un très grave accident. Il est découvert et récupéré par Annie Wilkes (Kathy Bates), une infirmière, qui l'emmène chez elle pour le retaper, le soigner. Annie est une femme vivant seule, jamais mariée, sans enfants, une solitaire et, surtout, une fan absolu des romans de Sheldon mettant en scène Misery.

10353

Les premiers jours se passent bien (enfin, Sheldon est gravement blessé, dans un état limite comateux, et n'a pas le moral), malgré de petites sautes d'humeur de la part d'Annie, assez bipolaire, qui s'énerve pour un rien et peu, d'un coup, passer de la joie à la tristesse. Mais arrive la sortie en librairie du dernier roman de Sheldon, L'Enfant De Misery, celui dans lequel il tue son héroïne fétiche. Annie le ramène, toute contente, de la librairie, le lit...et une fois arrivée à la fin, entre dans une rage monstrueuse, découvrant la mort de son héroïne. Elle va alors changer totalement de comportement, va séquestrer littéralement Sheldon en l'obligeant à réécrire, rien que pour elle, un autre roman, où il ressuscite Misery. Paul Sheldon accepte, se rendant compte qu'il est à la merci d'une vraie folle, et qu'il n'est pas en état de quitter sa chambre et de s'enfuir...

13c67d455f16452e9b4d8d25d49f772e

Selon Stephen King, le film est une des toutes meilleures adaptations de son univers. Toujours selon King, le roman de base est une sorte d'allégorie sur l'addiction aux drogues dures dont l'auteur était victime dans les années 80. Et une histoire mettant en scène un double de lui-même (Sheldon est écrivain de best-sellers) aux prises avec une angoisse bien connue des écrivains, celle de la page blanche (Sheldon doit écrire un roman, mais ce n'est pas chose facile, surtout sous la contrainte et en aussi peu de temps). Dans son essai Anatomie De L'Horreur qui date de 1981 (paru en France en 1994 seulement), King révèle un de ses cauchemars d'adulte : se faire poursuivre par une mystérieuse femme armée d'une hache. 6 ans avec d'écrire Misery, il en avait déjà le personnage d'Annie Wilkes dans ses rêves. Comment voir en ce roman (et le film) autre chose qu'une oeuvre quasi autobiographique ? Ce qui le rend d'autant plus fort.

misery_photo1

Pour son rôle d'infirmière folle et fan, Kathy Bates obtiendra l'Oscar en 1990, une récompense bien méritée. L'actrice rejouera dans une autre adaptation de King, Dolorès Clairborne, en 1994, par Taylor Hackford (un excellent film dramatique). James Caan est parfait en écrivain amoindri par son état physique et séquestré. La réalisation est excellente, et le film regorge de passages vraiment angoissants (la fin, et toutes les crises d'Annie, même les moins fortes). Misery est tout simplement un sommet du suspense et de l'angoisse en huis-clos.