00788432_photo_affiche_fog

Fog est un des meilleurs films de John Carpenter, et date de 1980. Interprété par Adrienne Barbeau, Tom Atkins, Jamie Lee Curtis, Janet Leigh (sa mère), Hal Holbrook, John Houseman, Charles Cyphers et Darwin Joston, le film possède le même titre qu'un roman de James Herbert (auteur anglais d'horreur) écrit en 1975, mais la ressemblance s'arrête à ça : le roman parle d'un brouillard bactériologique rendant les gens fous, tandis que le film de Carpenter parle d'une invasion de morts-vivants en plein brouillard. Coïncidence de titre, mais seulement de titre !

6a00cdf7e37f6d094f00e398b79bbc0005_500pi

Froidement accueilli par la critique, mais chaudement accueilli par le public (ça sera un beau succès), Fog se passe en Californie du nord, dans un village de pêcheurs, Antonio Bay. Alors que la ville s'apprête à fêter son centième anniversaire, un brouillard lumineux envahit peu à peu les environs, et d'êtranges et dramatiques incidents se succèdent : trois pêcheurs locaux se font horriblement assassiner. Le prêtre de la ville, le père Malone (Hal Holbrook), découvre un journal intime, celui de son grand-père, qui révèle un secret que les habitants actuels de la ville ignorent.

fog1

Ce secret, le voici : en 1880, six hommes faisant partie des fondateurs de la ville ont coulé un bateau, l'Elizabeth Dane, appartenant à un certain Blake. Se comportant en vrais naufrageurs (feu allumé près de récifs pour attirer le bateau sur les rochers), les hommes ont pillé le bateau, dont tous les occupants sont morts dans le naufrage. Avec l'argent du pillage honteux, l'église et la ville ont été bâties. Le père Malone va vite se rendre compte que le brouillard venant de surgir cache les fantômes du bateau naufragé et des marins, venus, 100 ans plus tard, se venger...

the_fog

Malgré un budget serré, Carpenter a réalisé un film efficace et vraiment réussi, un de ses meilleurs. Le réalisateur était à l'époque dans son Âge d'Or : Assaut, La Nuit Des Masques, puis ce film, et New York 1997, The Thing, Christine... autant de chef d'oeuvres du genre, des films réalisés avec peu de moyens, mais qui restent des sommets de terreur (sauf New York 1997 et Assaut, films de suspense non-horrifiques). Très bien interprété, bénéficiant d'un scénario inventif et bien écrit, sur une musique composée par Carpenter lui-même (habitude du réalisateur), Fog est un vrai classique de l'épouvante. Angoissant au possible, limite on a peur du brouillard après la vision du film !