LCDB

Sorti en 1959, Le Chien Des Baskerville, réalisé par Terence Fisher, est une des meilleures productions de la Hammer Films (mythique société cinématographique britannique spécialisée dans le suspense, le fantastique et l'horreur, dans les années 40-70). Interprété par Peter Cushing, Andre Morell et Christopher Lee, le film est une adaptation du fameux roman de Sr Arthur Conan Doyle, le créateur des personnages de Sherlock Holmes et du docteur Watson. Le film est une adpatation assez libre du roman (le roman, je le précise ici, est un de mes préférés au monde, je le relis souvent, toujours avec un plaisir total), ce qui ne l'empêche pas d'être superbe. Le film est en Technicolor, et la photographie, très gothique, très Hammer, est superbe.

baskerville5904

L'histoire est connue, mais en voici un rapide résumé : le détective londonien Sherlock Holmes (Cushing, immense) et son ami le docteur Watson (Morell) reçoivent un jour la visite d'un médecin de campagne, Mortimer, qui leur demande de jeter un oeil sur une malédiction ancestrale touchant une famille de notables locaux (dans la lande de Dartmoor), les Baskerville : un chien immense, terrifiant, apparaîtrait à chaque fois, pour déclencher, anticiper, une mort dans la famille, un peu comme une banshee. Sir Charles Baskerville vient de décéder d'un arrêt cardiaque, dans sa propriété, et il est mentionné que le chien aurait été vu. La légende démarre avec un certain Hugo Baskerville qui, au Moyen-Âge, aurait déclenché les foudres divines par son tempérament cruel et fêtard. Un chien serait survenu pour le tuer, et depuis, la famille est maudite...

baskerville5905

Holmes apprend que Sir Henry Baskerville (Christopher Lee), neveu de Sir Charles et dernier descendant, hérite de la propriété. Pour veiller sur lui, il envoie Watson dans la propriété, afin d'enquêter et de protéger Sir Henry (qui ne croit pas vraiment à cette histoire de chien de l'enfer). Watson (et Holmes, qui enquête de son coté) va faire connaissance avec les voisins directs de la propriété, notamment un certain Stapleton, un fermier vivant avec sa fille (dans le roman : sa soeur), et ne vouant pas une affection particulière envers les Baskerville...

3700259801508

Brillamment réalisé et interprété, Le Chien Des Baskerville est un film qui, s'il a pris un coup de vieux (le chien, dans la scène finale, est vraiment tout sauf impressionnant), n'en demeure pas moins immensément sympathique et agréable. Comme pour la majorité des productions Hammer, il s'en dégage une saveur kitsch et surannée vraiment superbe, et le plaisir de voir Peter Cushing et Christopher Lee, habitués à ces productions, est toujours total. Les différences d'avec le roman (Stapleton), les oublis (Frankland, Laura Lyons, ceux qui ont lu le roman savent de quoi je veux parler) ne sont pas dramatiques. Oui, le film adapte librement le roman. Mais d'une manière générale, c'est le cas assez souvent avec un roman adapté au cinéma, surtout autrefois. Et surtout dans ce genre de productions, plus centrées sur la terreur et le suspense que sur la fidélité historique et/ou littéraire.

baskerville_2

Rempli de suspense, Le Chien Des Baskerville est un film court (1h25), puissant, à voir absolument si on aime les films policier et les histoires de Sherlock Holmes. On ne s'ennuie jamais. Un vrai classique, et probablement la meilleure adaptation cinématographique du roman de Conan Doyle !