1231696415_la_20naissance_20d_27une_20nation

SPOILERS…

Réalisé en 1915 par David Wark Griffith, Naissance D’Une Nation est un film mythique, important dans l’histoire du cinéma. En effet, ce film muet et en noir & blanc est probablement le premier blockbuster (ou film à grand spectacle) de l’histoire, une fresque historique visuellement époustouflante…pour l’époque. Interprété, entre autres, par Lilian Gish et Mae Marsh (deux célèbres actrices de l’ère du muet), le film dure 3 heures, et est surtout très controversé. En effet, le film fait hélas l’apologie du racisme. La seconde partie du film est tellement raciste qu’elle en devient totalement écoeurante, on y voit le Ku Klux Klan (qui, malheureusement, revint à la mode au moment de la sortie du film, relancé par le succès du film de Griffith) dans ses horribles œuvres. L’affiche du film montre surtout que D.W. Griffith a fait ce film en ayant un parti pris, celui du KKK.

1231697474_coffretgriffith_48

Sinon, ce film, tourné 50 ans après la fin de la Guerre de Sécession (qui reste la dernière guerre que les USA ont eue sur leur territoire) en retrace le déroulement, ainsi que la reconstruction qui en a découlé (du point de vue sudiste – les Sudistes, ou Confédérés, perdants de la guerre, étaient pro-esclavagistes et racistes, le KKK vient de là). Visuellement, le film en a pris un sacré coup, il faut quand même avouer qu’il est vraiment ancien (1915 : il n’existe probablement plus beaucoup de personnes pouvant dire haut et fort : j’ai vu ce film lors de sa sortie !), et que, maintenant, la technique du film est totalement dépassée. Mais pour l’époque, c’était tout simplement extraordinaire.

1231697442_ph030132

Certes, voir un film muet, de nos jours, peut paraître plombant. Un film muet de 3 heures, qui plus est, peut paraître encore plus plombant ! Mais malgré le handicap de son âge, je vous assure, ce film se doit d’être vu. Mais bon, le racisme évident (qui fit scandale dès la sortie du film, le film fut interdit dans pas mal de villes américaines et de pays à cause de ça, et reste hautement critiqué et controversé de nos jours) de la seconde partie, avec ces acteurs au visage peinturlurés pour se faire passer pour des Noirs (Griffith n’a même pas pensé à engager des acteurs Noirs, il ne voulait probablement pas, ce qui n’a rien d’étonnant) et le KKK en action, est franchement écoeurante. C’est le gros point noir de ce film, que j’ai failli ne pas aborder ici à cause de ça. Je ne donne que trois étoiles, d'ailleurs. Mais bon, malgré cela, The Birth Of A Nation reste un grand classique du Septième Art. Mais Griffith, un an plus tard, fera encore mieux, avec le sublime Intolérance !