1233483773_west_side_story_0

Spoilers…

En 1960, Robert Wise (en collaboration avec Jerome Robbins) réalise un film mythique, un des meilleurs exemples de comédie musicale, West Side Story. Interprété par Natalie Wood, George Chakiris, Richard Beymer, Rita Moreno et Russ Tamblyn, le film se base sur le thème de Roméo & Juliette, en le transposant au New York des années 50. Rempli de chansons cultes, doté d’une musique sublime, le film est devenu rapidement culte.

1233483944_18629181_w434_h_q80

Mais le film possède aussi un assez gros défaut : il a pris un énorme coup de vieux. Je lui donne tout de même 4 étoiles à cause de son statut de film culte et emblématique, et aussi parce que les chansons America, Somewhere, Maria sont toujours aussi belles. Mais je dois quand même dire que je n’apprécie plus autant ce film qu’autrefois. Il a vraiment vieilli, les chorégraphies sont certes belles, mais depuis, il y à eu tellement d’autres films du même genre (citons juste le diptyque des Demoiselles de Rochefort, de Jacques Demy) !

1233483845_18629180_w434_h_q80

L’action se passe donc dans les années 50, à New York, dans un quartier populaire. Deux gangs de rue rivaux, les Jets (d’origine portoricaine) et les Sharks (d’origine polonaise ou irlandaise – bref, européens) s’affrontent sans cesse, font la loi dans le quartier de West Side. Tony (Richard Beymer) et Maria (Natalie Wood), faisant partie chacun de leur propre communauté (Tony est Shark, Maria est Jet), tombent amoureux. Mais ils sont victimes, malgré eux, des pressions de leurs camps respectifs…

1233483920_18629179_w434_h_q80

Le film a été parodié plein de fois, un des parodies les plus réussies (parce qu’une des plus anciennes) est celle présente dans le film de Jean Girault Le Gendarme A New York (où comment parler de Jean Girault dans un article sur un film de Robert Wise) : on voit Cruchot (DeFunès) se faire harceler par une bande de jeunes new-yorkais qui lui volent son entrecôte, et se mettent à le narguer (avec irruption de la police, ça le fait encore mieux après) sur fond de musique typiquement West Side Story, et avec chorégraphie. Comme je l’avais dit dans mon article sur Le Gendarme A New York, le film de Wise n’avait pas besoin de ça pour paraître daté.

Effectivement, de même qu’on ne peut plus regarder Airport sans rigoler à cause de Y-à-t’il Un Pilote Dans L’Avion ?, on ne peut quasiment pas ne pas penser à cette scène de la comédie de Jean Girault quand on revoit West Side Story. Et la comparaison ne tourne pas forcément à l’avantage du film de Wise, qui, vraiment, malgré son statut culte, en a pris un coup dans les enjoliveurs.

1233483818_image_diaporama_portrait

Mais bon : acteurs excellents, réalisation somme toute très bonne, musique et chansons le plus souvent inoubliables, et scénario certes pas original, mais efficace : on a beau dire, on a beau faire, West Side Story restera encore et toujours un classique du Septième Art, couronné par 10 Oscars dont meilleur film, qu’on aime ou pas le genre. Sa place sur mon blog était donc réservée, on peut dire ! Et puis n’allez pas croire que je déteste ce film ; non, je l’aime bien, mais je le ne regarde pas souvent, loin de là !