1231665861_18601913_w434_h_q80

SPOILERS !

Mel Brooks, en 1987, réalise Spaceballs, parodie hilarante et totalement dingue des films de science-fiction du style Star Wars. Le film fut assez opiniâtrement rebaptisé, en France, La Folle Histoire De L’Espace, afin de faire un parallèle avec le film de 1981 La Folle Histoire Du Monde, qui n’a pourtant rien à voir si ce n’est le réalisateur/acteur. Le film est interprété, outre par Mel Brooks, par Bill Pullman, Rick Moranis, John Candy, Dom DeLuise, Daphne Zuniga et Dick Van Patten.

1231665959_19021853_w434_h_q80

Outre la saga Star Wars (pour laquelle la parodie ici s’avère évidente), le film parodie également Rambo, Alien, La Planète Des Singes, Le Magicien D’Oz, Star Trek, Indiana Jones Et Le Temple Maudit…En gros, l’ensemble du film est un joyeux bordel comme Mel Brooks avait (car il ne fait plus de films…) l’habitude de nous en offrir. Précisons aussi que ce film est probablement son dernier à être réellement excellent, la suite de sa carrière (Sacré Robin Des Bois !, Dracula Mort Et Heureux De L’Être) sera vraiment décevante.

1231665883_19021852_w434_h_q80

Yop Solo (Bill Pullman) et son acolyte Beurk (John Candy, parodiant Chewbacca), mi-homme mi-chien, parcourent l’espace en héros téméraires (et cons). Le duo est contacté par le roi Roland (Dick Van Patten), de la planète Druidia, qui leur demande de retrouver sa fille, la princesse Vespa (Daphne Zuniga). Celle-ci s’est enfuie avec Dot Matrix (Joan Rivers pour la voix), sa nurse androïde (C3-PO avec une perruque, mon Dieu, ils ne respectent donc rien ?), pour éviter un mariage avec Vallium (J.M.J. Bullock), le dernier prince de la Galaxie. Mais Vespa est tombée entre les mains des Spaceballs…. Yop Solo et Beurk vont, dans leur périple, croiser divers personnages, comme le terrible Lord Casque Noir (Rick Moranis, comme minuscule dans son costume), le grotesque Pizza The Hutt (Dom DeLuise, parodiant Jabba), et le sage Yoghurt (Mel Brooks)…

1231666012_19021857_w434_h_q80

Délire filmique dynamitant, en 95 minutes, les plus grands classiques de la SF et du space-opera, La Folle Histoire De L’Espace est un classique de la comédie loufoque et volontairement débile. Certes, l’humour vole encore plus bas qu’une hirondelle un jour de tempête (rien que les noms : Vallium, Beurk, Pizza The Hut, Yop Solo…et le titre original, littéralement Les Couilles De L’Espace), mais ça a le mérite de faire rire, à conditions d’apprécier Mel Brooks. Si vous n’aimez pas les films de ce réalisateur, passez votre chemin sans regrets ! Sinon, hé bien…you’re gonna have a ball ! Maybe two.*

*en anglais, ça veut dire ‘vous allez bien vous éclater !’, et ce n'est pas un dialogue du film.

1231665939_19021854_w434_h_q80