1212240388_assaut

 

SPOILERS…

 

 

 

 

Réalisé en 1976, Assaut est le second film de John Carpenter. De l’avis de beaucoup de monde, c’est à ce jour la plus grande série B jamais réalisée, la plus réussie…mais, ce qui est amusant, c’est que, bien que très réussie, ça reste une série B, au budget très limité (acteurs méconnus ayant surtout œuvré dans le bis et la TV, musique composée par l’auteur du scénario, qui est aussi le réalisateur, et qui est, donc, Jean le Charpentier). Le film (qui fera l’objet d’un remake de Jean-François Richet, Assaut Sur Le Central 13, il y à quelques années – un film pourri) est une sorte de remake urbain du western Alamo. Ici, les Indiens sont remplacés par des voyous, et les cowboys, par des flics.

 

 

 

 

1212240476_18823774_w434_h_q80

 

Deux condamnés à mort, Napoleon Wilson (Darwin Joston) et Lawson (Martin West) sont embarqués par la police, pour être incarcérés au pénitencier. Sur le chemin, le fourgon cellulaire fait une pause pour la nuit au commissariat n°13, un poste de police plutôt en mauvais état. Au cours de la nuit, des hordes de voyous attaquent le commissariat, en représailles suite à une descente de police ayant mal tourné…Les policiers, en faible nombre, seront forcés de donner des armes aux deux condamnés à mort afin d’augmenter leurs chances de repousser les envahisseurs invisibles…

 

 

 

 

1212240421_18823773_w434_h_q80

 

Malgré un budget très faiblard et une photographie on ne peut plus vieillotte (le film, de plus, existe en DVD dans une édition totalement horrible, d’une qualité exécrable – une autre édition, plus correcte mais néanmoins honteuse, existe aussi), Assaut est une énorme bombe atomique à fusion rapide, un film-choc, très violent, nihiliste (le début est brutal, avec des voyous armés de fusils et visant au débotté sur des passants), rempli d’action et de suspense.

 

 

 

 

1212240505_18823757_w434_h_q80

 

Probablement un des meilleurs films de John Carpenter, en tout cas un des plus efficaces et cultes. La musique, signée Big John, est grandiose, et très minimaliste – comme souvent chez Carpenter, qui signe souvent lui-même la musique de ses films. L’interprétation est pas trop mal (Austin Stoker, dans le rôle du flic courageux – et Black – est bien, Darwin Joston aussi), la réalisation, efficace. Sans être un chef d’œuvre absolu, Assaut est un étalon dans son genre.