1227870589_sueurs_froides_3

Spoilers !!

Réalisé en 1958, Sueurs Froides (Vertigo en VO) est à l’image de son titre original et de son affiche : vertigineux. On parle souvent de ce film comme étant le chef d’œuvre absolu de Hitchcock. Permettez-moi de citer un autre film comme étant le chef d’œuvre absolu du maître du suspense, La Mort Aux Trousses (bientôt ici). Mais je place ce monument qu’est Sueurs Froides en seconde position des films de suspense pur, pour ma part ! James Stewart et Kim Novak interprètent ce film de folie, au scénario certes un petit peu alambiqué et pas aussi développé que ceux de La Mort Aux Trousses ou de L’Homme Qui En Savait Trop, mais toutefois très bon. On reprochera à ce film (qui sera un échec relatif à l’époque, il n’a été réhabilité que plus tard) de posséder une histoire trop tordue et perverse, trop surréaliste, pas crédible.

1227870642_18886621_w434_h_q80

Scottie Ferguson (James Stewart) est un flic qui, à la suite d’un accident ayant entraîné la mort de son coéquipier, quitte le métier, avec, comme séquelles de l’accident, un vertige incurable et un beau traumatisme. Il se met à son compte comme détective privé, et un jour, un de ses amis de lycée, Gavin Elster (Tom Helmore), dont il ne se souvient pas vraiment, (mais il lui fait confiance pour lui rappeler les souvenirs) vient le voir, pour lui demander de surveiller sa femme Madeleine (Kim Novak), qu’il soupçonne de plusieurs choses, notamment de ne pas être bien dans sa tête.

1227870611_18886617_w434_h_q80

Scottie suit donc Madeleine, et lui sauve même la vie alors qu’elle se jette dans la baie de San Francisco. Mais elle tente de se tuer une seconde fois, en se jetant d’un clocher, et Scottie, ravagé par son vertige, ne peut la sauver, et la voit tomber du clocher… Ravagé par cet échec, Scottie se renferme sur lui-même. Mais un jour, il croise dans un restaurant une jeune femme, Judy (Kim Novak), parfait sosie de Madeleine. L’abordant, il décide de la prendre sous son aile, et la fait ressembler totalement à Madeleine, lui faisant porter les vêtements de la morte, et lui faisant changer la couleur de ses cheveux (Madeleine étant blonde).

1227870673_dddd

Scottie ne se rend pas compte qu’il vient de tomber dans un piège : Madeleine et Judy sont une seule et même personne, chargée par Gavin de rendre Scottie fou, voire même de le pousser à la mort. En effet, une seconde fois (alors que Scottie vient de découvrir la double personnalité de Judy/Madeleine), Judy/Madeleine se rend à nouveau au clocher, et Scottie, une fois de plus, ne peut rien faire. Seulement, cette fois-ci, ce n’est pas un mannequin, mais Judy/Madeleine qui tombe réellement du toit et se tue…

1227870728_ssf

Magistralement réalisé et interprété, doté d’un suspense douloureux, pervers, et mis en musique par Bernard Herrman (dont le thème est remarquable) Vertigo contient quelques unes des plus belles séquences de l’univers de Hitchcock : le cauchemar surréaliste de Scottie, les scènes du clocher, la scène du restaurant…James Stewart et Kim Novak sont parfaits, le scénario est certes peu crédible (mais pourquoi Gavin en veut-il à Scottie ?) par moments, mais cruellement pervers et rempli de suspense. Sueurs Froides mérite bien son titre original, mais il mérite aussi bien son titre français, car il donne vraiment des suées aux spectateurs ! Un monument. Presque mon Hitchcock préféré.