1228035522_le_fabuleux_destin_d_amelie_poulain_0

SPOILERS !

En 2001 sort un film qui cartonnera un peu partout dans le monde et imposera définitivement Jean-Pierre Jeunet comme un grand réalisateur rempli d’imagination et de poésie : Le Fabuleux Destin D’Amélie Poulain. Le film révèlera l’actrice Audrey Tautou, et fera rêver plusieurs millions de personnes avec son histoire simple, mais divinement bien racontée.

18965634

Matthieu Kassovitz, Dominique Pinon, Isabelle Nanty, Ticky Holgado, Rufus, Jamel Debbouze, Yolande Moreau, Urbain Cancelier, Artus De Perguern, et André Dussolier (qui n’apparaît pas physiquement, mais fait le narrateur) complètent la distribution de ce film magique, et magnifiquement mis en musique par Yann Tiersen (sans doute une des plus belles musiques de films depuis 20 ans). L’histoire, donc, est simple, c’est surtout la manière dont elle est racontée qui rend le film si beau et fort. Amélie Poulain est une jeune femme travaillant comme serveuse dans un café de la rue des Abbesses, à Paris, un quartier populaire et rétro situé à Montmartre.

69198163_ph2

Amélie est une jeune femme qui veut plus que tout autre chose faire le bien autour d’elle. C’est ainsi que, découvrant dans son appartement une petite boîte en fer contenant des jouets d’un ancien locataire, elle va tout faire pour retrouver l’ancien locataire (maintenant adulte) pour la lui restituer. Amélie aime aussi faire le bonheur de ceux qui l’entourent dans la vie de tous les jours : à son père (Rufus) qui s’emmerde, elle fait enlever le nain de jardin qu’il affectionne et le fait voyager (par l’entremise de son amie hôtesse de l’air) un peu partout dans le monde, avant de le lui rendre : de cette manière, en recevant de temps en temps des photos de son nain à Bombay, Madrid, Athènes, Tokyo ou New York, le papa d’Amélie ne pense plus à sa vie ennuyeuse… Un jour, Amélie fait la connaissance de Nino Quincampoix (Matthieu Kassovitz), un jeune homme collectionneur de photomatons ratés (qu’il récupère dans les poubelles, sous les machines, etc). Elle en tombe raide amoureuse, et va tout faire pour le retrouver et l’attirer à elle…

18395014

Pour la depuis fameuse scène d'introduction montrant l'enfance d'Amélie et montrant ce qu'elle aime et ce qu'elle n'aime pas, Jeunet s'est inspiré d'un de ses premiers (si ce n'est son premier) courts-métrages, le sublime Foutaises, qui était interprété - déjà - par Dominique Pinon, et dans lequel un personnage disait ce qu'il aime et n'aime pas dans la vie (j'aime faire une seule bouchée du jaune de mes oeufs au plat...Je n'aime pas que mon chien me réveille en me léchant la joue...). Si vous n'avez encore jamais vu ce court-métrage, ruez-vous dessus, presque toute la scène d'intro de ...Amélie... est dessus !

Distribution épatante (Jamel Debbouze, fantastique en commis d’épicier timide tyrannisé par son gros con de patron – Urbain Cancelier), musique sublime, réalisation parfaite, trouvailles visuelles magnifiques, galerie de personnages magistrale (mention spéciale, outre Jamel, à Dominique Pinon, parfait en client du café chiant, et à Serge Merlin dans le rôle de Dufayel, le peintre atteint de la maladie des os de verre)…Le Fabuleux Destin D’Amélie Poulain est un film fabuleux, qui fait rêver, rire, pleurer, vibrer…Un succès amplement mérité, pour un film culte !