1222614558_true_lies_0

Spoilers…

Réalisé en 1994 par James Cameron, True Lies est un des rares exemples de films américains inspirés par un film français. Ici, c’est un remake du film de Claude Zidi La Totale !, avec Thierry Lhermitte, Miou-Miou et Eddy Mitchell. Et pour information, c’est encore plus rare pour être signalé, mais le remake de Cameron est cent fois supérieur au film original de Zidi. Pour une fois qu’un remake surpasse le modèle… Hilarant et extrêmement bien foutu pour ce qui est du scénario et de l’action, True Lies est interprété par Arnold Schwarzenegger, Jamie Lee Curtis, Tom Arnold, Bill Paxton, Tia Carrere, Art Malik. Charlton Heston apparaît dans un rôle assez court, mais savoureux.

1222614635_18928893_w434_h_q80

Harry Tasker (Schwarzy) est un agent secret travaillant pour le compte du gouvernement américain. Lui et son collègue Albert ‘Gib’ Gibson (Tom Arnold) sont les meilleurs amis du monde. Seulement, la femme de Harry, Helen (Jamie Lee Curtis), ignore tout de la profession dangereuse de son mari, et pour une bonne raison : ça fait depuis leur rencontre qu’Harry et Albert ont manigancé une série de couvertures chargées de faire croire à Helen et à tous ceux que Harry rencontre qu’il est un modeste employé de bureau, menant une vie pépère, limite chiante. C’est ainsi que les différentes missions de Harry (comme celle du début du film, en Autriche) sont prétextes à des voyages d’affaires.

1222614727_18928892_w434_h_q80

Mais, un jour, alors qu’il traque un réseau de terroristes arabes (menés par Aziz – Art Malik – et une conservatrice de musée véreuse, Juno Skinner – Tia Carrere), Harry apprend, par inadvertance, que sa femme voit secrètement un certain Simon (Bill Paxton). Suspectant une tromperie, il la fait suivre discrètement, et découvre que Simon est un vendeur de voitures, un vrai loser, se faisant passer pour un agent secret afin de draguer le maximum de femmes. Harry et Albert parviennent à choper Simon, et lui filent la trouille de sa vie avant de le relâcher. Ils embarquent aussi Helen, non sans s’être auparavant masqués pour ne pas qu’elle les reconnaissent.

1222614612_18928897_w434_h_q80

Harry et Albert interrogent Helen (complètement terrifiée), et parviennent à l’enrôler pour une mission (pour Harry, il s’agit juste de lui confier une mission anodine, sans dangers). Helen accepte, et reçoit la mission suivante : se rendre dans une chambre d’hôtel pour déposer un micro dans la chambre d’un homme surveillé par les services secrets. L’homme en question, tapi dans l’ombre de la chambre, n’est autre qu’Harry, amusé de voir sa femme se prêter au jeu. Alors qu’il demande à Helen de faire un strip-tease, la situation dérape, et Helen se rend vite compte qu’il s’agit de son mari. La situation dérape encore plus quand, une fois sortis de l’hôtel, les deux époux sont capturés par la bande à Aziz. Helen, ignorant la vraie profession de Harry, croit qu’ils en ont auprès elle. Mais très vite, Helen va découvrir toute la vérité sur la vraie vie de son mari, et se retrouver plongée dans une affaire de terrorisme…Helen va découvrir qu’elle est mariée à Rambo !

1222614665_true_lies_jamie_lee_curtis

Musclé, hilarant, rempli de scènes cultes (Schwarzy pourchassant Art Malik dans les couloirs d’un grand complexe hôtelier, à cheval ; et la scène finale, avec le jet de l’US Air Force), de dialogues parfaits, de personnages excellents (Heston, en patron des services secrets), True Lies est un dynamitage parfait de l’univers des services secrets à la James Bond. Assurément le meilleur film de Schwarzenegger après Conan Le Barbare, True Lies (dont le sous-titre français est Le Caméléon) est un sommet de la comédie et du film d’action. On ne s’ennuie pas une seule seconde devant de film à grand spectacle, qui est probablement le meilleur film de James Cameron avec Aliens, Le Retour et Abyss. Indispensable !