1227172925_la_bible_0

Spoilers…

Sorti en 1966, La Bible…Au Commencement Des Temps est incontestablement un des 5 plus grands films de John Huston avec Le Malin, L’Homme Qui Voulût Etre Roi, Le Trésor De La Sierra Madre et Le Faucon Maltais. D’une durée de près de trois heures, le film est interprété par un casting remarquable : Ava Gardner, Peter O’Toole, Richard Harris, George C. Scott, Stephen Boyd, Michael Parks…et John Huston lui-même, qui s’est attribué le rôle du patriarche Noé.

1227173302_vvvv

Le film est divisé en plusieurs parties, ou sketches, c’est selon. Il aborde les passages les plus connus de la Bible, de la création du monde à Abraham. Ainsi, le début nous montre Dieu concevant le monde, jour après jour, avec voix-off (quasi omniprésente dans le film) pour les descriptions. Il conçoit l’homme, Adam, et le lendemain, la femme, Eve. On assiste donc au Paradis terrestre, le Jardin d’Eden.

On assiste aussi à la connerie d’Eve qui se croit obligée de suivre les conseils d’un serpent lui proposant de manger un des fruits de l’arbre de la connaissance, un fruit dont Dieu leur a pourtant interdit de toucher. Eve mord dans la pomme (car c’est de ça qu’il s’agit) et fait goûter la pomme à Adam. Dieu, très colère, les chasse du Paradis, leur fait prendre conscience de leur nudité (le film date de 1966, Huston était très prude, ne vous attendez pas à des plans nichons, y en a pas !), et punit le serpent en le faisant ramper par terre (car le serpent, que l’on ne voit pas bien, avait apparemment des jambes).

1227173031_capture

On assiste ensuite à Eve donnant naissance à ses enfants, Abel et Caïn. On voit, dans le segment concernant Abel et Caïn, le premier crime de l’histoire de l’humanité (Abel tué par son frère, Caïn (Richard Harris), dans un accès de colère). On passe ensuite à Noé et au fameux Déluge qui dura 40 jours et 40 nuits. Dieu ordonne à Noé de bâtir une arche dans laquelle il emménagera avec sa famille, et deux représentants de chaque espèce animale. Ainsi sauvés du Déluge qui annihile le reste des habitants de la Terre (car Dieu en a marre de les voir mal se comporter entre eux, et veut refaire le monde en mieux), ils ont la tâche énorme de recréer le monde.

1227173101_kjh

Et Noé devient alors le père de l’humanité, le Patriarche. Passé ce segment, un intermède déboule. On passe ensuite à la Tour de Babel, et à la mégalomanie du roi Nemrod (Stephen Boyd), qui veut bâtir cette tour afin de monter plus haut que le ciel. Las, sa mégalomanie, la grandiloquence de son entreprise, feront que Dieu, fâché, brouillera les liens entre Terriens, instaurant la barrière de la langue : les hommes ne se comprennent plus entre eux…

1227173199_pol

La seconde grosse partie du film démarre là, avec le segment le plus long du film (et le dernier, si on excepte la partie concernant Sodome et Gomorrhe, situé dedans, vers la fin), celui concernant le Patriarche Abraham, premier prophète de l’histoire de l’humanité. C’est George C. Scott qui l’interprète (Ava Gardner joue sa femme, Sarah), et il l’interprète magnifiquement. Tout y est : la servante Agar, le sacrifice du fils d’Abraham au mont Sinaï (empêché au dernier moment par Dieu, qui ordonne de sacrifier un agneau à la place), le sacrifice de Sarah…

1227173163_mmm

Rien des plus grands moments de la Bible ne manque dans ce film honnête, magnifique et grandiose. S’il avait fallu adapter toute la Bible, il aurait fallu plusieurs films. Huston a conservé le plus important, le plus cinématographique, les parties les plus universelles, et les a magnifiquement mises en scène, avec beaucoup de pudeur, de respect, de talent aussi.

1227173412_sg

Les acteurs sont tous sensationnels (Peter O’Toole, en ange exterminateur venu annihiler Sodome et Gomorrhe, est inoubliable dans un rôle pourtant court), la musique (oscarisée en 1967) est sublime (et est signée du japonais Toshiro Mayuzumi). La Bible…Au Commencement Des Temps est un des plus grands films à grand spectacle que le cinéma nous ait donné la chance de voir. Un film fantastique, passionnant, jamais longuet. A coté des deux très longs segments sur Noé et sur Abraham, les autres parties, plus courtes (la Tour de Babel, la Genèse…) sont aussi très beaux. Un authentique monument !