1228817755_les_sept_samourais_4

SPOILERS !!!

Incontestablement le chef d’œuvre du cinéma d’aventures asiatique (et communément qualifié comme étant un des plus grands films d’action jamais réalisés), Les 7 Samouraïs, réalisé en 1954 par Akira Kurosawa, est un sommet. Assez long (la version totale, sortie à l‘époque uniquement au Japon, dure 200 minutes), le film est interprété en particulier par l’acteur fétiche de Kurosawa, Toshirô Mifune. On y trouve aussi Takashi Shimura, Yoshio Inaba ou Minoru Chiaki. En 1960, John Sturges en fera un remake occidental avec le western Les 7 Mercenaires. De toutes les façons, le western a été beaucoup influencé par Kurosawa : Pour Une Poignée De Dollars de Sergio Leone n’est qu’un remake occidental du Yojimbo – Le Garde Du Corps de Kurosawa…

1228817515__22__photo2

L’action se passe au Japon féodal. Des paysans, sans cesse harcelés par des bandits de grand chemin qui leur volent leurs récoltes et biens, n’en peuvent plus. Ne pouvant se défendre eux-mêmes contre ces pillards, ils en viennent rapidement à faire appel à une horde de samouraïs qui protégeraient le village. Le problème : comment trouver des hommes d’honneur, acceptant de les aider en échange de trois fois rien (le gîte, le couvert, les paysans étant pauvres) ? Bientôt, six hommes seront recrutés, auxquels viendra se joindre, à l’arrache, le rônin (samouraï déchu, errant, mercenaire) Kikuchiyo (Toshirô Mifune), jeune et impétueux. Un chien fou dans une meute de loups…

1228817815_7samourais05

Filmé dans un noir & blanc superbe, Shichinin No Samurai (titre original) est un sommet dans la filmographie de Kurosawa. J’ai déjà abordé sur mon blog certains de ses films (il y en aura d’autres plus tard), comme Dodes’ Kaden (mon préféré) ou La Forteresse Cachée. Mais, croyez-moi, s’il y à bien un film à voir en priorité chez Kurosawa, en particulier pour ses premiers films, c’est incontestablement celui-ci.

1228817583_7samourais04

Riche en action (la fin est grandiose), assez drôle par moments, passionnant, envoûtant, magistralement interprété, réalisé avec un panache incroyable, ce film d’action (non, non, je n’exagère pas, c’est un film d’action !) est un des 100 plus grands films de toute l’histoire du cinéma mondial. Le remake américain que Sturges en fera sera tellement fidèle que Kurosawa lui offrira un sabre de samouraï en cadeau ! Picaresque, prenant, très bien écrit, jamais longuet malgré les 3h20 (et les autres versions duraient moins longtemps : la version internationale durait dans les 155 minutes, et il y à même eu une version encore plus courte pour les USA), Les 7 Samouraïs est un film à voir à tout prix. Heureusement, le DVD propose la version intégrale du film. Celle qu’il faut voir, bien évidemment !