1229008279_braveheart_0

Spoilers…

En 1995, Mel Gibson réalise son second film, Braveheart, qui reste à ce jour son meilleur, et un des plus grands films se passant au Moyen-Âge. Interprété par ses propres soins (on n’est jamais mieux servi que par soi-même !), et également par Sophie Marceau, Patrick McGoohan et Catherine McCormack, le film, assez long (presque 3 heures), aborde un personnage emblématique de la culture écossaise, William Wallace.

1229008318_rghj

L’action se passe en Ecosse, à la fin du XIIIème siècle. L’Angleterre impose sa loi, ses coutumes, au peuple écossais. L’Ecosse, constituée de plusieurs clans, n’en peut plus. Mais un homme, William Wallace (Mel Gibson, tuant de grandeur, même avec le visage peinturluré de bleu), va réussir à unifier tous les clans écossais, pourtant rarement en bons termes, afin de mener une véritable révolte.

Proclamant sans cesse que l’Ecosse se doit d’obtenir son indépendance vis-à-vis de l’envahisseur anglais (et du roi Edward – Patrick McGoohan), Wallace prend la tête d’une armée de paysans et de guerriers de clans, et s’en va défier, sur le territoire écossais, les Anglais, aux cris de Liberté et de Justice. Il trouvera un soutien inattendu en la personne de la princesse Isabelle de France (Sophie Marceau)…

1229008388_erfg

Magnifiquement interprété (le seul bon rôle international de Sophie Marceau ; on pourrait même qualifier son rôle de meilleur de toute sa carrière !) et réalisé, porté par une bande-son époustouflante de James Horner, Braveheart surprend, émeut, emporte. Le film (qui se termine d’une manière totalement émouvante, Liiiiiibertéééééééé !) est un sommet dans l’action (les scènes de bataille sont impressionnantes, et même très violentes, brutales, graphiques), l’historique et l’émotion.

1229008416_braveheart_1994_diaporama_portrait

Il nous permet de mieux découvrir un personnage très important dans la culture écossaise, William Wallace. Certes, le film aborde d’une manière totalement romancée ce personnage, et il faut séparer la légende de la réalité, mais William Wallace était quand même un homme extraordinaire, mort sous la torture. En 1328, bien après sa mort, l’Ecosse obtint son indépendance. Riche en action et en émotion, Braveheart est un sommet dans la carrière de Mel Gibson, son meilleur film. Puissant, quasiment inégalé, ce film qui obtint plusieurs Oscars a vraiment marqué ceux qui l’ont vu.