1230648399_fitzcarraldo_0

SPOILERS…

En 1982 sort un des plus beaux films de Werner Herzog (et, à mes yeux, sont ultime chef d’œuvre), Fitzcarraldo, une épopée de 2h30 interprétée par l’acteur fétiche/ennemi intime de Herzog, Klaus Kinski. On y trouve aussi Claudia Cardinale, Peter Berling, Josey Lewgoy, Miguel Angel Fuentes, Jean-Claude Dreyfus… De même qu’Aguirre, La Colère De Dieu qu’Herzog réalisa 10 ans auparavant, Fitzcarraldo se passe en pleine forêt amazonienne, et aborde les thèmes de la folie et de l’ambition démesurée. Même si le personnage joué par Kinski, ici, n’est pas fou comme l’était Aguirre.

1230648425_11093__fitzcarraldo__1982___02

Le richissime Brian Sweeney Fitzgerald (Kinski), surnommé Fitzcarraldo, arrive, avec son amie Molly (Claudia Cardinale), au Brésil, à Manaus, afin d’écouter Enrico Caruso à l’opéra, après avoir traversé, en bateau, plus de 2000 km sur les rivières amazoniennes. Fitzcarraldo, féru d’opéra, et aimant par-dessus tout la voix du ténor Caruso, a une ambition peu commune : faire bâtir, en pleine jungle amazonienne, loin de toute civilisation, un opéra, afin d’y faire venir le ténor. Malgré les opinions de ses proches (qui tentent de le décourager de pareille entreprise, persuadés qu’il n’y arrivera pas, que ce n’est que folie pure), Fitzcarraldo, soutenu par Molly (qui est la seule à le soutenir réellement), s’attelle à la tâche, et organise une expédition pour trouver un endroit, en pleine jungle, susceptible d’accueillir un futur opéra. Sur son bateau à vapeur, Fitzcarraldo, peu à peu, perd contact avec la dure réalité, alors que son entreprise, vouée à l’échec dès le début, devient sa seule obsession…

1230648526_fdfd

Porté par une musique inoubliable mêlant airs d’opéra célèbres et thèmes musicaux écrits pour le film, signés Popol Vuh, le film est une splendeur absolue. Prouesse technique que cette scène inoubliable pendant laquelle on voit le bateau se faire réellement tracter par des Indiens, le long d’une pente. Aucun trucage, le bateau à réellement été tracté, filmé en live. Incroyable scène.

1230648475_dfdfd

Herzog n’avait pas immédiatement pensé à Kinski pour le rôle-titre. Vu comme les deux hommes ne cessaient de s’engueuler violemment durant les tournages de Aguirre, La Colère De Dieu, Nosferatu, Fantôme De La Nuit ou Woyzeck, on se doute qu’Herzog n’avait pas spécialement envie de remettre ça une quatrième fois. Mais les deux acteurs qu’Herzog contacta auparavant (Mick Jagger, hé oui, et Jason Robards) durent refuser : le premier, pour cause de tournée avec les Rolling Stones ; le second, pour raisons de santé. Herzog se rabattit donc sur Kinski. Que devait-il être heureux !

1230648553_fitzcarraldo_1981_diaporama_portrait

Les relations entre Kinski et Herzog furent si idylliques (ironie) que des Indiens proposèrent à Herzog de se débarrasser définitivement de Kinski. Comprendre, ils se proposèrent pour le tuer. Herzog refusa, mais qui dit qu’il ne réfléchit pas avant ? J Quoi qu’il en soit, avec ses images inoubliables, sa quête de l’absolu, son interprétation inoubliable de Kinski et Cardinale, sa réalisation efficace, son ambiance enivrante, Fitzcarraldo, gros succès au box-office (le plus gros succès de Herzog) est un sommet. A voir !