nosferatud

SPOILERS...

Comment parler de cinéma sans aborder ce film ? Réalisé en 1922 par Friedrich W. Murnau, film bien entendu muet (mais sonorisé par une multitude de bandes sonores, l'originale étant signée de Hans Erdmann), Nosferatu, Une Symphonie De L'Horreur est le premier film d'épouvante de l'histoire du cinéma, ainsi que la première adaptation (meme si libre) du roman Dracula de Bram Stoker. Ce film est extrèmement important, ne serait-ce que par rapport au mythe vampirique. On sait que les vampires craignent les croix, l'ail, et les pieux (qui servent à les tuer si on leur plante dans le coeur). Mais c'est depuis ce film que la lumière du soleil à un pouvoir destructeur sur les vampires. Si vous relisez le roman de Stoker, vous constaterez que Dracula s'y déplace de jour, de temps en temps. Mais dans Nosferatu, c'est la lumière du jour qui tue le vampire, et depuis, c'est devenu un lieu commun dans leur mythe.

nosferatu

Il s'agit d'une adaptation libre, se situant en Allemagne (à Wisborg), au lieu de Londres, Angleterre. Les personnages portent d'autres noms : Jonathan Harker est Hutter, Mina est Ellen, Renfield est Knock, et Dracula lui-meme est appelé Orlock. Mais en dehors de ça, c'est la meme histoire : un clerc de notaire, Hutter (son patron est Knock, à moitié fou, qui finira interné), est chargé de se rendre en Transylvanie, au chateau du comte Orlock (Max Schreck), pour lui faire signer un acte de propriété d'une maison située à Wisborg (en face de celle de Hutter et de sa jeune femme Ellen, d'ailleurs).

nosferatu_4

Hutter, tout en faisant fi des croyances des paysans du coin qui lui conseillent de ne pas se rendre au chateau, y parvient, et est accueilli par un homme vouté, laid, chauve, au nex crochu, aux longs ongles acérés, d'une paleur maladive, totalement inquiétant : Orlock. Ce dernier signe la vente. Au cours des quelques nuits que Hutter va passer au chateau, il fera de terrifiants cauchemars, dans lesquels ils verra Orlock (ou plutot, Nosferatu, ce qui signifie non-mort, porteur de maladie) l'agresser. Au petit matin, d'étranges marques sur son cou, qu'il prend pour des piqures de moustiques. Une nuit, il voit Orlock s'enfermer dans une malle située sur un chariot, avec d'autres malles (de grosses caisses) pleines de terre. Le chariot prend tout seul la direction du port, les caisses, acheminées sur l'Empusa, un navire qui fait large vers Varna et Wisborg. Au cours du voyage, terrassés par la peste (que Nosferatu emmène avec lui) et par Nosferatu, les marins disparaissent un à un, et c'est un navire fantome qui arrive, un jour, à Wisborg. Très vite, l'état de peste est décrété dans la ville, alors que Nosferatu s'installe, de nuit, dans sa nouvelle demeure. Une nuit, il se rend chez Ellen et Hutter, afin de se repaitre du sang de la jeune femme (dont une vision du portrait, dans son chateau, montré par Hutter, l'avait enthousiasmé). Mais la jeune femme retiendra le vampire chez elle jusqu'au petit matin, et Nosferatu, piégé par le chant du coq, sera anéanti par la lueur du jour. Ellen, elle, ne survivra pas à son agression vampirique...

nosf19

Le film est en cinq actes. Le premier acte est le prologue, le voyage de Hutter jusqu'au chateau. Le second représente les quelques jours passés par Hutter au chateau, et s'achève quand Orlock part dans les malles. Le troisième représente la traversée en navire de Orlock, et la suite des aventures qu'Hutter subit à son retour vers Wisborg. Le quatrième acte narre l'arrivée à Wisborg de Nosferatu/Orlock, et le début de la peste (le retour d'Hutter, aussi). Et le dernier acte représente la conclusion, la mort du vampire et d'Ellen. Le film est magistralement interprété par Max Schreck (dont une légende urbaine circulant à son sujet affirme qu'il aurait été un vrai vampire - c'est idiot, bien sur, mais ça participe à l'aura du film), qui aura eu un comportement étrange durant le tournage (un film avec Willem Dafoe dans le role de Schreck et John Malkovich dans celui de Murnau, L'Ombre Du Vampire, a été fait il y à de celà quelques années). A noter, 'schreck' signifie 'terreur', en allemand.

vampires_nosferatu

Le film alterne les effets de couleurs : pour les scènes de nuit, l'image est bleutée. Elle est de couleur jaunatre pour les scènes d'intérieur jour et d'extérieur jour. Et pour les scènes se situant tot le matin, un peu rosatre. Nosferatu aligne les séquences cultissimes et magistrales, que ce soit la fin du film (représenté ici par pas moins de trois photos), la scène du bateau, l'arrivée d'Hutter au chateau, ou le cauchemar réel de Hutter. Tout simplement prodigieux, ce film, qui a fait l'objet d'un remake en 1978, Nosferatu, Fantome De La Nuit (par Werner Herzog, j'en ai déjà parlé ici il y à peu de temps) est un des 10 plus beaux de l'histoire. Et c'est aussi le plus beau chef d'oeuvre du cinéma muet, et du cinéma expressionniste allemand. Certes, le film date de 1922, et certains acteurs semblent surjouer (comme dans tous les muets), mais le film reste inoubliable.

nosferatu0004

Signalons au passage la présence, dans ce film, de deux des répliques (ici, cartons de textes, bien entendu !) les plus cultissimes et connues de l'histoire du cinéma : Dès que Hutter eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre (mal traduit en VF par les pires craintes furent avérées) et celle qui ouvre le film : Nosferatu ! Ce nom ne sonne-t-il pas à tes oreilles comme le chant d'un oiseau mort à minuit ? Voilà, difficile de parler d'un tel chef d'oeuvre. Si vous ne l'avez encore jamais vu, qu'attendez-vous donc ? Voici le plus beau et puissant des films sur le thème du vampirisme. Un monument d'une poésie et d'un magnétisme troublant.