1194015860_lacollineadesyeux

SPOILERS !

Second film de Wes Craven (après le glauque et déstabilisant La Dernière Maison Sur La Gauche de 1972), La Colline A Des Yeux est à mon sens encore plus réussi que son précédent film. Sorti en 1977, le film a fait l'objet d'une suite en 1985, mais aussi et surtout d'un remake réalisé par Alexandre Aja en 2006 (et ce meme remake a fait l'objet lui-aussi d'une suite un an plus tard). Si le remake du meme nom est excellent, je lui préfère cependant de beaucoup l'original, et ce, pour deux raisons. Tout d'abord, l'original est plus...original que le remake. Ensuite, il est totalement culte, et le remake n'existerait pas sans lui (forcément).

1194016925_wwww

Le pitch du film est très simple : une famille américaine tout à fait normale (avec bébé et deux bergers allemands), en route vers la Californie, transportant une caravane, se paume en pleine cambrousse, dans un endroit extrèmement sauvage et reculé, un paysage de steppes, de rocaille. En chemin, l'essieu de leur voiture se pète, et les voilà contraints de rester sur place, non loin des collines. Le père s'en va à pied vers la station-service où ils s'étaient arrétés peu de temps avant, et qu'ils ont dépassé depuis une vingtaine de kilomètres. Les autres l'attendent, avec une impatience de plus en plus mélée d'inquiétude.

1194016902_kk

Le père, arrivé à la station, apprend par le pompiste (un vieillard) qu'une bande de dégénérés vivent dans les collines, et attaquent souvent. Le pompiste se fait justement attaquer (et tuer) par un de ces sauvages. Pris de peur, le père s'enfuit, mais son coeur défaillant l'empèche d'aller bien loin, et en chemin, il est ratrappé et massacré par le sauvage. Pendant ce temps, d'autres sauvages de la bande (qui se surnomment tous par des noms de planètes : Jupiter pour le chef - qui est aussi le père des autres - , Mars, Mercure, Pluton) investissent la caravane et massacrent à peu près tout le monde (ainsi qu'un des deux chiens, un peu plus tot), excepté les deux hommes, qui étaient dehors à ce moment, ainsi qu'une jeune femme, qu'ils violent. Ils capturent l'enfant (un bébé), et s'enfuient. A partir de ce moment, l'heure, pour les survivants, sera à la vengeance, la plus terrible et sanguinaire qui soit...et le berger allemand sera bien utile !

1194016854_ddd

Remarquablement flippant et dérangeant, le film est court, mais diaboliquement efficace. Parmi les sauvages du film, un surtout attire l'oeil, Pluton, joué par Michael Berryman, un personnage culte dans l'histoire du cinéma horrifique. Une bande de sauvages cannibales (ils se régalent à l'avance de manger le bébé, qui, heureusement, sera récupéré à la fin par les survivants), des allumés vivant en société recluse dans les montagnes. Le film, en lui-meme, est inspiré par une vieille légende écossaise abordant le cannibalisme.

1194017170_vvvvvvv

La Colline A Des Yeux est, à l'instar de La Dernière Maison Sur La Gauche (et meme de Délivrance), un film de survie et de vengeance. La vengeance finale des survivants à quelque chose de tribal, les personnages semblent etre revenus à l'état sauvage, toute trace de civilisation a disparu. Le film fait peur parce qu'aucun élément fantastique n'est présent ; on peut dire que le scénario est plausible, ça pourrait arriver à n'importe qui. L'ennemi ici n'est pas un monstre sanguinaire, où une bande de zombies, mais une troupe d'hommes sauvages.

1194016949_ccc

Il s'agit probablement d'un des films d'horreurs les plus efficaces qui soient. Peu d'effets gore, mais une vraie ambiance poisseuse (encore plus développée dans le remake gore d'Aja), oppressante. En résumé, un classique, que tout amateur de cinéma horrifique se doit absolument de voir. Souvent terrifiant (Michael Berryman est incroyable dans un role de dégénéré cannibale - meme si on ne voit pas de scènes de cannibalisme, désolé pour les amateurs !), ce film est incontestablement un des meilleurs films de son réalisateur, et un des meilleurs films d'horreur des années 70 avec Massacre A La Tronçonneuse, qui aborde un thème similaire.