1237729692_femme_influence

Spoilers...

En 1974, John Cassavetes, brillant acteur et réalisateur, sort un de ses meilleurs films, Une Femme Sous Influence. Interprété par Gena Rowlands (qui fut sa femme, la mère de leur enfant Nick, et son actrice fétiche) et Peter Falk (autre acteur fétiche), le film est un modèle de tension psychologique, un film abordant le thème de la folie, ou plutôt, de la crise de nerfs, de la dépression, de la durite qui lache.

1237729743_19041570_w434_h_q80

Nick (Peter Falk) est un employé de chantier. Un jour, il appelle sa femme, Mabel (Gena Rowlands) pour lui dire qu'il ne rentrera pas à la maison pour passer, comme prévu, la soirée tranquille avec elle. Motif : une urgence au chantier, des canalisations ont sauté, le travail à refaire est considérable. Mabel, qui avait tout prévu, est désemparée, elle se retrouve seule comme une conne, ayant confié les enfants à leur grand-mère afin de passer une soirée tranquille, intime, avec Nick. Elle décide de sortir, et rencontre un homme, parfait inconnu, qu'elle ramène à la maison.

1237729720_496b27f9ce353

Le lendemain, l'inconnu est parti. Nick rentre du boulot, exténué, et découvre Mabel qui lui prépare un déjeuner, des spaghettis. Nick, qui a invité des collègues afin de ne pas avoir à subir les petits reproches de Mabel (du style 'quand même, je me suis fait chier, toute seule, hier, on avait pourtant prévu de rester entre amoureux'), voit que sa femme met une bonne ambiance, mais qu'elle en fait trop. Apparemment, elle est au bord d'une crise de nerfs, et Nick demande à ses collègues de partir. Il va se rendre compte qu'effectivement, sa femme plonge progressivement dans une crise de nerfs totale, elle pète les plombs de jour en jour...

1237729771_19041571_w434_h_q80

Plusieurs récompenses ont plu sur ce film : Gena Rowlands a obtenu le Golden Globe pour son rôle, et le film a eu l'honneur de figurer au répertoire de la Bibliothèque du Congrès Américain, en 1990. Le film a aussi eu plusieurs nominations aux Oscars et Golden Globes, sans obtenir les statuettes correspondantes. Indéniablement un des meilleurs films du grand Cassavetes, pourtant peu avare en sommets (Opening Night, Meurtre D'Un Bookmaker Chinois, Shadows, Gloria, Faces). Gena Rowlands et Peter Falk sont crevants de réalisme, de vérité, la première dans le rôle d'une femme au bord du gouffre, le second dans celui de son mari désemparé, mais souvent violent, exténué et irrité, de voir sa femme ainsi s'autodétruire lentement. Sobre, efficace, tragique, ce film se pose là comme étant un des plus grands drames psychologiques jamais réalisés. Un authentique monument !